Ringards, les contes ?

15/02/16 à 11:56 - Mise à jour à 12:24

Source: Weekend

Les avis divergent quant à l'importance de ce genre littéraire dans le développement de l'enfant. Certains y voient un moyen parfait pour apprendre à rêver, d'autres un univers désuet, loin des besoins des mômes d'aujourd'hui. Décryptage.

La plupart des contes commencent par " Il était une fois ". Une locution qui sous-entend que ces récits imaginaires, emplis d'animaux qui parlent, de gamins naïfs et de belles endormies, nous viennent d'un temps que les moins de 100 ans ne peuvent pas connaître. Et pourtant, ces épopées qui hantent nos esprits sans jamais trop savoir qui nous les a transmises survivent, sans prendre une ride, aux époques, aux modes, aux guerres, aux crises économiques et autres désillusions d'un monde qui évolue à la vitesse grand V. Certes le vocabulaire change un peu, les détails glauques sont gommés sous couvert de bonne conscience ou amplifiés, pour faire frémir l'auditoire... Mais la trame est là, l'intrigue intemporelle, les personnages immortels.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires