Comme un Tokyoïte dans la ville

20/09/11 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Weekend

On n'a pas toujours la chance ou l'envie de s'attabler. Parfois, c'est en rue qu'on dévore. Cela m'arrive souvent quand j'arpente Bruxelles à vélo.

Comme un Tokyoïte dans la ville

© MV

On n'a pas toujours la chance ou l'envie de s'attabler. Parfois, c'est en rue qu'on dévore. Cela m'arrive souvent quand j'arpente Bruxelles à vélo. L'autre jour, j'étais du côté de la place Flagey, lieu sacro-saint pour qui veut tenter l'expérience street food. Non seulement on ne compte pas les adresses qui régalent en mode take-away mais en plus la place en elle-même, avec ses bancs de pierre et de bois, s'affiche idéale pour se poser. Une fois mon vélo attaché à un poteau - toujours le même, près de l'arrêt du bus -, mon corps fait le reste comme s'il était en pilote automatique. Souvent, il me mène chez Ebisu, une micro-cantine japonaise dans laquelle Kazumi Yamashiro, une Tokyoïte de 35 ans parachutée à Bruxelles il y a deux ans, cuisine en mode spontané. Ici, pas de sushi, le propos est différent, Kazumi entend initier les Bruxellois à la cuisine japonaise domestique. Un genre qu'elle connait sur le bout des doigts et qu'elle s'amuse à pervertir par des notes un peu plus contemporaines - à l'image d'un super bon burger de viande de porc dont le pain est composé de riz gluant. Ce jour-là, après avoir pas mal pédalé, j'avais une faim de loup. J'ai donc opté pour un doublé : Yasai Miso Ramen (un bouillon de légumes au miso et nouilles) servi dans un gobelet hermétique et un Neo Yakisoba (un sauté de nouilles à la viande de poulet et légumes, worcestershire sauce façon japonaise) emballé dans un carton. Les préparations ont beau être simples comme bonjour, c'est un festival de saveurs en bouche à l'image du Ramen dont le bouillon est un concentré de goûts accompagné de plein de petits légumes. Une vraie qualité qui prouve que take-away ne veut pas forcément dire fast-food - j'ai dû attendre une quinzaine de minutes avant de pouvoir emporter mes plats. D'ailleurs, Kazumi ne travaille que les produits frais. Il n'en faut pas beaucoup plus pour se sentir comme un Japonais dans la ville.

MV

Ebisu, 37, rue de Vergnies, à 1050 Bruxelles. Tél. : 0489 33 03 94. Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14h30 et de 18h à 23h.

En savoir plus sur:

Nos partenaires