Dégustation de vins en musique : on écoute quoi avec ça ?

17/09/10 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Weekend

Rien de tel pour assaisonner la dégustation d'une bonne bouteille qu'un disque idoine, soulignant en rythme et harmonie la délectation du moment. Encore faut-il trouver le bon accord. Marc Isaye, directeur de Classic 21, et le caviste Laurent Mélotte nous donnent leurs pistes.

Dégustation de vins en musique : on écoute quoi avec ça ?

© Julien Pohl

Vous êtes descendu à la cave, avez choisi stratégiquement la dive selon votre humeur, le temps qu'il fait dehors, le temps que vous avez devant vous. Le beau verre est sur le pied de guerre, le tire-bouchon prêt à dégainer, il ne manque qu'un élément pour que votre soirée se love dans la lenteur délicieuse qui caractérise les dégustations en tête à tête avec vous-même. Ou que les copains ne veulent plus jamais partir tant le vin est bon qu'il faut le boire : sa Bande Originale. Car, mine de rien, l'accord vin et musique est un essentiel du bien vivre et du bien recevoir. Pour vous donner des idées et éviter l'£no-faux pas, nous avons demandé à Marc Ysaye, batteur de Machiavel et directeur de Classic 21, de jouer le rôle de conseiller.

Le défi : associer, en termes d'équivalences esthétiques, le style d'un vin à un album. Dans le rôle du précepteur ès nectar, Laurent Mélotte, caviste à Pécrot, lui-même mélomane - cet ancien ingénieur agronome reconverti dans le vin nature tient un blog de rock. Résultat : une série de pistes de lecture et de réflexion à ne pas hésiter à tester chez vous. Une autre approche de la dégustation pour une expérience hédoniste en diable. Fun garanti.

Le vin

Domaine du Pré Noir, "On s'en bat les couilles, voici le Vin de Bagnole", Vin de Table de France, 2008.
Vigneron : Pascal Simonutti
Région : Loire
Couleur : rouge
Cépages : gamay et pineau d'Aunis

Laurent Mélotte

"Le nez est atypique, on a des arômes de réduction, c'est animal et typique des vins nature sans concession. On n'est pas très loin du registre olfactif de la bière d'Orval. En bouche, c'est suave, le côté animal s'estompe au profit de la groseille. Un vin politiquement incorrect, pas du tout consensuel. À déguster entre potes, sans façons, avec un morceau de saucisson."

Marc Ysaye

Sex Pistols : Never Mind the Bollocks (1977). Durée de la dégustation : 39 min. 12 sec.

"Pas seulement parce que le vigneron singe l'étiquette de l'album phare de la bande à Johnny Rotten. Le nez très fort évoque l'odeur du bitume après une pluie d'été. Un vin qui a des couilles, on peut le dire. Un vin punk, par son côté sauvageon et radical. À l'image de cet album qui consomme la rupture entre les années 70 et 80."

Le vin

Domaine Stella Nova, Diabolo Nature, AOC, Côteaux du Languedoc, 2009.

Vigneron : Philippe Richy
Région : Languedoc
Couleur : rosé
Cépages : syrah et cinsault

Laurent Mélotte

"La robe est plus foncée qu'un rosé classique. Au nez, on note des arômes de cerise, de cuberdon, de bonbon anglais. Le fruit éclate en bouche, il y a de la rondeur, mais une belle acidité, ce n'est pas pataud. C'est charnu, gourmand, ça gouleye bien comme on dit. On n'est pas là pour se prendre la tête, ça se boit en terrasse à l'heure de l'apéro."

Marc Ysaye

The Beatles : Magical Mystery Tour (1967). Durée de la dégustation : 36 min. 52 sec.

"Sur cet album, il y a tous les chefs-d'£uvre qui ne se trouvent pas sur Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band et il y a particulièrement ce morceau qui s'appelle Strawberry Fields Forever qui m'évoque la fraise que je détecte ici. Et puis, c'est un album estival, facile à écouter, frais, comme les Beatles du reste, qui sont vraiment d'une fraîcheur inouïe, d'une intemporalité dingue."

Le vin

Domaine Georges Descombes, Vieilles Vignes, AOC Morgon, 2007

Vigneron : Georges Descombes
Région : Beaujolais
Couleur : rouge
Cépage : gamay

Laurent Mélotte

"Le nez est assez fermé au départ, pas le côté banane et explosif du beaujolais nouveau. C'est terrien, minéral, avec une sensation de caillou, de roche que l'on retrouve en bouche avec des tanins bien structurés. La fraîcheur et l'acidité sont aussi très présentes, en équilibre avec un beau fruité qui se révèle après passage en carafe."

Marc Ysaye

Radiohead : Ok Computer (1997). Durée de la dégustation : 53 min. 30 sec.

"La minéralité, l'aspect caillouteux correspond à mon avis au côté "cold" que peut avoir Radiohead, un groupe que j'admire, que je trouve racé, comme ce vin. C'est aussi un album qui se livre petit à petit, qu'il faut "carafer" pour qu'il révèle tout son potentiel."

Le vin

Domaine Henri Milan, Sans Soufre Ajouté, Vin de Table de France, 2008.

Vigneron : Henri Milan
Région : Provence
Couleur : rouge
Cépages : syrah, grenache, cabernet-sauvignon

Laurent Mélotte

"Deux mots : soleil et fraîcheur. C'est à la fois chaud et pas lourd. Ça sent le fruit noir et mûr, la garrigue, l'eucalyptus aussi. C'est une corbeille de fruits et d'épices. La densité est belle et remplit toute la bouche. Je dégusterais ce vin au soleil, mais à l'ombre d'un arbre."

Marc Ysaye

The Rolling Stones : Exile on Main Street (1972). Durée de la dégustation : 67 min. 17 sec.

"Première remarque, j'aime beaucoup : ce vin vous embarque vraiment dans le Sud. Alors j'ai envie de le boire en écoutant Exile on Main Street des Stones. D'autant plus que l'album a été enregistré sur la Côte d'Azur. On est au c£ur de la grande période de la bande à Jagger qui court de 68 à 74. À ce moment, ils sont très heureux, Keith Richards écrit la chanson Happy. C'est un disque chaud qui respire le bonheur avec un côté sensuel et pas prise de tête qui va très bien avec ce vin résolument positif."

Le vin

Château Lagrange, troisième cru classé, AOC Saint-Julien, 1995.

Région : Bordeaux (Haut-Médoc)
Couleur : rouge
Cépages : cabernet-sauvignon, merlot, petit verdot

Laurent Mélotte

"C'est un vin qui a déjà son âge, le nez est complexe, très typé Haut-Médoc. On sent le tabac, la feuille morte, la rose fanée, le pot- pourri, des arômes tertiaires. Les tanins sont encore là, la rondeur en bouche aussi. C'est un beau vieux bordeaux hyperclassique, fidèle, sans mauvaise surprise, ce qui est la moindre des choses quand on connaît le prix de ce genre de bouteille..."

Marc Ysaye

Led Zeppelin : Led Zeppelin IV (1971). Durée de la dégustation : 42 min. 38 sec.

"J'adore, personnellement. Donc sans hésiter, je l'accorde avec l'album IV de Led Zeppelin, qui contient le morceau Stairway to Heaven qui est pour moi le summum, un grand moment de l'Histoire du rock. Voilà quarante ans que je l'écoute, c'est toujours aussi noble, classe, presque mystique."

Le vin

Domaine Cosse-Maisonneuve, Les Laquets, AOC Cahors, 2005.

Vignerons : Mathieu Cosse et Catherine Maisonneuve
Région : Sud-Ouest
Couleur : rouge
Cépage : malbec

Laurent Mélotte

"C'est un vin costaud comme son vigneron qui est un ancien joueur de rugby. La robe est presque noire, caractéristique du malbec, un cépage sanguin. Le nez est hyper-profond, on est vraiment sur le fruit noir, la mûre, avec une petite note viandeuse. C'est long, c'est "sèveux", les tanins tapissent et assèchent les papilles. Pour assouplir les tanins, c'est bien de le déguster avec une belle côte à l'os ou un savoureux confit de canard. Un très beau vin, long en bouche et long en cave - le potentiel de garde est top, 15 ans facile."

Marc Ysaye

AC/DC : Back in Black (1980). Durée de la dégustation : 42 min.

"Sans hésiter. C'est un vin noir, heavy et vénéneux et en même temps c'est pour tout le monde comme AC/DC qui est très facile et agréable à écouter contrairement à ce qu'on prétend. Je trouve ce vin excellent, très puissant, c'est fort, ça tapisse la bouche comme AC/DC tapisse les oreilles, sans laisser de place pour rien d'autre. C'est un groupe long en cave et inoxydable..."

Le vin

Bret Brothers S.A.R.L., Climat "La Verchère", AOC Viré-Clessé 2006

Vignerons : Bret Brothers
Région : Bourgogne (Mâconnais)
Couleur : blanc
Cépage : chardonnay

Laurent Mélotte

"La robe est dorée, le nez est délicat, un peu toasté, un chouia boisé, vanillé en filigrane, avec du fruit, de l'ananas. La bouche est "réglissée", boisée sans être caricaturale, avec une acidité posée. Au final, on a une petite note saline. C'est un vin faussement consensuel, à la fois populaire et pointu."

Marc Ysaye

Donald Fagen : The Nightfly (1982).Durée de la dégustation : 38 min. 46 sec.

"C'est bon mais je trouve qu'il y a de la légèreté dans ce vin, ce n'est pas une critique, on peut être formidablement léger. C'est facile à boire, c'est frais, un peu sucré, donc je me dirigerai vers de l'easy leastening type musique californienne, je pense à l'album The Nightfly de Donald Fagen. Mais je pourrais aussi citer America ou les Eagles."

Le vin

Domaine Schueller,AOC Gewurztraminer Grand Cru, 2005.

Vigneron : Bruno Schueller
Région : Alsace
Couleur : blanc
Cépage : gewurztraminer

Laurent Mélotte

"Un vin typiquement "gewurtz" : c'est exubérant, exotique, avec des arômes de rose et d'épices comme la cardamome, la coriandre, le clou de girofle. La robe est très jaune. La bouche est sucrée avec peu d'acidité, mais assez pour ne pas virer à la caricature lourdaude de ce type de jus. Le petit plus : l'amertume en fin de bouche."

Marc Ysaye

Electric Light Orchestra : Out of the Blue (1977). Durée de la dégustation : 70 min. 12 sec.

"Je trouve ce vin délicieusement kitsch, complètement rococo. Il m'évoque quelque chose de festif. Une friandise hypersucrée à la ELO, voire Queen époque Radio Ga Ga ou encore l'album The Lamb Lies Down on Broadway de Genesis qui a un peu vieilli..."

Le vin

Domaine La Rourède,Rivesaltes, Hors d'Age

Vigneron : Jean-Luc Pujol
Région : Roussillon
Couleur : ambré
Cépage : grenache gris

Laurent Mélotte

"Ce vin liquoreux est issu de raisins blancs pressés. C'est un vin doux naturel mais on trouve tout de même une jolie acidité qui vient rafraîchir la bouche. C'est le vin de méditation par excellence. A boire avec un morceau de stilton ou de roquefort, allongé devant le poêle en hiver. Au nez, on a des notes de Havane, d'abricot sec, de raisin sec, d'amande. C'est sucré sans être excessif."

Marc Ysaye

Pink Floyd : The Dark Side of the Moon (1973). Durée de la dégustation : 43 min.

"Ce vin appelle le coin du feu. Tu n'as même pas besoin que ta femme soit là, pourtant Dieu sait comme la mienne est adorableà Sérieusement, DSOTM est "le" disque planant. Si on ne doit en retenir qu'un de la musique prog, c'est bien celui-là. Un pur chef-d'oeuvre à méditer encore et encore." Par Baudouin Galler

Nos partenaires