Mâcher ses mots

03/08/11 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: Weekend

Manger seul au restaurant incite à ouvrir grand les oreilles... et à plonger dans les conversations des autres.

Mâcher ses mots

© Think Stock

Régulièrement, Michel Verlinden vous livre un morceau choisi :

Un effroyable prétentieux n'en finit pas de pérorer. Pas besoin d'être à côté de lui pour l'entendre, toute la salle a droit à son discours. Impossible de ne pas avoir une pensée émue pour la personne assise en face de lui... qui n'en place pas une. Plus le déjeuner avance, plus celle-ci semble glisser vers le sol. On comprend, on serait terrassé pour moins que cela. Semblant bien dans ses papiers, le souverain bavard distille ses conseils pour prospérer dans la vie.

Le souverain bavard : je reviens à la fois décontracté et gonflé à bloc, je suis bronzé et ma femme me trouve beau, la tienne aussi d'ailleurs (il s'esclaffe...), j'ai envie de sourire aux gens et ils me le rendent bien, je suis sûr de moi comme si je m'étais enfilé une bouteille de Martini... et tu sais pourquoi ?

Celui qui s'enfonce dans son siège : ...

Le souverain bavard : ... parce que je me suis débrouillé pour que mes vacances soient déductibles fiscalement.

In restaurant à Namur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires