Des vêtements de sport plus propres?

09/02/10 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Weekend

Dans quelques jours débuteront les Jeux Olympiques de Vancouver. À cette occasion, la Campagne Vêtements Propres a décidé de dénoncer les abus salariaux commis par de grandes marques de vêtements et d'équipements sportifs tel que Nike, Adidas, Puma, Asics...

Des vêtements de sport plus propres?

© Reuters

Lors des JO de Pékin en 2008, la Campagne de Vêtements Propres et ses alliés de Play Fair internationaux avaient déjà sollicité les grandes industries de sport pour améliorer les conditions de travail des salariés. Un rapport nommé, avait même été dressé par les organisations pour éclairer les principaux problèmes à résoudre. Pourtant 2 ans plus tard, quasi rien n'a changé. "Nous avons inventorié les initiatives prises par des entreprises pour combattre ces problèmes et il apparaît clairement que pratiquement rien n'a avancé depuis 2008", déclare Carole Crabbé, coordinatrice de la Campagne Vêtements Propres. L'engagement des entreprises reste très minime. C'est ce que montre l'évaluation disponible sur ce site web www.surmonterlesobstacles.org. La plupart des travailleurs ne peuvent toujours pas adhérer à un syndicat et ne reçoivent toujours pas le salaire minimum vital.

Malgré ces injustices le Comité Olympique et Interfédéral Belge continue de recevoir des sponsors de la part de ces marques. Pourtant ceux-ci s'étaient engagées à intégrer une clause sociale dans ces contrats de sponsoring. La Campagne Vêtements Propres ne perd toutefois pas espoir et continue de faire pression sur le Comité des JO et les équipementiers sportifs.

L.G.


Nos partenaires