La chronique de Grégoire Polet: Inouï !

11/02/11 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Weekend

Toutes les deux semaines, l'écrivain Grégoire Polet nous dévoile ses coups de coeur et coups de griffe.

La chronique de Grégoire Polet: Inouï !

Il y a un événement dont on n'a pas beaucoup parlé, et qui est pourtant de taille. C'était d'ailleurs le premier scoop 2011 du Sunday Times, le 2 janvier: des ingénieurs suisses ont mis au point un système pour commander la pluie !

Ça se passait l'été dernier à l'endroit où rien n'est impayable : Abu Dhabi. Et où, par ailleurs, on a passablement besoin de flotte. Puisque l'or noir y sort du sol, pourquoi ne pas tirer l'or bleu du ciel !

Comment ça fonctionne ? On a planté dans le désert des émetteurs qui ressemblent tout à fait à des hauts cocotiers métalliques (magnifiques), lesquels sont chargés d'ioniser artificiellement l'atmosphère. Les particules ionisées (négatives) montent avec l'air chaud en même temps qu'elles s'agrègent des micropoussières en suspension dans l'air, indispensables à l'accrochage de la condensation. La condensation se produit en suffisance dès que le taux d'humidité ambiante dépasse 30 %. Par milliards, les microgouttes ainsi formées finissent par s'accumuler en nuage et par retomber sous forme de pluie.

Beaucoup de choses restent confidentielles dans cette aventure, mais il paraît que les résultats sont probants (pour 76 déclenchements des ioniseurs, 52 averses). Et que le truc est léger et bon marché (10 fois moins cher que la désalinisation de l'eau de mer). Si l'info se confirme, si la technique se développe, ça va bouger dans les déserts.

(Bon conseil : relire Astérix chez Rahazade, complètement visionnaire sur ce sujet.)

Grégoire Polet

En savoir plus sur:

Nos partenaires