L'Afrique qui gagne

19/05/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

La mode s'était déjà mise à l'heure africaine ce printemps. Mais la passion de Patrizia Moroso pour le continent noir n'a rien d'un engouement de fashionista.

L'Afrique qui gagne

© Binta de Philippe Bestenheider

La mode s'était déjà mise à l'heure africaine ce printemps. Mais la passion de Patrizia Moroso pour le continent noir n'a rien d'un engouement de fashionista. En 2008 déjà, la directrice artistique de Moroso avait emmené Tord Boontje au Sénégal. Inspiré par les techniques de tissage des filets de pêche, le créateur néerlandais avait initié une collaboration avec un atelier local. La collection de meubles d'extérieur Shadowy était née (photo). Depuis lors, quatre autres designers se sont laissés convaincre par le procédé. Parmi eux, le créateur new-yorkais Stephen Burks à qui Patricia avait aussi demandé de relooker, à l'africaine, son showroom de la via Pontaccio, à Milan, pendant le Salon du meuble. Aux côtés des modèles outdoor "made in Sénégal", on pouvait aussi découvrir le fauteuil Binta de Philippe Bestenheider dont la forme rappelle celle du baobab et les chaises Rift de Patrica Urquiola, séduite par la beauté naturelle du grand rift africain. Plusieurs classiques de la marque sont désormais disponibles en version africaine. Notre coup de coeur : la dormeuse Princess de Nipa Doshi & Jonathan Levien, habillée de plusieurs tissus boubous colorés.

Isabelle Willot

Nos partenaires