Déshabillé(e) par James Bond

29/11/12 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Weekend

Pour emballer 007, il vaut mieux avoir quelques atouts génétiques et cinématographiques. Soit, en gros, être une James Bond's girl de bas en haut et, de préférence, (dé)vêtue glamour.

Déshabillé(e) par James Bond

© DR

Pour emballer 007, il vaut mieux avoir quelques atouts génétiques et cinématographiques. Soit, en gros, être une James Bond's girl de bas en haut et, de préférence, (dé)vêtue glamour.

C'est exactement le cas de Bérénice Marlohe dans Skyfall. Elle a tout bon, dans son déshabillé sublime signé Carine Gilson. La créatrice belge, basée à Anderlecht, savoure son bonheur. Même si ce n'est pas une surprise.

Il y a deux ans, la production lui téléphone, lui annonce qu'elle a acheté chez Harrods deux déshabillés, qu'il lui en faut trois identiques pour les besoins du film et que ce serait bien qu'elle leur fournisse sans plus tarder le troisième exemplaire - qu'elle doit bien entendu coudre sur le champ.

Le résultat est magique : de la dentelle baptisée Égérie, une soie écume très chic, une longueur sexy, une " lingerie couture " artisanale, une ceinture dénouée et une scène que l'on croirait tournée uniquement pour le déshabillé. Sachez juste qu'il est en vente dans les boutiques Carine Gilson, à Bruxelles, Paris et Londres et sur le site. Licence to kill.

Carine Gilson, 87, rue Antoine Dansaert, à 1000 Bruxelles. www.carinegilson.com

Nos partenaires