Smoking mania: le grand retour du smoking

14/05/14 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Weekend

Cet été, les hommes adoptent le style black tie. Les jeunes mâles ressuscitent le fantasme de l'homme impeccable, paré, cravaté, boutonné.

Smoking mania: le grand retour du smoking

© Belga image

Ce qu'on a si longtemps conspué est devenu branché ! Le costume offre désormais des émotions neuves à une jeunesse qui a grandi en baskets. Et qui frissonne d'investir un jour ce pic du chic : le smoking. C'est la tenue magique qui rend beaux les moches, fringants les avachis et donne un air de conférencier savant aux débutants les plus godiches.

Comme tous les objets cultes, le smoking est imaginé en statue intangible, dont chaque détail a sa raison d'être. Erreur : c'est une galaxie comme en témoigne les multiples déclinaisons proposées cette saison par les marques. Ainsi, Michael Kors à dédier au tuxedo une nouvelle ligne à part entière, en Super 130 noir. Même un amateur d'imprimés et de déstructuré tel que Riccardo Tisci proposera dès juin trois nouveaux smokings Givenchy (photo). Saint Laurent le décline, lui, cet été, en versions laine ou gabardine noire, rajeunies par des revers de veste en cuir, de fines cravates assorties et des ceintures mexicaines. Chez Louis Vuitton, des chaussures argentées décontractent des smokings noirs de cérémonie, laissant le glamour "habillé" s'exprimer dans des costumes croisés à col châle.

Attachés à présenter pour chaque collection un vestiaire complet, les Italiens ont plaisir à réinterpréter le smoking : flanelle fine et col châle décadré chez Fendi ; broderies et patchwork chez Etro ; veste à motifs sur pantalon noir chez Dsquared ; beaux smokings bleu nuit à col velours chez Valentino... Faisant bande à part, deux ténors du genre ont rajeuni leur offre. Giorgio Armani, qui s'en tient, pour cet saison, à quelques vestes de smoking, proposées dans sa ligne "sport" Emporio. Quant à Brioni, mal remis de son divorce d'avec James Bond (Daniel Craig a imposé les modèles spectaculaires de Tom Ford), sa nursery de chefs-d'oeuvre s'est contentée d'un modèle noir et slim dont la veste, en soie tissée de motifs japonais, exprime une splendeur discrète... Ce soir, c'est pingouin party !

Par Jacques Brunel


En savoir plus sur:

Nos partenaires