Weekend Fashion Award, nos candidats (5/8)

12/09/13 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

"Un noble anarchiste" : voilà ce qui a inspiré la jeune étudiante de l'ArtEZ Hogeschool voor de Kunsten, à Arnhem, Roos Van Woudenberg (23 ans). Le résultat : " des silhouettes évoquant la transformation d'un jeune homme s'opposant à son passé. Mais à avec un trait d'humour. "

Originaire de Scherpenzeel, aux Pays-Bas, Roos Van Woudenberg obtient, en 2010, son baccalauréat en arts à la Hogeschool voor de Kunsten d'Utrecht. Elle opte ensuite pour une formation en mode, à Arnhem. Un master qu'elle interrompra un temps pour partir travailler en Suède dans le département design d'H&M et chez Acne Studios...

Roos Van Woudenberg a un jour tricoté un vêtement à l'aide de fils électriques. C'est dire le genre d'expérience insolite qu'elle aime et qui caractérise Creature of Immorality, sa collection Homme jouant sur les contrastes et les matières techno " pour nomades modernes ".

" Pour concevoir cette ligne, j'avais à l'esprit l'image d'un noble anarchiste, explique Roos Van Woudenberg. Mes silhouettes évoquent la transformation d'un jeune homme refusant de se cantonner à ce qu'on attend de lui et s'opposant à son passé. Mais avec un trait d'humour. "

L'intérêt pour les références historiques qui transparaît ici - Roos Van Woudenberg s'est inspirée des lettres d'un certain Carel Willem Alexander van Westerholt, écrites en 1772 - est en réalité un trait familial. Mon père est un fanatique de généalogie. Pour une collection précédente, j'avais déjà fouillé dans le passé d'un fermier de la région forestière de la Veluwe ainsi que dans ma propre histoire. Il y avait de nombreux parallèles à faire, comme la réutilisation des vêtements et la façon de traiter les tissus. Lorsque je conçois, je m'interroge : " à quoi ressemblerait cette personne aujourd'hui ? " Je tente ensuite de traduire ce questionnement dans une collection contemporaine. "

www.roosvanwoudenberg.com

Nos partenaires