L'actrice Rose McGowan arrêtée près de Washington dans une affaire de drogue

15/11/17 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Source: Afp

Quelques semaines après avoir été l'une des premières dénonciatrices des agressions de la part du puissant producteur Harvey Weinstein, l'actrice américaine Rose McGowan a été arrêtée mardi après s'être rendue à la police près de la capitale fédérale Washington, puis libérée sous caution, dans le cadre d'une affaire de détention de drogue, a indiqué le bureau du shérif.

L'actrice Rose McGowan arrêtée près de Washington dans une affaire de drogue

L'actrice Rose Mc Gowan en 2012 © Reuters

Rose McGowan "s'est rendue d'elle-même en début d'après-midi au centre de détention pour adultes du comté de Loudoun", a expliqué à l'AFP Kraig Troxell, porte-parole du bureau du shérif de ce comté de Virginie (est), confirmant une information du magazine Variety.

"Un mandat d'arrêt avait été émis plus tôt cette année (par la police des aéroports de Washington) à son encontre. L'aéroport (international) de Dulles se trouve dans le comté de Loudoun", a-t-il précisé, indiquant que l'actrice était recherchée pour "détention d'une substance contrôlée".

Selon le porte-parole, elle a été libérée en échange d'une caution de 5.000 dollars. Il n'a pas été en mesure de préciser la date de comparution de l'actrice devant un tribunal.

Le magazine spécialisé dans les célébrités a expliqué sur son site qu'un mandat d'arrêt avait été émis par la police aéroportuaire le 1er février, après la détection de traces de stupéfiants sur des objets personnels oubliés dans un avion de la compagnie américaine United Airlines. Selon Variety, il s'agit de cocaïne.

Lorsque l'existence de ce mandat d'arrêt avait été révélée en octobre, l'actrice de 44 ans avait tweeté: "Est-ce qu'ils essaient de me réduire au silence? Il y a un mandat pour mon arrestation en Virginie. Quel gros tas de merde".

Quelques jours auparavant, elle avait accusé le producteur hollywoodien Harvey Weinstein de harcèlement sexuel dans un premier temps, avant d'affirmer qu'il l'avait violée.

C'est l'une des fers de lance des accusatrices du producteur déchu, accusé par plus de 100 femmes de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols. Ceci après des révélations début octobre dans le New York Times et le New Yorker.

Nos partenaires