On se marie en moyenne à 31 ans et on divorce à 43 ans

15/12/17 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Belga

L'âge moyen au premier mariage était en 2016 de 32,5 ans pour le premier conjoint et de 30 ans pour le second membre du couple, soit un écart d'âge entre eux de 2,5 ans, qui reste relativement stable sur le long terme.

On se marie en moyenne à 31 ans et on divorce à 43 ans

© ISTOCK

Dans le cas des premiers divorces, l'âge moyen est de 44,6 ans pour le premier conjoint et de 42,1 ans pour le second, ressort-il jeudi des statistiques du SPF Economie. Quatre-vingt-six mariages sur 1.000 se sont terminés en divorce.

Au total, quelque 44.725 mariages ont été célébrés en Belgique l'année passée. Cela représente une baisse de 0,6% par rapport à 2015 et de 0,3% par rapport à 2014. C'est surtout à Bruxelles (-1,7%) et à l'étranger (-8,4%) que cette diminution a été la plus marquée. La Wallonie (+0,4%) et la Flandre (+0,7%) connaissent, pour leur part, une légère augmentation. Parmi ces mariages, 1.170 d'entre eux ont uni des personnes du même sexe. Cinq-cent-septante-deux couples de femmes se sont ainsi passé la bague au doigt et 598 couples d'hommes se sont dit oui. Cela représente une hausse de 7% par rapport à 2015. Il y a par ailleurs eu, en 2016, quelque 23.583 divorces en Belgique, soit une baisse de 4,4% par rapport à 2015. Parmi ces divorces, 335 ont été prononcés entre personnes de même sexe. Ce nombre est pratiquement identique à celui de 2015 et constitue une légère augmentation (5%) par rapport à 2014. Le nombre de divorces n'a cessé de diminuer depuis 2009. Cette diminution s'observe dans les trois Régions mais elle est plus nette à Bruxelles (-8,6%) qu'en Flandre (-2,6%) et en Wallonie (-3,3%). L'indice conjoncturel de divortialité s'élève, quant à lui, à 426 divorces pour 1.000 mariages, contre 439 pour 1.000 en 2015. Cela signifie qu'après 50 ans de mariage, moins d'un mariage sur deux parmi ceux célébrés en Belgique s'est terminé par un divorce enregistré en Belgique. C'est à Bruxelles que la divortialité est la moins élevée (380 divorces pour 1.000 mariages, en régression par rapport à 2015), avant la Flandre (411) et la Wallonie (472).

Nos partenaires