Polémique autour d'une campagne contre la violence conjugale en Afrique du Sud

24/07/15 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

L'édition sud-africaine du magazine féminin "Marie-Claire" s'est excusée jeudi soir pour avoir mis en scène, dans une campagne contre la violence faite aux femmes, un artiste impliqué dans des violences conjugales, a rapporté l'agence radio EWN.

Polémique autour d'une campagne contre la violence conjugale en Afrique du Sud

Euphonik © Marie Claire

"Nous avons fait une erreur de jugement, notamment dans notre choix de personnalités", a admis la rédactrice en chef Aspasia Karras, citée par EWN, après la vive polémique déclenchée sur les réseaux sociaux sud-africains.

Un célèbre DJ sud-africain, Euphonik- Themba Nkosi de son vrai nom -, avait accepté de poser pour cette campagne, qui présente des hommes célèbres portant des talons hauts.

les réseaux sociaux ont cependant tôt fait de rappeler que Euphonik avait été accusé de violences par sa compagne en 2012. La jeune femme avait ensuite retiré sa plainte.

Campagne Marie Claire

Campagne Marie Claire © DR

La violence conjugale est un problème grave en Afrique du Sud, régulièrement dénoncé par les associations de défense des femmes. L'une des dernières études indépendantes publiées sur le sujet notait que le taux d'homicides féminins y était en 2009 cinq fois supérieur à la moyenne mondiale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires