3 lieux à visiter dans le Poitou pour marcher sur les traces de Napoléon

22/06/15 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Le Pays Rochefortais ne manque pas de lieux empreints de l'héritage napoléonien. Nous avons sélectionné les 3 plus attrayants, aussi bien pour les fans de l'Empereur que pour les touristes en quête de dépaysement maritime.

3 lieux à visiter dans le Poitou pour marcher sur les traces de Napoléon

© Michael Clarke Stuff/Flickr

Rochefort, la "ville quadrillée"

Jusqu'à la moitié du XVIIe siècle, les 22km2 sur lesquels s'étend désormais Rochefort n'étaient que boue et marécages. Protégé par les îles environnantes (Aix, Oléron, Madame), l'endroit se transforme, dès 1666 et sous l'impulsion de Louis XIV, en une véritable ville militaire dotée d'un Arsenal inédit au sein de l'Hexagone. Un armement qu'a souhaité utiliser (et protéger) Napoléon, un siècle et demi plus tard.

Impossible d'ignorer l'héritage de cette période militaire lorsqu'on sillonne aujourd'hui la ville, dans laquelle rues et bâtiments s'enchaînent de façon parfaitement quadrillée, une "astuce" pour faciliter la vie des soldats, à l'époque. Comme lieux historiques à découvrir, épinglons la Corderie Royale, le musée national de la marine, ainsi que l'ancienne Préfecture Maritime, où logea jadis l'Empereur.

Les amateurs de cinéma se réjouiront quant à eux de parcourir la cité qui servit de décor, en 1966, à la comédie musicale française de Jacques Demy, Les Demoiselles de Rochefort.

Fouras-les-Bains : ses forts, ses plages

Située à l'embouchure de la Charente (le fleuve qui sillonne la région), la presqu'île de Fouras-les-Bains revêt, en été, des allures de petite station balnéaire, avec ses 5 plages de sable fin, dont celle par laquelle l'Empereur quitta le continent en 1815, et ses bosquets de chênes verts.

Les courageux ne manqueront pas de gravir les marches du Fort Vauban, dont le sommet offre une vue panoramique sur l'estuaire et les îles avoisinantes : Aix, Oléron et Ré. À marée basse (et chaussé d'une paire de bottes), on peux également se rendre au Fort Enet, érigé entre 1809 et 1812 sur insistance de Napoléon, en empruntant un sentier d'1,5 km.

L'Île d'Aix, concentré de sérénité

Témoin des dernières heures "de liberté" vécues par Napoléon avant son exil à Saint-Hélène, l'Île d'Aix abrite un musée à son effigie et concentrent une multitude de vestiges post-Empire : le Fort Liédot, le Fort de la Rade, plusieurs batteries côtières (petites fortifications installées en bordure d'Océan), etc.

Loin de toute agitation urbaine, l'Île de 200 habitants n'est accessible qu'en bateau (environ 20 minutes de trajet) et les voitures y sont proscrites. Les déplacements s'y effectuent soit à pied, soit à vélo (loués sur place). De la côte ouest, on aperçoit le Fort Boyard, rendu célèbre par le jeu télévisé homonyme.

Voir nos trois diaporamas sur la carte interactive ci-dessous.

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=zQbX04oAODrA.kfRG7Spf76wE&usp=sharing

En savoir plus sur:

Nos partenaires