La tour Eiffel, un site classé et négligé ?

20/03/17 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Afp

"Je suis un peu déçue", dit une jeune Anglaise en pestant contre les barrières qui sécurisent aujourd'hui la Tour Eiffel et lui gâchent la vue de ce monunment emblématique de Paris. Pour nombre de touristes, le site mérite mieux.

La tour Eiffel, un site classé et négligé ?

© Belga Image

"Je m'attendais à plus de pelouses", ajoute une Italienne en promenade sur le Champ-de-Mars, le vaste jardin public au pied de la Tour, monument le plus visité au monde qui fête ses 130 ans. Pour Rouyah Sadiqui qui vient de Birmingham (Grande-Bretagne), l'endroit est "magnifique" et "serait parfait si ces barrières pouvaient disparaître".

Laura Percivale, venue de Gênes (Italie), est contente de voir la tour Eiffel, les enfants qui jouent, la "vie des Parisiens". Mais la quinquagénaire s'attendait également à "plus de pelouses" et regrette notamment "l'odeur terrible" aux abords des toilettes.

Les allées et pelouses du Champ-de-Mars s'étalent sur un peu plus de 24 hectares, arpentées chaque année par 21 millions de joggeurs, nounous ou touristes. Mais pour l'association Les Amis du Champ-de-Mars, ce site de renommée internationale, cette "vitrine" de Paris et de la France, se trouve "dans un état de dégradation sans précédent". Les poubelles débordent le week-end, "ça fait à peu près dix ans qu'on demande à la mairie des toilettes entretenues et dignes de ce nom et quand il pleut beaucoup, c'est un marécage", accuse Jean-Sébastien Baschet, son président.

La maire de l'arrondissement Rachida Dati (droite) a également pointé à plusieurs reprises le "problème de santé publique" que pose la prolifération des rats, "au-delà de l'image véhiculée".

Un site classé

Pour "être positifs", l'association des Amis du Champ-de-Mars vient de lancer un concours à idées, à destination des architectes, designers, paysagistes, etc, pour penser "le plus beau jardin du monde". Le palmarès sera exposé en janvier 2018. "Je ne peux pas laisser dire que nous ne nous occupons pas de ce site", s'insurge de son côté Pénélope Komitès, adjointe aux Espaces Verts de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, selon laquelle "30 jardiniers y travaillent en permanence".

Depuis 2006, 5 millions d'euros lui ont été consacrés, "on vient de refaire les pelouses -- encore abritées de barrières -- pour 500.000 euros après la fan-zone" de l'Euro de foot, les fontaines vont être remises en eau et les sols sont refaits régulièrement, dit l'adjointe. Quant aux rats, un plan de lutte a été lancé.

D'autre part le site étant classé au patrimoine mondial de l'Unesco, "on ne peut pas y faire tout et n'importe quoi", dit-elle.

Mais une réflexion va être engagée, dit Mme Komitès, à la faveur des prochains travaux de sécurisation et de modernisation du parvis de la tour Eiffel.

Objectif, étudier et revoir les circulations, les divers mobiliers, le patrimoine végétal, la gestion des divers événements qui s'y déroulent, etc, pour une mise en oeuvre en 2019. "Tous les partenaires seront consultés", dit-elle.

La Tour Eiffel doit faire l'objet d'un toilettage complet, moyennant un projet de 300 millions d'euros sur 15 ans, qui doit être voté en septembre prochain au Conseil de Paris.

Une "enceinte de verre" pare-balles de trois mètres de haut doit notamment être érigée sur deux côtés de ses côtés, de manière à conserver la perspective.

Nos partenaires