Les "selfie sticks" bannis de nombreux musées américains

17/02/15 à 11:02 - Mise à jour à 12:13

Source: Weekend

Par peur des dégâts causés aux oeuvres de leur collection, de nombreux musées américains ont décidé de bannir les "selfie sticks".

Les "selfie sticks" bannis de nombreux musées américains

© Instagram/KattyPerry

Après les petites pancartes "No Picture" fleuriront bientôt dans les musées et autres galeries d'art celles arborant un "No selfie stick". La pose a beau être un brin ridicule, les touristes sont pourtant nombreux à se photographier muni de cette perche qui facilite la prise d'autoportraits avec son smartphone, que ce soit devant un paysage ou dans un musée.

Aux Etats-Unis, certaines institutions, comme le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden à Washington, le Metropolitan Museum of Art à New York ou encore du Museum of Fine Arts à Houston, ont dorénavant interdit l'utilisation de ce genre de matériel, selon le New York Times. Raison: les responsables de musées ont peur des dégâts que pourraient provoquer les touristes, maniant parfois bien maladroitement ces perches, aux oeuvres précieuses exposées.

D'après les responsables de musées, ces perches sont également trop encombrantes. "C'est une chose de prendre une photo à une distance raisonnable, mais quand vous prenez une photo à une trop grande distance, vous empiétez sur l'espace personnel des autres visiteurs", explique au New York Times Sree Sreenivasan, responsable des réseaux sociaux du MET. En Europe, selon Le Soir, plusieurs musées italiens ont déjà banni ces perches.

Also at the @artinstitutechi the original goths #americangothic

Une photo publiée par KATY PERRY (@katyperry) le

Si dans les musées européens, les photos sont souvent interdites, les musées américains encouragent, eux, les selfies, qui leur donnent une notoriété. Le selfie de la chanteuse Katy Perry devant l'oeuvre American gothic de Grant Wood à l'Institut d'art de Chicago, en août 2014, avait d'ailleurs donné un nouveau rayonnement international au peintre réaliste et par la même occasion au musée de l'Illinois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires