Mexique: sur la route des tacos pour plonger dans les saveurs de la capitale

Rebeca déguste un taco « al pastor » (à la viande de porc) dans un local de Mexico qui fait également office d’atelier mécanique. Une étape obligée sur la route des « taquerias », qui attire de plus en plus de touristes et de curieux.

« C’est totalement unique », commente Rebeca de Avila, une Américaine qui découvre la ville à travers son plat typique, rudimentaire et aux saveurs complexes: viandes, ananas, coriandre, oignon, le tout enroulé dans des petites galettes (« tortillas ») de maïs tièdes et molles.

Rebeca a particulièrement aimé El Vilsito, une « taqueria » qui voisine avec un garage. Une paroi à peine sépare les mécaniciens et les cuisiniers. « On nous demande si nous utilisons l’huile de vidange pour les tacos! », s’amuse Ismael Ortigosa, un des gérants des lieux, en affirmant que la réponse est négative, évidemment.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

A la mi-journée, des chaises et des tables sont disposées à côté de l’atelier mécanique. La cuisine et le bar donnent sur la rue. Autour de la rôtissoire, les employés découpent en fines tranches trois énormes morceaux de viande qui tournent sur eux-même, héritage du shawarma arabe ou du doner kebab turc (qui se préparent avec d’autres types de viandes, agneau, mouton, boeuf…). L’endroit fait le plein à la tombée de la nuit.

Dans le quartier central de Narvarte, El Vilsito est l’une des milliers de taquerias ou « puestos de comida » (point de vente ambulant) qui existent dans la capitale. « 95% des habitants disposent d’un poste de tacos à moins de 400 mètres de chez eux », s’était amusé à calculer il y a quelques années un géographe, Baruch Sanginés.

Le domaine de la nourriture de rue constitue un réservoir d’emplois informels, un secteur qui occupe une bonne moitié de la population active. Mexico a accueilli en 2022 11,9 millions de touristes.

Une entreprise comme Eat Like Local (« Mange comme les locaux ») leur propose des tours pour découvrir le meilleur de la nourriture de rue.  « Nos itinéraires ne portent pas seulement sur les meilleurs plats. Nous incluons l’histoire, la visite de lieux intéressants, et encore plus important: nous vous convions à rencontrer les gens qui préparent les plats », explique l’une des femmes fondatrices, Rocio Vazquez Landeta, sur le site.

Lire aussi: 7 recettes originales de tacos

Partner Content