Déco: le carnivalcore, inspiré de l’esthétique des fêtes foraines

Quelques créations de Helle Mardahl. © SDP

La déco n’échappe pas au cycle impitoyable des tendances, au contraire, et le chic d’aujourd’hui est bien souvent le kitsch d’hier. La preuve avec le  » carnivalcore « , le nouveau phénomène inspiré de l’esthétique des fêtes foraines.

Couleurs vives, formes exagérées, rayures, contraste de teintes dont on aurait pu jurer que leur juxtaposition détonnait, accessoires atypiques… Le tout, mâtiné d’un kitsch d’autant plus revendiqué que les autorités en la matière ont décidé qu’il s’agissait soudainement là du comble du chic. Une excellente nouvelle pour certains labels déco, Helle Mardahl, Dusen Dusen et &Klevering en tête, qui n’ont pas attendu ce retour de manivelle pour proposer une vision du design exubérante et colorée.

En piste!

L’inspiration? La maison hollywoodienne de Cara Delevingne, avec son assortiment de trampolines et piscines à boules sur fond de rayures colorées, la salle de billard étant même drapée à la manière d’une tente de cirque. Pensez à l’école de Memphis sous stéroïdes, avec comme un léger parfum de pomme d’amour dans l’air. Mais attention toutefois que l’adoption de cette tendance se fait à vos risques et périls, et on ne parle pas ici des dangers qu’encourt le bon goût.

À dormir debout

« Si cette esthétique vous parle, n’hésitez pas à l’inviter dans votre intérieur, à l’exception toutefois de votre chambre à coucher » met en garde le designer de House Grail, Marco Bizzley. En effet, si nombre de facteurs influencent la qualité du sommeil, la décoration de votre chambre en fait partie, raison pour laquelle teintes neutres et apaisantes (bleu pâle, lavande, gris…) sont recommandées. Soit une palette diamétralement opposée à celle du Carnivalcore. La fête à la maison, oui, mais Morphée n’y est pas convié.

Partner Content