Végan, végétarien, flexitarien… quelles différences ?

© Getty Images/iStockphoto

Il existe plusieurs manières d’adapter son alimentation pour diminuer, voire supprimer, sa consommation de viande et/ou de produits d’origine animale. Voici un petit lexique pour y voir plus clair dans les différents concepts.

– Les végétariens… ne mangent pas de viande, de poisson et de fruits de mer. Ils consomment en revanche souvent des produits laitiers et des oeufs.

– Les végétaliens… ont une alimentation exclusivement végétale, ne comportant aucun élément d’origine animale. Ils se détournent donc des produits laitiers, des oeufs, mais aussi du miel.

– Les végans… pensent le rapport à l’animal au-delà de l’assiette. Ce sont des végétaliens qui refusent les produits d’origine animale dans toutes les sphères de leur quotidien. Pas de vêtements en laine, de crème de nuit à la glycérine animale ou au collagène, ni de visite familiale au zoo. On a souvent tendance, à tort, à considérer  » véganisme  » et  » végétalisme  » comme des synonymes alors que le premier se rapporte à un mode de vie global et que le second ne concerne que les habitudes alimentaires.

– Les flexitariens… n’excluent pas totalement les produits d’origine animale. Ils partagent les préoccupations des végans quant au traitement des animaux et/ou sont motivés par des raisons écologiques, sanitaires… Cela les pousse à limiter fortement leur consommation de viande mais ils ne s’en privent pas lorsque la situation les y invite – lors d’un repas de famille ou un lunch professionnel, par exemple – ou s’ils en éprouvent l’envie. Dans l’étude iVOX citée, étaient considérés comme flexitariens ceux qui mangeaient au moins trois repas végétariens par semaine.

Partner Content