Visite d’une maison en osmose avec l’espace extérieur, à Louvain

A travers les siècles, ce bâtiment situé à Louvain a connu diverses affectations. Il fut notamment occupé par des prêtres, des chevaux et des notaires. La terrasse était alors envahie de voitures de chevaux et, plus tard, d'autos. Aujourd'hui, c'est un havre de paix où se reposer. © Jan Verlinde

Quand la vie en plein air rythme votre quotidien, la nature y joue inévitablement un rôle essentiel. C’est le cas de Koen De Cock, qui a acheté un jardin avec maison.

« Je bois mon premier café ici », nous annonce-t-il d’emblée. Sur la terrasse, juste en face de l’impressionnante fenêtre coulissante, deux chaises donnent sur le jardin. Celui-ci, d’une surface de 27 ares, se compose d’une grande terrasse, de plusieurs coins de détente, d’une pelouse, d’une aire de jeux et de cinq arbres robustes à l’histoire impressionnante. « En fait, nous avons acheté un jardin avec maison », résume Koen De Cock. Le CEO de Tribù, une entreprise familiale belge spécialisée dans l’ameublement de jardin de luxe, s’est promené pour la première fois parmi ces arbres voici environ quatre ans ; de vieux marronniers, des acacias tortueux et, au centre, un élégant Ginkgo Biloba Pendula, le plus vieux ginkgo du Benelux, au tronc de 336 centimètres de circonférence. « Il n’existe pas d’autre jardin comme celui-ci dans le centre de Louvain. J’ai été bouleversé par sa si riche histoire. »

Les habitants souhaitaient vivre à l'extérieur autant que possible, une fenêtre coulissante de dix mètres de longueur a donc été installée, et est ouverte du printemps à l'automne.
Les habitants souhaitaient vivre à l’extérieur autant que possible, une fenêtre coulissante de dix mètres de longueur a donc été installée, et est ouverte du printemps à l’automne.© Jan Verlinde

Faste passé

Prêtres, notaires, voitures à chevaux: le bâtiment a été utilisé de nombreuses façons au fil des siècles. La maison a été construite en 1789, à la demande d’un prévôt de Louvain, et a ensuite servi d’hôtel, entre autres. Les trois derniers propriétaires étaient à chaque fois des familles, y compris quelques notaires. Lorsque la propriété a été mise sur le marché, elle comprenait non seulement un grand espace de vie et des bureaux, mais aussi une dépendance, des écuries, un grenier à foin et une remise. « L’endroit a suscité beaucoup d’intérêt, mais les offres venaient essentiellement de promoteurs immobiliers, nous explique Koen. Pour le notaire et sa famille, cependant, il s’agissait d’une vente émotionnelle. Pour eux, cette maison était un endroit chaleureux où ils avaient vu leurs enfants grandir et reçu de nombreux amis au fil du temps. Ils cherchaient quelqu’un pour écrire la suite de cette histoire. » Ils ont vu ce potentiel chez Koen, sa femme Christine et leurs deux filles.

Le lustre, un fleuron de la marque italienne Stilnovo des années 50, donne du caractère à la cuisine. Le bouclier en bois est un souvenir du voyage de noces des habitants en Indonésie.
Le lustre, un fleuron de la marque italienne Stilnovo des années 50, donne du caractère à la cuisine. Le bouclier en bois est un souvenir du voyage de noces des habitants en Indonésie.© Jan Verlinde

C’est l’architecte Marc Merckx qui a assuré le rafraîchissement de la construction. Il a analysé les besoins du ménage et a ensuite créé une connexion entre les différents volumes. Une partie de la maison est aujourd’hui louée ; à gauche se trouvent la salle de jeux et un espace fitness, à droite, un salon privé, un bureau, les chambres et la salle de bains. Au centre, un nouvel espace de vie fait le lien entre ces deux parties. La famille souhaitant vivre à l’extérieur autant que possible, une fenêtre entièrement coulissante de dix mètres de longueur a été installée ; elle est ouverte du printemps à l’automne. La limite entre intérieur et extérieur s’est effacée. « Cette idée de lien entre les différentes entités est excellente, souligne Koen. Le centre du bâtiment est ouvert, au sens propre comme au sens figuré. C’est ici que nous vivons à l’extérieur, que les enfants jouent, que nous cuisinons et que nous recevons amis et famille. La partie droite est beaucoup plus intime. C’est là que nous nous retirons le soir entre nous, dans la paix et la tranquillité. Ici aussi, le coin salon est connecté à la salle à manger et à notre bureau, et nous sommes donc toujours en contact. Nous sommes très heureux de cet aménagement. »

Koen De Cock est un passionné de design vintage, notamment des chaises et des luminaires scandinaves et italiens des années 50. On repère ainsi autour de la table Nox de Tribù des chaises Luisa de Franco Albini, au mur une étagère fifties de Feal et, ici aussi, un lustre Stilnovo.
Koen De Cock est un passionné de design vintage, notamment des chaises et des luminaires scandinaves et italiens des années 50. On repère ainsi autour de la table Nox de Tribù des chaises Luisa de Franco Albini, au mur une étagère fifties de Feal et, ici aussi, un lustre Stilnovo.© Jan Verlinde

Le plus naturel possible

Conformément au style pur de l’architecte Marc Merckx, l’atmosphère du logis est calme, intemporelle et sereine. Les couleurs sont naturelles et terreuses, les matériaux chaleureux. Le chêne brossé sur mesure, le stuc sur les murs, le plafond et les armoires de cuisine, les rideaux longs et les tapis d’un mètre de largeur à l’intérieur et à l’extérieur apportent du relief à l’ensemble. « Nous avons essayé de créer un sentiment aussi naturel que possible, explique encore Koen. J’aime beaucoup la nature et les éléments qui s’y rapportent. C’est une partie importante de mon métier, et il est donc logique que cette passion s’étende à ma vie privée. »

Le bureau se trouve dans la partie droite du bâtiment, plus intime. Les deux chaises sont signées Ico et Luisa Parisi.
Le bureau se trouve dans la partie droite du bâtiment, plus intime. Les deux chaises sont signées Ico et Luisa Parisi.© Jan Verlinde

Une autre passion semble être la collection de design vintage, principalement des chaises et des luminaires scandinaves et italiens des années 50, 60 et 70. Des trouvailles spéciales telles que la chaise Diamond Wireframe de Bertoia, les sièges Luisa de Franco Albini et les chaises de salle à manger Curva du Brésilien Joaquim Tenreiro se trouvent entre la table basse des années 60 du Belge Alfred Hendrickx et un ensemble de tables d’appoint signées Max Sauze. Pour l’éclairage aussi, Koen a passé des heures à parcourir des sites d’occasion, et les lustres des années 50 de l’Italien Stilnovo dans la cuisine et au-dessus de la table à manger donnent du caractère à la pièce. C’est d’ailleurs frappant: à part un pot décoratif de l’Atelier Vierkant, le couple n’a pratiquement pas acheté de nouveau mobilier. Même les meubles Tribù sont des prototypes, une façon pour le manager de connaître encore mieux ses produits et donc de les améliorer. Les chaises, les chaises longues, les tables d’appoint et les tapis d’extérieur changent donc constamment. Seule la table Nox, avec son plateau en pierre de lave émaillée, a été adoptée par la famille il y a trois ans. « Ces espaces détente ne sont pas fixes, indique Koen, mais se déplacent au gré des saisons, du soleil et des besoins du moment. Hier encore, j’ai installé un ensemble sous notre marronnier d’Inde pour prendre un apéritif avec des amis au soleil de printemps. Mais le plus important, ce sont les arbres. Ils créent une ambiance, changent de couleur et de forme, attirent la vie et nous font nous sentir très proches de la nature. Ce sont eux les véritables meubles de notre jardin. »

C'est dans ce fauteuil à droite que le propriétaire boit son premier café le matin, avec vue sur les arbres majestueux, dont un élégant Ginkgo Biloba Pendula.
C’est dans ce fauteuil à droite que le propriétaire boit son premier café le matin, avec vue sur les arbres majestueux, dont un élégant Ginkgo Biloba Pendula.© Jan Verlinde

En bref – Koen De Cock

Il est le CEO de Tribù, une entreprise familiale belge de meubles de jardin de luxe. Lode De Cock, son père, a fondé la société dans les années 90. Aujourd’hui, Koen et son frère Tom en sont les responsables.

Il vit dans le centre de Louvain avec sa femme Christine et ses deux filles.

tribu.com

En bref – Marc Merckx Interiors

Le bureau est celui de l’architecte Marc Merckx.

Marc Merckx a travaillé pour Vincent Van Duysen pendant quinze ans, puis il a créé son propre bureau en 2013.

Il recherche l’équilibre entre les proportions, les matériaux et l’espace pour ses créations chaleureuses et minimalistes.

Il a à son actif des projets résidentiels et commerciaux, mais aussi des objets et des meubles, notamment pour Tribù.

Il est également responsable de l’architecture, de l’intérieur et du jardin du bureau Tribù à Bilzen.

merckxinteriors.com

Visite d'une maison en osmose avec l'espace extérieur, à Louvain

Partner Content