Anti-pollution, anti-infrarouges ou biodégradables: les nouveaux bénéfices des crèmes solaires

© GETTY IMAGES
Fanny Bouvry

Les crèmes solaires les plus récentes protègent contre davantage que les UV, n’endommagent pas la vie marine et sont disponibles dans des textures légères à appliquer tout au long de l’année.

1 – À la mer comme en ville

De nouveaux produits légers et hydratants combinent un SPF élevé avec des ingrédients conçus pour combattre les effets de la pollution. Ils s’adressent surtout aux citadins qui souhaitent protéger leur peau du vieillissement prématuré tout au long de l’année. On l’applique le matin, « après son soin et avant son maquillage, précise Marie-Hélène Lair, directrice de l’innovation responsable chez Clarins. Ou quand l’on est en terrasse. Les différents types de pollution tels que le pollen et la photopollution entraînent en effet un stress oxydatif, qui affecte l’ADN des cellules de la peau et conduit, entre autres, au vieillissement cutané et à l’inflammation de la peau tout en affaiblissant sa barrière. »

Anti-pollution, anti-infrarouges ou biodégradables: les nouveaux bénéfices des crèmes solaires
© PACKSHOTS: SDP
Anti-Pollution Shield SPF30, Likami, 49 euros
Anti-Pollution Shield SPF30, Likami, 49 euros© PACKSHOTS: SDP
Capital Soleil UV-Age Daily SPF50+, Vichy, 19,95 euros
Capital Soleil UV-Age Daily SPF50+, Vichy, 19,95 euros© PACKSHOTS: SDP

2-Respectueux des coraux

Depuis que Hawaii a interdit les crèmes solaires à base d’oxybenzone et d’octinoxate qui provoqueraient le blanchiment des coraux, on trouve de plus en plus d’écrans solaires « respectueux des coraux ». Les marques vérifient également que les filtres utilisés sont sans danger pour la vie aquatique et conçoivent des formules biodégradables minimisant les dommages causés à l’environnement. Selon les critiques, les données des études actuelles sont insuffisantes pour conclure que les écrans solaires biologiques nuisent au corail. En attendant, pourquoi dès lors ne pas utiliser une crème solaire adaptée à l’océan?

WaterLover Sun Milk SPF50, Biotherm, 35,90 euros
WaterLover Sun Milk SPF50, Biotherm, 35,90 euros© PACKSHOTS: SDP
Yoghurt Sunscreen Spray Emulsion Body + Face SPF50, Korres, 24,90 euros
Yoghurt Sunscreen Spray Emulsion Body + Face SPF50, Korres, 24,90 euros© PACKSHOTS: SDP
Anthelios Hydrating Lotion SPF50, La Roche-Posay, 23,95 euros
Anthelios Hydrating Lotion SPF50, La Roche-Posay, 23,95 euros© PACKSHOTS: SDP

3-UV, infrarouge et lumière bleue

Les UV ne sont pas les seuls à endommager notre peau. Les rayons infrarouges et la lumière visible, comme la lumière bleue, qui représentent ensemble 90% des rayons du soleil atteignant la terre, ont cet effet. « Des recherches ont montré que les rayons infrarouges du soleil, en plus des UV, ont un impact négatif sur le collagène de la peau, explique le docteur Dagmar Ostijn, dermatologue. La lumière visible peut entraîner une pigmentation chez les peaux plus foncées de type Fitzpatrick 4 à 6. Il est donc recommandé d’utiliser une crème solaire colorée contenant de l’oxyde de fer pour se protéger de la lumière visible, si vous êtes sujet à la pigmentation. »

Bee Sun Safe Hydra Fresh Gel-Crème SPF30, Apivita, 17,30 euros
Bee Sun Safe Hydra Fresh Gel-Crème SPF30, Apivita, 17,30 euros© PACKSHOTS: SDP
Intense Protect SPF50+, Avène, 18,90 euros
Intense Protect SPF50+, Avène, 18,90 euros© PACKSHOTS: SDP
Sun Sensitive Oil-Free Milky Fluid SPF50, Lancaster, 37 euros
Sun Sensitive Oil-Free Milky Fluid SPF50, Lancaster, 37 euros© PACKSHOTS: SDP

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content