Il fut un temps où les relations amoureuses et sexuelles, dans toute leur complexité, étaient pourtant à l'image du tube du rappeur Orelsan: "basiques, simples." On choisissait la plupart du temps d'unir sa destinée à celle d'une autre personne parce qu'elle nous plaisait, et de faire l'amour avec elle pour les mêmes raisons, sans se poser beaucoup plus de questions que "le premier soir, ou non?" Mais ça, c'était avant, à l'époque insouciante où on aimait en apesanteur, sans se préoccuper de l'impact du cosmique et du sacré.

Cheffe de file de cette nouvelle tendance à écouter son coeur mais aussi et surtout ses chakras, la Française Malory Malmasson, déjà autrice du manuel Soul Dating, a publié à l'été 2020, Foufoune cosmique, un "guide pour une sexualité sacrée au XXIe siècle".

"chaque fois que je dis le titre, je me marre, ça fait un an que je l'ai trouvé, et je ne m'en remets toujours pas"

Un livre paru chez Massot, maison d'édition du Dalaï-Lama et de Demi Moore, entre autres, preuve s'il en est que le concept est passé de l'occulte au culte, n'en déplaise à ceux que le titre de l'ouvrage fait sourire. Ce n'est d'ailleurs certainement pas Malory, la trentaine souriante, devenue psycho-énergéticienne dès ses 22 ans, qui va les juger, ainsi qu'elle le confie, "chaque fois que je dis le titre, je me marre, ça fait un an que je l'ai trouvé, et je ne m'en remets toujours pas". Même si l'objet du bouquin, lui, est tout sauf une plaisanterie.

Mars et Vénus

"J'ai commencé à l'écrire parce que mon cheminement sur le plan sexuel a fini par se coupler avec mon développement spirituel, explique Malory. Ça a été une révélation pour moi, je ne l'avais pas du tout anticipé et j'ai eu envie de partager ce double cheminement avec d'autres femmes, parce que certains sujets sont toujours tabous et c'était important de dire à celles qui veulent vivre une sexualité plus sacrée qu'elles ne sont pas des extraterrestres."

D'autant que contrairement à ce que la formulation pourrait laisser supposer, la sexualité sacrée ne touche pas au mystique mais bien plutôt à une volonté de mettre plus de confiance dans les rapports sexuels. "C'est une invitation à se libérer des archétypes culturels et générationnels. On a tendance à agir de manière automatique, sous l'influence de ce que la société veut nous imposer, alors qu'il faudrait plutôt reconnecter la sexualité au mental et au corps, avec le plus d'amour possible pour soi et le monde." Même si les astres peuvent jouer un rôle aussi dans nos relations amoureuses.

"C'était important de dire à celles qui veulent vivre une sexualité plus sacrée qu'elles ne sont pas des extraterrestres"

C'est d'ailleurs l'objet du manuel Astrolove, sorti début janvier chez Harlequin, dans lequel la jeune astrologue liégeoise Shana Lyès explique comment mieux se connaître grâce à l'astrologie pour une vie amoureuse épanouie. Suivie sur son Instagram Astrolya par plus de 200 000 abonnés, la jeune femme préfère aux traditionnels horoscopes une approche qui utilise l'astrologie comme outil de développement personnel. Objectif: décrypter les messages cachés dans le ciel de votre naissance et recourir à l'astrologie comme un véritable conseiller sentimental. En pratique, il s'agit d'étudier la position de deux astres dans le thème astral de l'individu: "Vénus, qui représente les relations et l'expression des sentiments, et Mars, qui représente la libido et les désirs d'une personne."

Quid alors des prétendues incompatibilités sentimentales entre certains signes? "Dans les énergies pures et dures des signes astrologiques, c'est vrai qu'il y a des incompatibilités. Les signes d'eau et de terre sont compatibles entre eux, mais pas avec le reste du Zodiaque. Et l'autre groupe, les signes d'air et de feu sont compatibles entre eux, mais pas avec le premier groupe cité. Cependant, il ne faut pas s'arrêter aux signes pour définir la qualité d'une relation. Il faut regarder tous les éléments qui composent le minicosmos des partenaires pour mieux comprendre leur attirance."

Septième ciel en vue

Des concepts qui peuvent offrir des pistes d'exploration amoureuse, même si ces théories souffrent d'un déficit de crédibilité dont Shana et Malory sont conscientes. "Je suis hypervigilante à ne pas parler de concepts trop perchés, sourit cette dernière. C'est important de pouvoir rendre l'approche concrète et acceptable pour des gens cartésiens, même si dès qu'on parle de l'âme, c'est trop pour eux. Sur le principe, c'est bien que quelqu'un comme Gwyneth Paltrow popularise les oeufs de Yoni et les cristaux dans le vagin, parce que ça peut faire du bien à certaines femmes. Mais il faut faire attention à la manière dont le sujet est abordé, pour ne pas faire encore plus de mal à un milieu qui a souffert de nombreux stéréotypes et amalgames."

Un constat partagé par Shana, qui promeut bienveillance et prise de recul dans sa pratique. "L'astrologie peut apporter une grille de lecture supplémentaire aux relations amoureuses, mais il ne faut pas que cela rebute des personnes qui sont en pleine découverte de leur spiritualité. Chaque personne a ses envies et ses limites, et c'est important de le reconnaître." Même si, pour Malory, une certaine ouverture d'esprit peut avoir un effet jouissif sur les relations. "Quand on pratique une sexualité sacrée, les orgasmes sont plus puissants parce qu'ils ne touchent pas seulement le corps mais aussi le coeur et l'âme. C'est une force qui jaillit en soi et se décuple." Ou comment atteindre enfin le septième ciel...

Foufoune cosmique, par Malory Malmasson, Massot, 232 pages.

Astrolove, par Shana Lyès, Harlequin, 288 pages.

Il fut un temps où les relations amoureuses et sexuelles, dans toute leur complexité, étaient pourtant à l'image du tube du rappeur Orelsan: "basiques, simples." On choisissait la plupart du temps d'unir sa destinée à celle d'une autre personne parce qu'elle nous plaisait, et de faire l'amour avec elle pour les mêmes raisons, sans se poser beaucoup plus de questions que "le premier soir, ou non?" Mais ça, c'était avant, à l'époque insouciante où on aimait en apesanteur, sans se préoccuper de l'impact du cosmique et du sacré.Cheffe de file de cette nouvelle tendance à écouter son coeur mais aussi et surtout ses chakras, la Française Malory Malmasson, déjà autrice du manuel Soul Dating, a publié à l'été 2020, Foufoune cosmique, un "guide pour une sexualité sacrée au XXIe siècle". Un livre paru chez Massot, maison d'édition du Dalaï-Lama et de Demi Moore, entre autres, preuve s'il en est que le concept est passé de l'occulte au culte, n'en déplaise à ceux que le titre de l'ouvrage fait sourire. Ce n'est d'ailleurs certainement pas Malory, la trentaine souriante, devenue psycho-énergéticienne dès ses 22 ans, qui va les juger, ainsi qu'elle le confie, "chaque fois que je dis le titre, je me marre, ça fait un an que je l'ai trouvé, et je ne m'en remets toujours pas". Même si l'objet du bouquin, lui, est tout sauf une plaisanterie. "J'ai commencé à l'écrire parce que mon cheminement sur le plan sexuel a fini par se coupler avec mon développement spirituel, explique Malory. Ça a été une révélation pour moi, je ne l'avais pas du tout anticipé et j'ai eu envie de partager ce double cheminement avec d'autres femmes, parce que certains sujets sont toujours tabous et c'était important de dire à celles qui veulent vivre une sexualité plus sacrée qu'elles ne sont pas des extraterrestres." D'autant que contrairement à ce que la formulation pourrait laisser supposer, la sexualité sacrée ne touche pas au mystique mais bien plutôt à une volonté de mettre plus de confiance dans les rapports sexuels. "C'est une invitation à se libérer des archétypes culturels et générationnels. On a tendance à agir de manière automatique, sous l'influence de ce que la société veut nous imposer, alors qu'il faudrait plutôt reconnecter la sexualité au mental et au corps, avec le plus d'amour possible pour soi et le monde." Même si les astres peuvent jouer un rôle aussi dans nos relations amoureuses. C'est d'ailleurs l'objet du manuel Astrolove, sorti début janvier chez Harlequin, dans lequel la jeune astrologue liégeoise Shana Lyès explique comment mieux se connaître grâce à l'astrologie pour une vie amoureuse épanouie. Suivie sur son Instagram Astrolya par plus de 200 000 abonnés, la jeune femme préfère aux traditionnels horoscopes une approche qui utilise l'astrologie comme outil de développement personnel. Objectif: décrypter les messages cachés dans le ciel de votre naissance et recourir à l'astrologie comme un véritable conseiller sentimental. En pratique, il s'agit d'étudier la position de deux astres dans le thème astral de l'individu: "Vénus, qui représente les relations et l'expression des sentiments, et Mars, qui représente la libido et les désirs d'une personne." Quid alors des prétendues incompatibilités sentimentales entre certains signes? "Dans les énergies pures et dures des signes astrologiques, c'est vrai qu'il y a des incompatibilités. Les signes d'eau et de terre sont compatibles entre eux, mais pas avec le reste du Zodiaque. Et l'autre groupe, les signes d'air et de feu sont compatibles entre eux, mais pas avec le premier groupe cité. Cependant, il ne faut pas s'arrêter aux signes pour définir la qualité d'une relation. Il faut regarder tous les éléments qui composent le minicosmos des partenaires pour mieux comprendre leur attirance." Des concepts qui peuvent offrir des pistes d'exploration amoureuse, même si ces théories souffrent d'un déficit de crédibilité dont Shana et Malory sont conscientes. "Je suis hypervigilante à ne pas parler de concepts trop perchés, sourit cette dernière. C'est important de pouvoir rendre l'approche concrète et acceptable pour des gens cartésiens, même si dès qu'on parle de l'âme, c'est trop pour eux. Sur le principe, c'est bien que quelqu'un comme Gwyneth Paltrow popularise les oeufs de Yoni et les cristaux dans le vagin, parce que ça peut faire du bien à certaines femmes. Mais il faut faire attention à la manière dont le sujet est abordé, pour ne pas faire encore plus de mal à un milieu qui a souffert de nombreux stéréotypes et amalgames." Un constat partagé par Shana, qui promeut bienveillance et prise de recul dans sa pratique. "L'astrologie peut apporter une grille de lecture supplémentaire aux relations amoureuses, mais il ne faut pas que cela rebute des personnes qui sont en pleine découverte de leur spiritualité. Chaque personne a ses envies et ses limites, et c'est important de le reconnaître." Même si, pour Malory, une certaine ouverture d'esprit peut avoir un effet jouissif sur les relations. "Quand on pratique une sexualité sacrée, les orgasmes sont plus puissants parce qu'ils ne touchent pas seulement le corps mais aussi le coeur et l'âme. C'est une force qui jaillit en soi et se décuple." Ou comment atteindre enfin le septième ciel...