Qu'il s'agisse de gourous de la santé, d'icônes d'Hollywood, de stars du sport ou de la chanson, de personnes originaires de pays nordiques ou de membres convaincus de clubs spécialisés dans cette pratique, tous ne jurent que par les bains de glace, la nage hivernale et les douches froides. Il y a deux ans, en faisant défiler une photo de Lady Gaga, Gwyneth Paltrow ou Justin Bieber dans un bain rempli de glaçons, je me disais invariablement "ces personnes sont folles à lier". A l'époque, j'aurais qualifié d'imbécile celui qui m'aurait dit que je finirais par m'immerger dans une eau à cinq degrés. Les miracles, et les fous, n'ont pas encore quitté le monde, puisque l'hiver dernier, j'ai changé d'avis et rejoint un club d'ours polaire, c'est ainsi que s'appellent ceux qui aiment plonger dans les eaux glacées en Flandres.

Sur l'eau

Pour les frileux invétérés, une séance est un spectacle étrange. Des personnes de toutes corpulences et de tous âges s'immergent sans combinaison et sans le moindre cris dans l'eau glacée. La grimace sur le visage de quelques-uns trahit qu'il ne s'agit pas d'une simple baignade estivale, mais la plupart semblent entrer dans l'eau avec joie et bonheur. Accompagné d'un groupe de quatre personnes, je m'aventure dans l'étang écologique du parc Boekenberg par un matin d'hiver pour notre premier plongeon. Il a neigé pendant la nuit et le parc ressemble à une forêt de conte de fées. Après quelques mots d'encouragement, nous nous dirigeons vers l'étang. Bien sûr, le froid est piquant, mais notre petite troupe persévère avec bravoure. La sérénité de l'environnement contraste fortement avec la froideur que ressent mon corps. Pourtant, j'arrive à respirer calmement et même à y prendre plaisir. Une fois de retour sur la terre ferme, je me sens comme une reine. Un sentiment qui va perdurer toute la journée.

Renforcer la résilience

Les conseils bien-être me laissent souvent dubitative, mais cette tendance là je l'ai adopté sans réserve. Pour moi, c'est le moyen idéal d'arrêter de s'inquiéter et de commencer la journée - ou même la semaine - avec une attitude plus positive. L'eau lave mes soucis. J'ai généralement du mal à trouver un bon équilibre entre effort et détente et je suis souvent d'humeur agitée. De plus, je ne suis pas une grande fan de sport bien que je sache que l'exercice est bénéfique. Pendant l'hiver de l'année dernière, nos contacts sociaux étaient limités et je cherchais un moyen de sortir de ma tanière.

Il s'est avéré qu'un plongeon glacé était l'idéal pour quelqu'un comme moi. Votre corps et votre esprit sont mis à l'épreuve, vous surmontez quelque chose et ensuite vous vous reposez automatiquement. Je ne me sens plus coupable de ne pas faire quelque chose d'utile ou de sportif et me reposer avec un esprit clair et un corps stimulé me fait beaucoup plus de bien que de m'effondrer sur le canapé après avoir fermé l'ordinateur portable.

Getty
© Getty

"Faire quelque chose de nouveau de temps en temps nous aide à renforcer notre résilience", explique la psychologue clinicienne Elke Van Hoof dans notre podcast Doendenkers. Pendant le confinement, une grande partie de la population se morfondait chez elle. L'être humain n'est pas fait pour expérimenter les mêmes stimuli encore et encore. Il dépérit s'il souffre d'un manque de variété de stimuli", déclare M. Van Hoof. Elle pense donc qu'une existence totalement exempte de stress n'est pas une bonne idée. Le stress est ce dont nous avons besoin pour avancer. Mais, avertit Van Hoof, le stress ne peut jouer en notre faveur que si nous prévoyons un temps de récupération suffisant. Les adeptes des baignades en eaux glacées ou d'autres formes de thérapie par l'eau froide donnent au corps la stimulation dont il a besoin, mais invitent également à se reposer ensuite. Une étude récente de Marie-Anne Vanderhasselt, psychologue clinicienne et maître de conférences à l'université de Gand, révèle que des activités telles que les douches froides ou la natation hivernale réveillent notre nerf vague. Ce long nerf, par lequel notre cerveau et notre corps communiquent, est très important pour notre bien-être mental. Un nerf vague actif garantit que notre corps et notre cerveau sont stimulés positivement. L'étude a également montré que l'influence des stimuli physiques sur notre bien-être est fortement sous-estimée. L'activité physique peut également stimuler ce nerf, ce qui nous fait nous sentir plus énergiques et positifs.

Même 30 secondes de douche froide peuvent réduire les jours de maladie

Cela explique pourquoi les baignades en eaux froides ont une influence si positive sur ma façon de me sentir, non seulement pendant la natation, mais aussi après. Tout comme Elke Van Hoof, les chercheurs de l'UGent soulignent dans leurs études récentes qu'il faut alterner suffisamment les stimuli et le repos. De cette manière, nous développons notre résilience et plus nous nous entraînons dans ce sens, plus nous pouvons nous rétablir rapidement après un revers. Après une séance de bain de glace, il semble en effet que je suis capable de tout supporter. Et je n'ai plus peur du froid. Je sais maintenant que mon corps peut tolérer le froid et cela me rassure.

Vieillir en bonne santé et de façon conviviale

Il est frappant de constater que de nombreux septuagénaires et octogénaires fréquentent ce genre de club. J'espère que moi aussi, quand je serai plus âgée, je serai encore capable de me jeter courageusement dans l'eau fraîche. Une étude de Costello et al. (2019) a examiné comment le fait de faire partie d'un club de natation en eau libre peut contribuer à vieillir de façon saine.

Getty
© Getty

Les chercheurs ont suivi un groupe de nageurs en mer qui étaient âgés et ont constaté que le fait de passer du temps sur et dans l'eau et de sentir qu'on fait partie d'une communauté solidaire contribue à améliorer la santé, le sentiment de bien-être, l'indépendance et la résilience. Les membres du club eux-mêmes sont convaincus que la natation en mer en groupe a un effet bénéfique sur leurs relations sociales, leur bien-être et leur santé physique et mentale. Non seulement la baignade en eau froide, mais aussi l'environnement apaisant et l'amitié ainsi que le soutien qu'ils reçoivent les uns des autres aident les nageurs en eaux libres à vieillir en bonne santé. Encore une autre raison de ne pas raccrocher mon maillot de bain tout de suite.

Un esprit sain dans un corps sain

Outre les avantages pour le mental, il y aurait également toutes sortes d'effets positifs sur votre santé physique. Bien que ce ne soit pas la raison pour laquelle j'ai opté pour la natation en eau froide, il est fascinant de constater qu'elle peut aussi donner un coup de pouce physique. D'un meilleur fonctionnement du système immunitaire à un effet boostant pour le coeur, en passant par des effets anti-inflammatoires et un bon moyen de se débarrasser des graisses superflues. S'il n'est pas encore totalement prouvé que la natation en eau froide améliore l'immunité, il existe des études qui montrent qu'il a bel et bien des avantages pour la santé même s'il n'y a pas toujours de consensus sur la cause exacte de ces avantages. Le Néerlandais Wim Hof, l'homme de glace, est un cobaye volontaire pour la science. Il veut inciter tout le monde à prendre des bains de glace et s'associe régulièrement à des scientifiques pour découvrir pourquoi lui et ses fans se sentent si bien dans leur peau. Une étude de l'université Radboud a examiné si la méthode Wim Hof, qui combine des exercices de respiration et l'exposition au froid, affecte notre réponse immunitaire. Deux groupes ont été créés : un groupe ne s'est pas préparé, l'autre a été formé aux techniques de Wim Hof en Pologne. Ensuite, un virus a été injecté dans le corps des deux groupes. Cela rend normalement les gens malades, avec des symptômes tels que des maux de tête, des sueurs, des frissons et des douleurs musculaires. Les sujets qui n'avaient pas appris la méthode sont tous tombés malades. Dans le groupe entraîné, chacun est parvenu à maitriser volontairement sa réponse immunitaire en vingt minutes et personne n'a présenté de symptômes de grippe. Il a été prouvé que la méthode de Hof a un effet sur le système immunitaire, mais la manière dont cela fonctionne exactement doit encore faire l'objet de recherches supplémentaires.

La recherche nous apprend également que la thérapie par l'eau froide est une sorte de gymnastique pour le système cardiovasculaire. Lorsque nous entrons dans l'eau froide, nos vaisseaux sanguins superficiels se contractent et un supplément de sang est envoyé vers les parties vitales.

Nager en eau libre pendant les mois d'hiver est une façon idéale d'atteindre la pleine conscience

Le chercheur néerlandais Geert Buijze est également fasciné par les éventuels effets bénéfiques de l'eau froide. Il a demandé à trois mille volontaires de tester si la douche froide présente des avantages en termes de maladie. Il a divisé les sujets en quatre groupes : un groupe a pris une douche chaude, les trois autres ont pris des douches froides pendant trente, soixante ou quatre-vingt-dix secondes par jour. Après analyse, il est apparu que la douche froide ne rendait pas les personnes malades moins souvent, mais qu'elle rendait la maladie moins grave et qu'elles se sentaient mieux plus rapidement. Les personnes qui ont pris des douches froides ont déclaré avoir été malades moins de jours (29 %) que celles qui ont pris des douches chaudes. Peu importe la durée de leur douche froide. Même 30 secondes de douche froide peuvent donc réduire les jours de maladie.

Conclusion

En tant qu'ancienne frileuse, j'ai opéré un virage à 180°. Je présente mes sincères excuses à toutes les personnes que j'avais cataloguées comme folles parce qu'elles plongent dans des lacs glacés, se roulent dans la neige ou s'assoient dans des barils remplis de glaçons. C'est elles qui avaient raison : nager en eau libre pendant les mois d'hiver est effectivement la pleine conscience idéale. Tous les bruits disparaissent, vous vous concentrez sur votre respiration, les soucis sont loin et le moment de détente qui suit n'a jamais été aussi méritée.

Je prends également des douches froides et elles donnent effectivement aussi de l'énergie, mais, en ce qui me concerne, l'effet de la natation dans un environnement naturel est dix fois plus fort. Vous doutez que tout cela ne soit qu'une mode parmi d'autres ? Faites l'essai et soyez prêt à être surpris par les effets bénéfiques du froid. Il y a sept club en Flandres et un en Wallonie, à Huy.

CONSEILS

  • Si vous voulez commencer par la natation en eau froide, les bains glacés ou les douches froides, il est préférable de maîtriser les exercices de respiration. Vous pouvez le faire seul ou lors d'un atelier. Ces exercices de respiration ont également un effet bénéfique sur le corps et l'esprit et sont donc idéaux en combinaison avec l'eau froide.
  • Réchauffez votre corps avant d'aller nager en hiver. Vous pouvez le faire de différentes manières, comme la gymnastique, le yoga, le jogging ou le vélo.
  • N'abusez pas de votre témérité en restant trop longtemps dans l'eau froide. Vous pouvez toujours y aller une deuxième fois si vous sentez que votre corps peut le supporter. Écoutez votre propre corps au lieu de suivre les autres. Ne faites pas d'hypothermie.
  • N'allez seul dans l'eau. Il est plus sûr et plus gai d'être en groupe ou en binôme.
  • En outre, n'allez plonger n'importe où dans la nature. En Belgique, il est interdit de nager en eau libre sans autorisation explicite. Rejoignez un club, demandez à des amis ou à des parents ayant une piscine ou un étang s'ils peuvent vous emmener nager ou remplissez un tonneau d'eau et de glaçons. Cliquez ici pour savoir s'il existe un club près de chez vous (certains ont des listes d'attente ou sont complets en raison de leur popularité).
  • Prenez soin de vos mains et de vos pieds. C'est à ces endroits que vous ressentirez le plus le froid. Ils sont un bon indicateur du moment où vous devez sortir.
  • Préparez des vêtements chauds. Les chaussettes en laine n'auront jamais été aussi confortables qu'après une séance de bain de glace.
  • Ne vous jetez pas dans une douche ou un bain chaud immédiatement après votre séance.
  • Gardez les douches froides et les baignades hivernales pour le matin ou le début de l'après-midi. Ils vous donnent de l'énergie, ce qui est excellent pour commencer la journée, mais n'est peut-être pas idéal juste avant le coucher. Une séance du soir ne fait pas de mal, bien sûr, mais sachez qu'après une exposition au froid, il est préférable de se détendre un peu avant de se mettre au lit.
Qu'il s'agisse de gourous de la santé, d'icônes d'Hollywood, de stars du sport ou de la chanson, de personnes originaires de pays nordiques ou de membres convaincus de clubs spécialisés dans cette pratique, tous ne jurent que par les bains de glace, la nage hivernale et les douches froides. Il y a deux ans, en faisant défiler une photo de Lady Gaga, Gwyneth Paltrow ou Justin Bieber dans un bain rempli de glaçons, je me disais invariablement "ces personnes sont folles à lier". A l'époque, j'aurais qualifié d'imbécile celui qui m'aurait dit que je finirais par m'immerger dans une eau à cinq degrés. Les miracles, et les fous, n'ont pas encore quitté le monde, puisque l'hiver dernier, j'ai changé d'avis et rejoint un club d'ours polaire, c'est ainsi que s'appellent ceux qui aiment plonger dans les eaux glacées en Flandres. Pour les frileux invétérés, une séance est un spectacle étrange. Des personnes de toutes corpulences et de tous âges s'immergent sans combinaison et sans le moindre cris dans l'eau glacée. La grimace sur le visage de quelques-uns trahit qu'il ne s'agit pas d'une simple baignade estivale, mais la plupart semblent entrer dans l'eau avec joie et bonheur. Accompagné d'un groupe de quatre personnes, je m'aventure dans l'étang écologique du parc Boekenberg par un matin d'hiver pour notre premier plongeon. Il a neigé pendant la nuit et le parc ressemble à une forêt de conte de fées. Après quelques mots d'encouragement, nous nous dirigeons vers l'étang. Bien sûr, le froid est piquant, mais notre petite troupe persévère avec bravoure. La sérénité de l'environnement contraste fortement avec la froideur que ressent mon corps. Pourtant, j'arrive à respirer calmement et même à y prendre plaisir. Une fois de retour sur la terre ferme, je me sens comme une reine. Un sentiment qui va perdurer toute la journée.Les conseils bien-être me laissent souvent dubitative, mais cette tendance là je l'ai adopté sans réserve. Pour moi, c'est le moyen idéal d'arrêter de s'inquiéter et de commencer la journée - ou même la semaine - avec une attitude plus positive. L'eau lave mes soucis. J'ai généralement du mal à trouver un bon équilibre entre effort et détente et je suis souvent d'humeur agitée. De plus, je ne suis pas une grande fan de sport bien que je sache que l'exercice est bénéfique. Pendant l'hiver de l'année dernière, nos contacts sociaux étaient limités et je cherchais un moyen de sortir de ma tanière. Il s'est avéré qu'un plongeon glacé était l'idéal pour quelqu'un comme moi. Votre corps et votre esprit sont mis à l'épreuve, vous surmontez quelque chose et ensuite vous vous reposez automatiquement. Je ne me sens plus coupable de ne pas faire quelque chose d'utile ou de sportif et me reposer avec un esprit clair et un corps stimulé me fait beaucoup plus de bien que de m'effondrer sur le canapé après avoir fermé l'ordinateur portable."Faire quelque chose de nouveau de temps en temps nous aide à renforcer notre résilience", explique la psychologue clinicienne Elke Van Hoof dans notre podcast Doendenkers. Pendant le confinement, une grande partie de la population se morfondait chez elle. L'être humain n'est pas fait pour expérimenter les mêmes stimuli encore et encore. Il dépérit s'il souffre d'un manque de variété de stimuli", déclare M. Van Hoof. Elle pense donc qu'une existence totalement exempte de stress n'est pas une bonne idée. Le stress est ce dont nous avons besoin pour avancer. Mais, avertit Van Hoof, le stress ne peut jouer en notre faveur que si nous prévoyons un temps de récupération suffisant. Les adeptes des baignades en eaux glacées ou d'autres formes de thérapie par l'eau froide donnent au corps la stimulation dont il a besoin, mais invitent également à se reposer ensuite. Une étude récente de Marie-Anne Vanderhasselt, psychologue clinicienne et maître de conférences à l'université de Gand, révèle que des activités telles que les douches froides ou la natation hivernale réveillent notre nerf vague. Ce long nerf, par lequel notre cerveau et notre corps communiquent, est très important pour notre bien-être mental. Un nerf vague actif garantit que notre corps et notre cerveau sont stimulés positivement. L'étude a également montré que l'influence des stimuli physiques sur notre bien-être est fortement sous-estimée. L'activité physique peut également stimuler ce nerf, ce qui nous fait nous sentir plus énergiques et positifs.Cela explique pourquoi les baignades en eaux froides ont une influence si positive sur ma façon de me sentir, non seulement pendant la natation, mais aussi après. Tout comme Elke Van Hoof, les chercheurs de l'UGent soulignent dans leurs études récentes qu'il faut alterner suffisamment les stimuli et le repos. De cette manière, nous développons notre résilience et plus nous nous entraînons dans ce sens, plus nous pouvons nous rétablir rapidement après un revers. Après une séance de bain de glace, il semble en effet que je suis capable de tout supporter. Et je n'ai plus peur du froid. Je sais maintenant que mon corps peut tolérer le froid et cela me rassure.Il est frappant de constater que de nombreux septuagénaires et octogénaires fréquentent ce genre de club. J'espère que moi aussi, quand je serai plus âgée, je serai encore capable de me jeter courageusement dans l'eau fraîche. Une étude de Costello et al. (2019) a examiné comment le fait de faire partie d'un club de natation en eau libre peut contribuer à vieillir de façon saine. Les chercheurs ont suivi un groupe de nageurs en mer qui étaient âgés et ont constaté que le fait de passer du temps sur et dans l'eau et de sentir qu'on fait partie d'une communauté solidaire contribue à améliorer la santé, le sentiment de bien-être, l'indépendance et la résilience. Les membres du club eux-mêmes sont convaincus que la natation en mer en groupe a un effet bénéfique sur leurs relations sociales, leur bien-être et leur santé physique et mentale. Non seulement la baignade en eau froide, mais aussi l'environnement apaisant et l'amitié ainsi que le soutien qu'ils reçoivent les uns des autres aident les nageurs en eaux libres à vieillir en bonne santé. Encore une autre raison de ne pas raccrocher mon maillot de bain tout de suite.Outre les avantages pour le mental, il y aurait également toutes sortes d'effets positifs sur votre santé physique. Bien que ce ne soit pas la raison pour laquelle j'ai opté pour la natation en eau froide, il est fascinant de constater qu'elle peut aussi donner un coup de pouce physique. D'un meilleur fonctionnement du système immunitaire à un effet boostant pour le coeur, en passant par des effets anti-inflammatoires et un bon moyen de se débarrasser des graisses superflues. S'il n'est pas encore totalement prouvé que la natation en eau froide améliore l'immunité, il existe des études qui montrent qu'il a bel et bien des avantages pour la santé même s'il n'y a pas toujours de consensus sur la cause exacte de ces avantages. Le Néerlandais Wim Hof, l'homme de glace, est un cobaye volontaire pour la science. Il veut inciter tout le monde à prendre des bains de glace et s'associe régulièrement à des scientifiques pour découvrir pourquoi lui et ses fans se sentent si bien dans leur peau. Une étude de l'université Radboud a examiné si la méthode Wim Hof, qui combine des exercices de respiration et l'exposition au froid, affecte notre réponse immunitaire. Deux groupes ont été créés : un groupe ne s'est pas préparé, l'autre a été formé aux techniques de Wim Hof en Pologne. Ensuite, un virus a été injecté dans le corps des deux groupes. Cela rend normalement les gens malades, avec des symptômes tels que des maux de tête, des sueurs, des frissons et des douleurs musculaires. Les sujets qui n'avaient pas appris la méthode sont tous tombés malades. Dans le groupe entraîné, chacun est parvenu à maitriser volontairement sa réponse immunitaire en vingt minutes et personne n'a présenté de symptômes de grippe. Il a été prouvé que la méthode de Hof a un effet sur le système immunitaire, mais la manière dont cela fonctionne exactement doit encore faire l'objet de recherches supplémentaires.La recherche nous apprend également que la thérapie par l'eau froide est une sorte de gymnastique pour le système cardiovasculaire. Lorsque nous entrons dans l'eau froide, nos vaisseaux sanguins superficiels se contractent et un supplément de sang est envoyé vers les parties vitales.Le chercheur néerlandais Geert Buijze est également fasciné par les éventuels effets bénéfiques de l'eau froide. Il a demandé à trois mille volontaires de tester si la douche froide présente des avantages en termes de maladie. Il a divisé les sujets en quatre groupes : un groupe a pris une douche chaude, les trois autres ont pris des douches froides pendant trente, soixante ou quatre-vingt-dix secondes par jour. Après analyse, il est apparu que la douche froide ne rendait pas les personnes malades moins souvent, mais qu'elle rendait la maladie moins grave et qu'elles se sentaient mieux plus rapidement. Les personnes qui ont pris des douches froides ont déclaré avoir été malades moins de jours (29 %) que celles qui ont pris des douches chaudes. Peu importe la durée de leur douche froide. Même 30 secondes de douche froide peuvent donc réduire les jours de maladie.En tant qu'ancienne frileuse, j'ai opéré un virage à 180°. Je présente mes sincères excuses à toutes les personnes que j'avais cataloguées comme folles parce qu'elles plongent dans des lacs glacés, se roulent dans la neige ou s'assoient dans des barils remplis de glaçons. C'est elles qui avaient raison : nager en eau libre pendant les mois d'hiver est effectivement la pleine conscience idéale. Tous les bruits disparaissent, vous vous concentrez sur votre respiration, les soucis sont loin et le moment de détente qui suit n'a jamais été aussi méritée.Je prends également des douches froides et elles donnent effectivement aussi de l'énergie, mais, en ce qui me concerne, l'effet de la natation dans un environnement naturel est dix fois plus fort. Vous doutez que tout cela ne soit qu'une mode parmi d'autres ? Faites l'essai et soyez prêt à être surpris par les effets bénéfiques du froid. Il y a sept club en Flandres et un en Wallonie, à Huy.