1. Être attentif à sa respiration

Placez une main sur votre poitrine, l'autre sur votre nombril. Observez où se trouve votre respiration: dans la poitrine, le ventre ou les deux. Placez ensuite vos deux mains sur votre ventre. Avec vos muscles abdominaux, poussez votre ventre vers l'extérieur puis l'intérieur. À savoir, lors d'une respiration abdominale, le ventre se gonfle àl'inspiration et s'aplatit à l'expiration. Ensuite, respirez consciemment avec le ventre.

., Getty Images
. © Getty Images

En réalité, une respiration calme est une respiration dont l'inspiration dure quatre temps, et l'expiration six temps. Inspirez par le nez et expirez par la bouche. C'est un excellent moyen de libérer vos hormones du stress, et donc un outil pratique àutiliser lorsque la situation se tend. Par ailleurs, vous pouvez aussi bien débuter et terminer la journée par 6 à 10 minutes de respiration tranquille. Pour être serein·e du lever au coucher.

Inspirez par le nez et expirez par la bouche. C'est un excellent moyen de libérer vos hormones du stress, et donc un outil pratique àutiliser lorsque la situation se tend.

Pouvons-nous ajouter d'autres exercices à cette respiration consciente? Certaines activités de relaxation l'associent à la tension et la détente des muscles. À titre d'illustration, dans la méthode Jacobson, vous tendez vos muscles groupe par groupe avant de les relâcher après quelques instants. Par exemple, vous serrez les poings ou levez les épaules, puis vous relâchez. De cette manière, vous apprenez à reconnaître la sensation de détente. Ainsi, il vous sera plus facile de détecter et donc libérer efficacement les tensions dans votre corps, et ce tout au long de la journée.

D'autres exercices de relaxation combinent la respiration abdominale et l'autosuggestion. Par exemple, vous imaginez une situation de détente, ou alors vous répétez une affirmation positive ("Je suis" suivi de quelque chose de positif).

2. Phase de transition (notamment pour les télétravailleu·r·se)

Savoir gérer votre énergie est capital si vous désirez réduire le stress et renforcer la résilience. Travailler à l'extérieur structure automatiquement votre journée. Par contre, dans le cadre du télétravail, c'est un tantinet plus compliqué. Afin de faire comprendre à votre cerveau qu'il doit passer d'une tâche à l'autre, il est bon de créer un moment de transition. Par exemple, faites une promenade après le travail avant de passer prendre les enfants à l'école ou de commencer le reste de votre journée.

Afin de faire comprendre à votre cerveau qu'il doit passer d'une tâche à l'autre, il est bon de créer un moment de transition.

Changer de tenue permet de faire la transition entre le travail et la vie privée, Getty Images
Changer de tenue permet de faire la transition entre le travail et la vie privée © Getty Images

Ou alors, après avoir fait les courses, prenez une tasse de thé avant de commencer autre chose. Un autre moyen: certaines personnes changent de tenue lorsque le travail est terminé, ou enlèvent leurs chaussures pour mettre leur cerveau en mode détente. Toutefois, cela ne fonctionne que si vous ne travaillez pas toute la journée en tenue décontractée et en chaussettes, bien sûr. Sans oublier la douche qui peut être une excellente transition entre le travail et la détente.

3. L'heure de rêvasser

Quand on a une vie active, il est très important de faire une pause de temps en temps pour refléchir et assimiler les stimuli. Appelez cela comme vous voulez : trainasser, s'aérer, flemmarder ou - comme la nomme Séverine Van De Voorde, l'heure de rêvasser. L'essentiel est que vous vous mettiez dans un état où vous ne pensez pas consciemment. Vous laissez libre cours à vos pensées, vous laissez votre esprit vagabonder, vous vous promenez dans votre esprit en songeant, en rêvassant ou en fantasmant.

Révasser, c'est essentiel, Getty Images
Révasser, c'est essentiel © Getty Images

Certes, trainasser n'est pas facile, car nous sommes habitués à être constamment occupés. Mais plus on le fait, mieux on s'y prend et moins on trouve cela bizarre ou ennuyeux. Trouvez les activités qui vous conviennent le mieux, tout en vous assurant qu'il s'agit d'activités qui ne nécessitent aucune concentration. Pensez à vous promener dans la nature sans destination concrète, à flâner, à regarder par la fenêtre, à observer les nuages ou les flammes dansantes d'une bougie ou d'une cheminée. Il est également possible de rêver en écoutant une belle musique ou en tricotant, en coloriant. Laissez vagabonder votre imagination en gribouillant ou en attendant (devant le micro-ondes ou la photocopieuse, par exemple).

L'essentiel est que vous vous mettiez dans un état où vous ne pensez pas consciemment. Vous laissez libre cours à vos pensées

Rêvasser possède encore et toujours une connotation négative. En effet, cette notion est associée à la paresse et à l'improductivité. Cependant une petite pause de temps àautre est nécessaire afin de récupérer de l'énergie mentale, libérer les hormones du stress, être finalement, pour être plus créatifs et productifs.

Placez une main sur votre poitrine, l'autre sur votre nombril. Observez où se trouve votre respiration: dans la poitrine, le ventre ou les deux. Placez ensuite vos deux mains sur votre ventre. Avec vos muscles abdominaux, poussez votre ventre vers l'extérieur puis l'intérieur. À savoir, lors d'une respiration abdominale, le ventre se gonfle àl'inspiration et s'aplatit à l'expiration. Ensuite, respirez consciemment avec le ventre. En réalité, une respiration calme est une respiration dont l'inspiration dure quatre temps, et l'expiration six temps. Inspirez par le nez et expirez par la bouche. C'est un excellent moyen de libérer vos hormones du stress, et donc un outil pratique àutiliser lorsque la situation se tend. Par ailleurs, vous pouvez aussi bien débuter et terminer la journée par 6 à 10 minutes de respiration tranquille. Pour être serein·e du lever au coucher. Pouvons-nous ajouter d'autres exercices à cette respiration consciente? Certaines activités de relaxation l'associent à la tension et la détente des muscles. À titre d'illustration, dans la méthode Jacobson, vous tendez vos muscles groupe par groupe avant de les relâcher après quelques instants. Par exemple, vous serrez les poings ou levez les épaules, puis vous relâchez. De cette manière, vous apprenez à reconnaître la sensation de détente. Ainsi, il vous sera plus facile de détecter et donc libérer efficacement les tensions dans votre corps, et ce tout au long de la journée.D'autres exercices de relaxation combinent la respiration abdominale et l'autosuggestion. Par exemple, vous imaginez une situation de détente, ou alors vous répétez une affirmation positive ("Je suis" suivi de quelque chose de positif). Savoir gérer votre énergie est capital si vous désirez réduire le stress et renforcer la résilience. Travailler à l'extérieur structure automatiquement votre journée. Par contre, dans le cadre du télétravail, c'est un tantinet plus compliqué. Afin de faire comprendre à votre cerveau qu'il doit passer d'une tâche à l'autre, il est bon de créer un moment de transition. Par exemple, faites une promenade après le travail avant de passer prendre les enfants à l'école ou de commencer le reste de votre journée. Ou alors, après avoir fait les courses, prenez une tasse de thé avant de commencer autre chose. Un autre moyen: certaines personnes changent de tenue lorsque le travail est terminé, ou enlèvent leurs chaussures pour mettre leur cerveau en mode détente. Toutefois, cela ne fonctionne que si vous ne travaillez pas toute la journée en tenue décontractée et en chaussettes, bien sûr. Sans oublier la douche qui peut être une excellente transition entre le travail et la détente. Quand on a une vie active, il est très important de faire une pause de temps en temps pour refléchir et assimiler les stimuli. Appelez cela comme vous voulez : trainasser, s'aérer, flemmarder ou - comme la nomme Séverine Van De Voorde, l'heure de rêvasser. L'essentiel est que vous vous mettiez dans un état où vous ne pensez pas consciemment. Vous laissez libre cours à vos pensées, vous laissez votre esprit vagabonder, vous vous promenez dans votre esprit en songeant, en rêvassant ou en fantasmant.Certes, trainasser n'est pas facile, car nous sommes habitués à être constamment occupés. Mais plus on le fait, mieux on s'y prend et moins on trouve cela bizarre ou ennuyeux. Trouvez les activités qui vous conviennent le mieux, tout en vous assurant qu'il s'agit d'activités qui ne nécessitent aucune concentration. Pensez à vous promener dans la nature sans destination concrète, à flâner, à regarder par la fenêtre, à observer les nuages ou les flammes dansantes d'une bougie ou d'une cheminée. Il est également possible de rêver en écoutant une belle musique ou en tricotant, en coloriant. Laissez vagabonder votre imagination en gribouillant ou en attendant (devant le micro-ondes ou la photocopieuse, par exemple).Rêvasser possède encore et toujours une connotation négative. En effet, cette notion est associée à la paresse et à l'improductivité. Cependant une petite pause de temps àautre est nécessaire afin de récupérer de l'énergie mentale, libérer les hormones du stress, être finalement, pour être plus créatifs et productifs.