Le froid a, à n'en pas douter, un effet sur notre corps. Il le pousse à réagir pour garder sa température. C'est pour cela que l'on claque des dents ou que l'on frissonne. En activant ainsi des muscles, ceux-ci dégagent de la chaleur. Il va aussi obliger le corps à répartir différemment la chaleur en contractant les vaisseaux dans les extrémités, par exemple. Enfin, il va aussi avoir un effet sur la graisse, mais pas sur n'importe quelle graisse. Dans notre corps, il n'y a en effet pas qu'un seul type de tissus adipeux. Tout comme il existe du bon et du mauvais cholestérol, il y a du mauvais et du bon gras : soit le blanc (le "mauvais") et le brun (le "bon").

La graisse blanche constitue, en moyenne, 15 à 25 % du corps et elle stocke les lipides et les calories pour servir de réserve énergétique au corps et la plupart du temps elle s'installe pour ne plus partir. La brune, si elle est fort présente lorsqu'on est bébé, diminue par contre sensiblement après l'âge d'un an pour atteindre 200 grammes localisés généralement dans le cou, au-dessus des clavicules, près de la colonne vertébrale et des reins. Elle aussi souvent plus présente chez les gens qui ne sont pas en surpoids. Cette graisse dite brune a la particularité de s'activer lorsque le corps à froid et elle brûle alors les graisses. C'est un peu le chauffage du corps. C'est aussi pour cette raison qu'on la retrouve surtout chez les animaux qui hibernent. Dans les cellules de la graisse brune, les mitochondries, les centrales énergétiques des cellules, brûlent les gouttelettes de graisse et les convertissent en chaleur. Quand cette réserve est épuisée, la graisse brune récupère les graisses dans le sang, celles qui proviennent de la graisse blanche. Elle absorbe donc les graisses dont on veut se débarrasser.

Si le froid a donc bel et bien un effet, il va par contre valoir un peu plus que quelques minutes de douche froide pour faire fondre la masse graisseuse. Dans cette optique, il pourrait être plus judicieux de baisser ponctuellement un peu son thermostat. Et même dans ce cas, la perte de poids sera minimale, car la thermogénèse a un impact minimal en cas de régime. Si vraiment on veut perdre du poids, le seul truc qui fonctionne vraiment est de manger moins et mieux et de bouger plus. Attention aussi au fait que le froid sur une trop longue période fatigue et fragilise le corps en le rendant plus vulnérable aux agressions extérieures.

La douche ou le bain froid a par contre d'autres bienfaits à découvrir ci dessous.

Le froid a, à n'en pas douter, un effet sur notre corps. Il le pousse à réagir pour garder sa température. C'est pour cela que l'on claque des dents ou que l'on frissonne. En activant ainsi des muscles, ceux-ci dégagent de la chaleur. Il va aussi obliger le corps à répartir différemment la chaleur en contractant les vaisseaux dans les extrémités, par exemple. Enfin, il va aussi avoir un effet sur la graisse, mais pas sur n'importe quelle graisse. Dans notre corps, il n'y a en effet pas qu'un seul type de tissus adipeux. Tout comme il existe du bon et du mauvais cholestérol, il y a du mauvais et du bon gras : soit le blanc (le "mauvais") et le brun (le "bon"). La graisse blanche constitue, en moyenne, 15 à 25 % du corps et elle stocke les lipides et les calories pour servir de réserve énergétique au corps et la plupart du temps elle s'installe pour ne plus partir. La brune, si elle est fort présente lorsqu'on est bébé, diminue par contre sensiblement après l'âge d'un an pour atteindre 200 grammes localisés généralement dans le cou, au-dessus des clavicules, près de la colonne vertébrale et des reins. Elle aussi souvent plus présente chez les gens qui ne sont pas en surpoids. Cette graisse dite brune a la particularité de s'activer lorsque le corps à froid et elle brûle alors les graisses. C'est un peu le chauffage du corps. C'est aussi pour cette raison qu'on la retrouve surtout chez les animaux qui hibernent. Dans les cellules de la graisse brune, les mitochondries, les centrales énergétiques des cellules, brûlent les gouttelettes de graisse et les convertissent en chaleur. Quand cette réserve est épuisée, la graisse brune récupère les graisses dans le sang, celles qui proviennent de la graisse blanche. Elle absorbe donc les graisses dont on veut se débarrasser. Si le froid a donc bel et bien un effet, il va par contre valoir un peu plus que quelques minutes de douche froide pour faire fondre la masse graisseuse. Dans cette optique, il pourrait être plus judicieux de baisser ponctuellement un peu son thermostat. Et même dans ce cas, la perte de poids sera minimale, car la thermogénèse a un impact minimal en cas de régime. Si vraiment on veut perdre du poids, le seul truc qui fonctionne vraiment est de manger moins et mieux et de bouger plus. Attention aussi au fait que le froid sur une trop longue période fatigue et fragilise le corps en le rendant plus vulnérable aux agressions extérieures.La douche ou le bain froid a par contre d'autres bienfaits à découvrir ci dessous.