Tendance générale à travers le monde, le marché des cosmétiques cherche à se verdir, les marques prônant le bio et le végan gagnent du terrain. Et la Belgique n'échappe pas à cette tendance.

Aujourd'hui, le marché belge de la beauté s'enrichit d'un nouvel acteur, N.A.E., qui devrait ne pas laisser indifférentes une clientèle de plus en plus regardante sur la composition des produits, pour leurs effets sur la peau, mais aussi sur l'environnement.

Fondée en Italie il y a 40 ans, la Naturale Antica Erboristeria conjugue trois arguments de poids pour finir dans la salle de bains des filles, femmes et hommes d'aujourd'hui.

. © DR

D'abord ces produits sont bio, labellisés Ecocert, composés au minimum 97 % d'ingrédients d'origine végétale, 0% de parfum de synthèse, colorant, silicone ou huile minérale. Ils sont véganes, ce qui comblera une clientèle adepte des principes excluant tout ingrédient d'origine animal. Cerise sur le gâteau côté composition, elle s'inspire des formules d'herboristerie italienne, olfactivement redoutable, et est la seule marque certifiée bio à le faire.

Ensuite, ces produits, lorsqu'ils sont conditionnés en tube, le sont dans des tubes en plastique végétal, fabriqué à partir de... canne à sucre. Un procédé de fermentation bien particulier fait que cette matière devient recyclable. Ces flacons sont donc 100 % recyclés et recyclables. Les emballages cartonnés des shampoings solides et savons sont eux aussi recyclables.

Enfin, l'argument économique, qui n'est pas des moindre: à titre indicatif, une crème hydratante vous en coûtera 13,99 euros, un shampoing solide (30 à 50 lavages) 6,99 euros, ou une eau micellaire (500 ml) 5,90 euros. Tout bon.

Les produits N.A.E. sont disponibles chez Kruidvat dès à présent.