Ne plus se laver les cheveux ou laisser les cheveux 100% naturels pendant 1 mois, le pari de la cure de sébum est sur presque toutes les bouches, ou plutôt toutes les têtes. Le principe est simple : ne pas céder au shampoing durant un mois afin de faire profiter notre chevelure du sébum produit par celle-ci.

Le sébum n'étant rien d'autre que du gras produit par vos glandes sébacées , cela va permettre de protéger et d'hydrater vos cheveux de façon naturelle. Il est bien plus nourrissant que n'importe quel masque, c'est pourquoi certains prônent cette cure dans l'espoir de redonner de la brillance et de favoriser la pousse de nos cheveux.

Comment on s'y prend ? Afin de s'assurer que la cure aura un résultat optimal, il est important d'adopter un rituel précis car si l'on veut que nos cheveux profitent du sébum, on ne veut pas pour autant que poussières et peaux mortes s'y accumulent.

Tout commence alors par un bon shampoing afin d'éliminer tous les résidus de nos précédents shampoings, soins et autres produits capillaires. Ensuite, on laisse les cheveux nus, pas de soin donc. La cure peut ensuite commencer. Pas de shampoing certes, mais un brossage quotidien des cheveux tout de même afin d'éliminer les poussières et de permettre au sébum de se répartir de nos racines à nos pointes. Après 30 jours, le moment de la délivrance est venu. Et même si l'envie de vous laver les cheveux encore et encore est présente, résistez et optez pour un simple shampoing doux.

Une tendance qui ne fait pourtant pas l'unanimité

.
.

Cependant si cette tendance peut paraitre miraculeuse, elle divise les coiffeurs. Car même si la cure donne de bons résultats chez certains, ce n'est pas le cas pour tout le monde. "Si vous avez les cheveux naturellement gras, la cure vous est profitable car elle vous permettra d'espacer le délai entre vos shampoings jusqu'à pouvoir adopter un rythme de deux lavages par semaine, ce qui est idéal", explique Pierre Houbion, coiffeur. Des micro-cures qui vous permettront de réguler votre production de sébum, tout en les couplant avec l'utilisation de produits naturels à base d'huile d'essentielle, intervenant également dans le "sébo-contrôle".

Quid des cheveux normaux ? Si vos cheveux n'avaient guère de problèmes avant cette cure, il semblerait qu'ils en sortent plus endoloris que jamais. "En accumulant un excès de sébum, le cheveu respire moins et fini par tomber. C'est à ce moment également que des démangeaisons ou des irritations peuvent apparaitre", nuance-t-il. En somme, les cheveux n'ayant aucun problème sont les grands perdants de cette tendance capillaire du "no-shampoo". Mieux vaut donc opter pour une autre solution : "continuez à garder votre rythme de lavage actuel et appliquez votre shampoing sur cheveux secs en ajoutant au fur et à mesure l'eau afin de faire mousser ". Afin, d'une part, "d'éviter à vos cheveux d'étouffer" et, d'une autre part, "une surconsommation de shampoing" - celui-ci moussant moins lorsque le cheveu est gras.

Et notre peau là-dedans ?

.
.

Si certaines ne dérogent pas à l'appel journalier du maquillage - ayant un rôle réconfortant pendant cette période difficile - d'autres, en revanche, font peau neuve et adopte la tendance "no make-up". A l'instar des célébrités qui n'hésitent pas à s'afficher au naturel sur les réseaux sociaux, encourageant les femmes à faire de même. Alors, cette détox maquillage est-elle une bonne idée ?

View this post on Instagram

Hello Ladies! Happy Fall! Hope everyone is enjoying this glorious time of year; the chillier air, the changing and falling leaves; all of the markers of another year coming to a close, and a hint at the new one about to unfold. I first wanted to thank all of you who answered our call this past summer to send in any questions you might have about aging in a female body. I am so grateful for your participation, as it allowed us to address your inquries in the next volume of the @TheBodyBook. It is centered around the mental, physical and emotional journey of aging. And as we diligently put the finishing touches on the book, we’d like to ask for your help once more. This book is for you and about you and that’s why we’d like to see you on the cover. Much like the cover of the Body Book, under the jacket, were we featured women of all different shapes, sizes, builds and ethnicities. We would like for you to feel represented again, this time to show where you are in your process of aging. So we invite you to take a picture of yourself. It should look much like the one I have here; against a plain background, this general framing-you can crop closer to a portrait, and the higher-def the better! We’d like to see more of that beautiful face of yours than the body this time. And if you want to snap one with yourself and your mom and your daughter together, or any multiple generations or expressions of your journey with aging, we’d love to see those, too! And for the 50 we use on the actual cover, we’ll send you a signed copy of the book when it hits bookstores in April. So be yourself with it, be brave with it, have fun with it, and we can’t wait to see. Thank you again and Happy Selfie-ing!! Ox, Cameron To submit, click the link in my profile.

A post shared by Cameron Diaz (@camerondiaz) on

"Ne pas se maquiller durant le confinement peut être bénéfique pour la peau car sans cette couche, la peau peut aisément respirer et cela a de nombreux avantages" assure Sophie B., dermatologue.

Tout d'abord vos pores vont se resserrer, le maquillage ne venant plus obstruer ceux-ci. Ce qui donnera à votre teint une apparence plus lisse. De plus, le maquillage - lors de l'application - emporte avec lui des bactéries et des toxines qui viendront également obstruer vos pores, sans parler des germes présents sur vos ustensiles de beauté. "En abandonnant le maquillage, les pores seront moins sensibles à une inflammation, conduisant à un risque moindre d'une éruption cutanée". En d'autres termes, adieu les boutons.

Sans oublier que grâce au "no make-up" , le renouvellement cellulaire de votre peau se fera d'autant plus rapidement. "les cellules mortes s'accumuleront moins, les nouvelles cellules se formeront plus vite, ce qui aura pour effet un teint plus frais et reposé ".

Attention tout de même à ne pas négliger votre peau

., iStock
. © iStock

"Si ne pas se maquiller apporte bon nombre d'avantages, il ne faut pas pour autant oublier de prendre soin de votre peau" souligne la dermatologue. Car oui, sans l'adoption d'une routine de soin, tous nos efforts risquent d'être réduits à néant et notre peau, elle, tournera à la catastrophe. " Si on laisse notre peau respirer sans en prendre soin, il y aura un excès de sébum, ce qui rendra notre peau grasse et propice aux boutons". Profitez donc de cette période de confinement pour chouchouter votre peau en réalisant une à deux fois par semaine un masque hydratant ( >> Lire aussi: Beauté et confinement: quels soins et quelles précautions prendre en période de coronavirus)

) ainsi qu'un gommage une fois par semaine afin de favoriser le renouvellement cellulaire. Le mot d'ordre : on prend soin de sa peau. Comment ? En se nettoyant le visage - afin de se débarrasser de l'excès de sébum -- et en l'hydratant. A la sortie du confinement, votre peau ne pourra que vous dire merci.

Ne plus se laver les cheveux ou laisser les cheveux 100% naturels pendant 1 mois, le pari de la cure de sébum est sur presque toutes les bouches, ou plutôt toutes les têtes. Le principe est simple : ne pas céder au shampoing durant un mois afin de faire profiter notre chevelure du sébum produit par celle-ci.Le sébum n'étant rien d'autre que du gras produit par vos glandes sébacées , cela va permettre de protéger et d'hydrater vos cheveux de façon naturelle. Il est bien plus nourrissant que n'importe quel masque, c'est pourquoi certains prônent cette cure dans l'espoir de redonner de la brillance et de favoriser la pousse de nos cheveux.Comment on s'y prend ? Afin de s'assurer que la cure aura un résultat optimal, il est important d'adopter un rituel précis car si l'on veut que nos cheveux profitent du sébum, on ne veut pas pour autant que poussières et peaux mortes s'y accumulent. Tout commence alors par un bon shampoing afin d'éliminer tous les résidus de nos précédents shampoings, soins et autres produits capillaires. Ensuite, on laisse les cheveux nus, pas de soin donc. La cure peut ensuite commencer. Pas de shampoing certes, mais un brossage quotidien des cheveux tout de même afin d'éliminer les poussières et de permettre au sébum de se répartir de nos racines à nos pointes. Après 30 jours, le moment de la délivrance est venu. Et même si l'envie de vous laver les cheveux encore et encore est présente, résistez et optez pour un simple shampoing doux. Une tendance qui ne fait pourtant pas l'unanimitéCependant si cette tendance peut paraitre miraculeuse, elle divise les coiffeurs. Car même si la cure donne de bons résultats chez certains, ce n'est pas le cas pour tout le monde. "Si vous avez les cheveux naturellement gras, la cure vous est profitable car elle vous permettra d'espacer le délai entre vos shampoings jusqu'à pouvoir adopter un rythme de deux lavages par semaine, ce qui est idéal", explique Pierre Houbion, coiffeur. Des micro-cures qui vous permettront de réguler votre production de sébum, tout en les couplant avec l'utilisation de produits naturels à base d'huile d'essentielle, intervenant également dans le "sébo-contrôle".Quid des cheveux normaux ? Si vos cheveux n'avaient guère de problèmes avant cette cure, il semblerait qu'ils en sortent plus endoloris que jamais. "En accumulant un excès de sébum, le cheveu respire moins et fini par tomber. C'est à ce moment également que des démangeaisons ou des irritations peuvent apparaitre", nuance-t-il. En somme, les cheveux n'ayant aucun problème sont les grands perdants de cette tendance capillaire du "no-shampoo". Mieux vaut donc opter pour une autre solution : "continuez à garder votre rythme de lavage actuel et appliquez votre shampoing sur cheveux secs en ajoutant au fur et à mesure l'eau afin de faire mousser ". Afin, d'une part, "d'éviter à vos cheveux d'étouffer" et, d'une autre part, "une surconsommation de shampoing" - celui-ci moussant moins lorsque le cheveu est gras. Et notre peau là-dedans ?Si certaines ne dérogent pas à l'appel journalier du maquillage - ayant un rôle réconfortant pendant cette période difficile - d'autres, en revanche, font peau neuve et adopte la tendance "no make-up". A l'instar des célébrités qui n'hésitent pas à s'afficher au naturel sur les réseaux sociaux, encourageant les femmes à faire de même. Alors, cette détox maquillage est-elle une bonne idée ? "Ne pas se maquiller durant le confinement peut être bénéfique pour la peau car sans cette couche, la peau peut aisément respirer et cela a de nombreux avantages" assure Sophie B., dermatologue. Tout d'abord vos pores vont se resserrer, le maquillage ne venant plus obstruer ceux-ci. Ce qui donnera à votre teint une apparence plus lisse. De plus, le maquillage - lors de l'application - emporte avec lui des bactéries et des toxines qui viendront également obstruer vos pores, sans parler des germes présents sur vos ustensiles de beauté. "En abandonnant le maquillage, les pores seront moins sensibles à une inflammation, conduisant à un risque moindre d'une éruption cutanée". En d'autres termes, adieu les boutons. Sans oublier que grâce au "no make-up" , le renouvellement cellulaire de votre peau se fera d'autant plus rapidement. "les cellules mortes s'accumuleront moins, les nouvelles cellules se formeront plus vite, ce qui aura pour effet un teint plus frais et reposé ".Attention tout de même à ne pas négliger votre peau"Si ne pas se maquiller apporte bon nombre d'avantages, il ne faut pas pour autant oublier de prendre soin de votre peau" souligne la dermatologue. Car oui, sans l'adoption d'une routine de soin, tous nos efforts risquent d'être réduits à néant et notre peau, elle, tournera à la catastrophe. " Si on laisse notre peau respirer sans en prendre soin, il y aura un excès de sébum, ce qui rendra notre peau grasse et propice aux boutons". Profitez donc de cette période de confinement pour chouchouter votre peau en réalisant une à deux fois par semaine un masque hydratant ( >> Lire aussi: Beauté et confinement: quels soins et quelles précautions prendre en période de coronavirus)) ainsi qu'un gommage une fois par semaine afin de favoriser le renouvellement cellulaire. Le mot d'ordre : on prend soin de sa peau. Comment ? En se nettoyant le visage - afin de se débarrasser de l'excès de sébum -- et en l'hydratant. A la sortie du confinement, votre peau ne pourra que vous dire merci.