Longtemps, pourtant, il n'a été qu'une étape dans la routine des beautystas. C'était le " complément de gamme " typique, présenté sous forme de tube ou de pot et souvent destiné à dépérir sur une étagère de salle de bains. Mais voilà, la K-Beauty - comprenez, la beauté venue de Corée du Sud - est passée par là, faisant d'un coup du masque l'un des produits de soin les plus désirables du moment. Un phénomène incontournable en Asie, où ce rituel fait véritablement partie du quotidien. On se pose un " sheet mask ", autrement dit un masque sur support gorgé d'actifs, tous les jours, tout en vaquant dans la maison à ses occupations domestiques, en faisant du sport ou en regardant la télévision.
...

Longtemps, pourtant, il n'a été qu'une étape dans la routine des beautystas. C'était le " complément de gamme " typique, présenté sous forme de tube ou de pot et souvent destiné à dépérir sur une étagère de salle de bains. Mais voilà, la K-Beauty - comprenez, la beauté venue de Corée du Sud - est passée par là, faisant d'un coup du masque l'un des produits de soin les plus désirables du moment. Un phénomène incontournable en Asie, où ce rituel fait véritablement partie du quotidien. On se pose un " sheet mask ", autrement dit un masque sur support gorgé d'actifs, tous les jours, tout en vaquant dans la maison à ses occupations domestiques, en faisant du sport ou en regardant la télévision. Chez nous, même s'il reste souvent lié au " me time " du week-end, qui voit les femmes s'octroyer un peu de temps pour elles face à leur miroir, il compte désormais parmi les indispensables. A chaque problème, sa solution... ou plutôt ses solutions car une des sous-tendances de cet engouement est le multimasking. Et la pratique qui consiste à appliquer des soins différents, en fonction des besoins spécifiques de chaque zone du visage, se partage carrément entre copines et sur les réseaux sociaux !L'avènement de la " culture masque " va évidemment de pair avec une attention particulière apportée au nettoyage de la peau. Là aussi, l'ère du duo lait-tonique sur coton est bien révolue. L'offre passe par un choix de textures de plus en plus large afin de satisfaire toutes les envies. Et surtout d'encourager les femmes, en particulier les plus jeunes, à transformer la corvée du démaquillage en plaisir addictif. Instagram, qui n'a pas son pareil pour créer des rendez-vous temporels - à la manière du #tbt, qui consiste à poster le jeudi une photo d'un moment passé -, a fait éclore une série d'instants " masque " derrière des hashtags comme #sundaymaskday particulièrement populaires dans les stories de ce réseau social. Un moyen pour les fans de beauté de détailler chaque dimanche, à l'attention de leur communauté, leur routine, depuis la phase nettoyage jusqu'à la pose du ou des masques choisis, avant de terminer par un soin hydratant. Le tout sans fard et sans filtres, l'idée étant de mettre en avant les vertus d'une peau saine et éclatante. Pas étonnant, donc, que les marques, dans tous les circuits de distribution et plus seulement dans le luxe, débordent d'imagination pour développer des formules et des supports confortables, fun et photogéniques. Ainsi, la chaîne Planet Parfum n'a pas hésité à bousculer ses comptoirs pour installer, dans huit de ses points de vente, des " mask bars ", soit des présentoirs regroupant les articles de ce type, tous labels confondus. Une rupture par rapport à l'aménagement classique, dans lequel chaque marque dispose de son propre espace. " Avec la profusion des acteurs qui lancent ce produit chaque année, l'offre est devenue plus large mais pas forcément plus claire, justifie Tanguy De Ripainsel, directeur général de l'entreprise. Ils s'adressent à toutes les femmes, quel que soit leur âge. C'est un mode de consommation qui est complètement transgénérationnel. Pour les plus jeunes de nos clientes, qui ont peut-être une réticence à aborder l'univers du soin, c'est la porte d'entrée idéale. " Plus la cible s'élargit, plus les exigences se précisent et les réponses apportées se multiplient : on voit apparaître des supports en biocellulose, enrichis en ingrédients issus de la nature, parfois même végans, ou des actifs ultraprécieux, voire insolites comme... la bave d'escargot ! Les couleurs ont également de l'importance, pour rendre le visage aussi photogénique que possible une fois le produit appliqué. Même remarque pour les packagings, montrés dans les " reportages " des beauty addicts. Toutes les zones du corps ou presque sont par ailleurs ciblées : outre le visage, le contour des yeux, le cou, le décolleté, les lèvres, les mains et même les cheveux, que l'on emballe dans des charlottes bourrées d'huiles essentielles nourrissantes, sont désormais spécifiquement concernés. Tour d'horizon des dernières innovations.