Chez Hermès on aime prendre son temps. Justifier chaque passage à l'acte, aussi simple soit-il, en apparence, que le lancement d'une collections de blushs, en s'appuyant sur l'histoire même de la vénérable maison. Mais au delà du storytelling si cher aux ténors du luxe, c'est dans le soin apporté au moindre détail de ces nouveaux objets de beauté que l'on reconnaît surtout la signature du sellier. Les roses aujourd'hui sélectionnés, du plus abricoté au plus enflammé, existaient déjà sur les casaques des cavaliers sur les champs de course mais surtout dans les mille et une nuances des célèbres carrés de soie qui ont fait la réputation de la marque. "Dans l'univers des couleurs d'Hermès, le rose exprime l'optimisme, la féminité, la douceur extrême ou l'intensité absolue selon sa tonalité, assure Bali Barret qui a longtemps été en charge de la soie. Il en existe une infinité dans notre bibliothèque de couleurs. Oscillant du rouge pâle à l'incarnat, de nouvelles nuances enrichissent chaque saison la vaste palette chromatique de nos roses".

Des objets pensés pour durer que l'on peut recharger., Joaquin Laguinge
Des objets pensés pour durer que l'on peut recharger. © Joaquin Laguinge

Comme pour les bâtons de Rouge Hermès lancés en 2020, juste avant que la pandémie ne nous prive pour de long mois du plaisir de teinter nos lèvres et de montrer nos sourires, Hermès a voulu ses boîtiers pérennes. Conçu par Pierre Hardy, l'étui rond blanc et or du poudrier de Rose Hermès cache un miroir excentré et un godet de poudre qui pourra se remplacer après usage. Huit teintes sont à ce jour disponibles sous forme de recharges également. "Il y a une analogie de matières entre la poudre et la soie, note Jérôme Touron, directeur de la création de la Beauté Hermès. Même finesse, même douceur, même éclat. Une inspiration que l'on retrouve aussi à la surface de la poudre, finement striée comme le twill de soie." Fine et fondante, elle en pensée pour colorer la peau en transparence. Son parfum, créé par le nez de la maison, Christine Nagel, révèle ses notes d'arnica et de bois de santal teintées d'une pointe de thé vert.

Trois nuances de rose du plus clair au plus ombré., Joaquin Laguinge
Trois nuances de rose du plus clair au plus ombré. © Joaquin Laguinge

Pour compléter le geste, Pierre Hardy a également dessiné deux pinceaux, le plus long bagué d'un cercle rose, symbole de la collection. Un signe distinctif que l'on retrouve aussi autour des roses à lèvres pensés pour embellir discrètement tout en hydratant. "Ce rose à lèvres est doux, subtil et progressif, diffus et translucide, poursuit Jérôme Touron. C'est l'idée du rose comme sensation". L'effet sur les lèvres est celui d'une cire douce, inspiré par le toucher du cuir Butler développé par Hermès en 2012. Biseauté et légèrement bombé, le raisin lui aussi rechargeable permet une application instinctive, précise et généreuse. Il laisse sur la bouche un film hydratant, notamment grâce à la présence d'extrait de mûrier blanc, d'huile de pépins de framboise et de sésamine, tout en étant léger et insoupçonnable. L'ajout de poudres minérales à l'effet flouteur assure un fini mat.

La collection de blushs Rose Hermès s'accompagne aussi de trois embelisseurs de lèvres rosés., Joaquin Laguinge
La collection de blushs Rose Hermès s'accompagne aussi de trois embelisseurs de lèvres rosés. © Joaquin Laguinge

A noter aussi l'existence pour les plus fortunés d'un mini sac en bandoulière en cuir fuchsia baptisé Pommette qui pourra contenir un blush et un pinceau nomade à emporter partout. La collection comme le reste des produits déjà existants de la Beauté Hermès sera disponible dans les boutiques de la marque à partir du 15 avril.

Fard à joues Rose Hermès Silky Blush : 68 euros, recharge 42 euros

Pinceau fard à joues : 115 euros

Pinceau fard à joues nomade : 48 euros

Rose à lèvres embellisseur naturel : 64 euros, recharge 39 euros

Étui poudrier Pommette : 3.000 euros

Trois coups de pinceau, trois effets

Effet pommette : en applications circulaires sur l'os de la pommette, la vraie belle lumière du jour pour un résultat frais.

Effet sculpté : sur les pommettes jusqu'aux tempes, pour un effet plus sophistiqué.

Effet bonne mine : en touches légères sur le nez et au creux des joues, il ensoleille le teint.

Chez Hermès on aime prendre son temps. Justifier chaque passage à l'acte, aussi simple soit-il, en apparence, que le lancement d'une collections de blushs, en s'appuyant sur l'histoire même de la vénérable maison. Mais au delà du storytelling si cher aux ténors du luxe, c'est dans le soin apporté au moindre détail de ces nouveaux objets de beauté que l'on reconnaît surtout la signature du sellier. Les roses aujourd'hui sélectionnés, du plus abricoté au plus enflammé, existaient déjà sur les casaques des cavaliers sur les champs de course mais surtout dans les mille et une nuances des célèbres carrés de soie qui ont fait la réputation de la marque. "Dans l'univers des couleurs d'Hermès, le rose exprime l'optimisme, la féminité, la douceur extrême ou l'intensité absolue selon sa tonalité, assure Bali Barret qui a longtemps été en charge de la soie. Il en existe une infinité dans notre bibliothèque de couleurs. Oscillant du rouge pâle à l'incarnat, de nouvelles nuances enrichissent chaque saison la vaste palette chromatique de nos roses". Comme pour les bâtons de Rouge Hermès lancés en 2020, juste avant que la pandémie ne nous prive pour de long mois du plaisir de teinter nos lèvres et de montrer nos sourires, Hermès a voulu ses boîtiers pérennes. Conçu par Pierre Hardy, l'étui rond blanc et or du poudrier de Rose Hermès cache un miroir excentré et un godet de poudre qui pourra se remplacer après usage. Huit teintes sont à ce jour disponibles sous forme de recharges également. "Il y a une analogie de matières entre la poudre et la soie, note Jérôme Touron, directeur de la création de la Beauté Hermès. Même finesse, même douceur, même éclat. Une inspiration que l'on retrouve aussi à la surface de la poudre, finement striée comme le twill de soie." Fine et fondante, elle en pensée pour colorer la peau en transparence. Son parfum, créé par le nez de la maison, Christine Nagel, révèle ses notes d'arnica et de bois de santal teintées d'une pointe de thé vert.Pour compléter le geste, Pierre Hardy a également dessiné deux pinceaux, le plus long bagué d'un cercle rose, symbole de la collection. Un signe distinctif que l'on retrouve aussi autour des roses à lèvres pensés pour embellir discrètement tout en hydratant. "Ce rose à lèvres est doux, subtil et progressif, diffus et translucide, poursuit Jérôme Touron. C'est l'idée du rose comme sensation". L'effet sur les lèvres est celui d'une cire douce, inspiré par le toucher du cuir Butler développé par Hermès en 2012. Biseauté et légèrement bombé, le raisin lui aussi rechargeable permet une application instinctive, précise et généreuse. Il laisse sur la bouche un film hydratant, notamment grâce à la présence d'extrait de mûrier blanc, d'huile de pépins de framboise et de sésamine, tout en étant léger et insoupçonnable. L'ajout de poudres minérales à l'effet flouteur assure un fini mat. A noter aussi l'existence pour les plus fortunés d'un mini sac en bandoulière en cuir fuchsia baptisé Pommette qui pourra contenir un blush et un pinceau nomade à emporter partout. La collection comme le reste des produits déjà existants de la Beauté Hermès sera disponible dans les boutiques de la marque à partir du 15 avril.Fard à joues Rose Hermès Silky Blush : 68 euros, recharge 42 eurosPinceau fard à joues : 115 eurosPinceau fard à joues nomade : 48 eurosRose à lèvres embellisseur naturel : 64 euros, recharge 39 eurosÉtui poudrier Pommette : 3.000 euros