Nos conseils pour se protéger au mieux du soleil

© getty images

Appliquer une protection solaire n’est pas une corvée, mais une bonne habitude quotidienne à prendre. Nos experts partagent leurs conseils pour profiter du soleil en toute quiétude.

Booster le SPF

Les performances des écrans solaires sont renforcées par les antioxydants. Ainsi, le matin, les adeptes de la protection solaire appliquent un sérum de vitamine C sous leur produit SPF. Tous les antioxydants (thé vert, resvératrol, baies…) feront l’affaire. Toutefois, ceux contenant des vitamines seront également efficaces pour une peau plus lisse et plus éclatante. «Dans les tests déterminant le SPF d’un produit, la brume pour le corps de Skin by Dings a d’abord reçu un SPF15. En ajoutant des antioxydants à la formule, elle a augmenté jusqu’au SPF30 souhaité, témoigne Ciska Dings, qui a lancé sa propre ligne de produits solaires. Il ne suffit que d’un petit pourcentage dans la formule pour renforcer le SPF. Plus il y a d’antioxydants, mieux c’est. Ils préviennent également le vieillissement de la peau.»

Mettre la dose

Ce n’est qu’en appliquant 2 mg/cm2 que l’on obtient la protection SPF complète d’un produit. Pour le visage, cela représente une demi-cuillère à café ou deux longueurs de doigt. Cette quantité doit être appliquée de préférence en deux ou trois couches. «De cette manière, vous obtenez un film protecteur uniforme et vous ne ratez pratiquement aucune zone, explique le docteur Olivier Doucet, vice-président de R&D Technology & Innovation chez Coty. La peau n’est pas une surface uniforme. Laissez donc chaque couche s’imprégner pendant quelques minutes.»

Plus le film de protection solaire est régulier et dense, mieux la peau est protégée. Des technologies telles que Netlock de La Roche-Posay et Vichy, ou encore Super Veil-UV 360 de Shiseido garantissent que les écrans solaires forment un film résistant et uniforme sur la peau. Parmi les produits phares, on pointera: Anthelios UVMune 400 Fluide invisible SPF50+ de La Roche-Posay et Urban Environment Age Defense Sun Dual Care sans corps gras SPF30 de Shiseido.

Répéter la manœuvre

Les filtres solaires n’ont pas la même efficacité tout au long de la journée. Dagmar Ostijn, dermatologue chez Skinical à Melle, précise: «Les UV diminuent l’effet des crèmes. Si vous appliquez la bonne quantité de SPF50, cette protection n’aura pas complètement disparu au bout de deux heures, mais elle pourrait être celle d’un SPF30.» De plus, le film filtrant s’amincit avec le temps à cause de la transpiration, des frottements, de l’eau. Il faut donc renouveler l’application toutes les deux heures (ou plus souvent en cas de fortes sueurs), surtout si l’on reste à l’extérieur, mais également après chaque baignade. «Lors d’une journée de travail, il est préférable d’appliquer un SPF avant de déjeuner à l’extérieur et avant de rentrer chez soi. Les rayons UV traversent aussi les vitres des voitures», avertit la spécialiste.

Des textures faciles à appliquer, qui ne collent pas et ne laissent pas de film blanc, devraient faire de l’application fréquente un plaisir. Les formules au toucher sec, telles que le Fluide de protection solaire SPF30 de Lancaster et le Spray fluide invisible protection cellulaire SPF50+ de Vichy sont presque imperceptibles. Les formats adaptés aux sacs à main comme Amazinc Things SPF30 de Skin by Dings sont également très pratiques au quotidien.

Retoucher son make-up

Hannah English, influenceuse australienne spécialisée dans le domaine de la peau, montre sur Instagram comment utiliser une éponge à maquillage pour tamponner facilement de la crème solaire liquide sur le maquillage en guise de retouche SPF. Les sprays et les brosses à poudre comme The Retouch One Sun Face Mist SPF30 de Hello Sunday et Sunday Brush SPF50 sont également utiles pour les retouches et pour protéger la base des cheveux ainsi que le crâne. «On vaporise le produit avec un spray 3 à 4 secondes sur le visage et on travaille par bandes superposées, d’abord verticalement, puis horizontalement: ainsi, toutes les parties du corps sont bien enduites», conseille Ciska Dings.

Toutefois, comme il est plus difficile de juger de la quantité à appliquer avec ces produits en spray qu’avec les crèmes, il est préférable de les appliquer plus souvent encore. «Utilisez-les comme une retouche, par-dessus une crème solaire avec un indice de protection de 50, pas seuls», suggère notre dermatologue.

Se méfier de la pollution

Votre peau n’est pas seulement endommagée par les UV. Les UVB brûlent la peau, les UVA entraînent, entre autres, son vieillissement. Par ailleurs, les deux sont liés au cancer de la peau. «Les rayons UV représentent 6% du spectre solaire. Le reste est constitué d’infrarouges et de lumière visible, comprenant la lumière bleue. Tous deux affectent le collagène, accélérant le vieillissement de la peau. Cette dernière peut aussi entraîner une pigmentation des peaux foncées», note Olivier Doucet. Heureusement, de nombreux écrans solaires luttent également contre la lumière bleue et/ou infrarouge. La technologie Full Light Technology de Lancaster a renforcé la protection contre la lumière bleue. Les systèmes de filtration renouvelés d’Uriage et d’Avène préservent désormais aussi des effets de la lumière bleue. D’autres marques se concentrent sur la photo-pollution. La combinaison des UV et de la pollution fait vieillir la peau plus vite que les rayons UV seuls. Les soins hydratants pour le visage à étalement fin, dotés d’un SPF élevé et d’ingrédients antipollution, devraient encourager un public urbain à se protéger tous les jours de l’année. Des exemples? FotoUltra Age Repair Color Fusion Water SPF50 d’ISDIN et Superdefense City Block Face Protector SPF50 de Clinique.

Porter un chapeau

Se protéger des rayons du soleil, c’est aussi ne pas s’y exposer inconsciemment. «L’ombre, les vêtements tissés serrés, un chapeau à large bord et des lunettes de soleil protègent mieux que la crème solaire», rappelle Dagmar Ostijn. Pour savoir à quelle heure se mettre à l’abri, facile: si votre ombre est plus petite que vous, il est préférable d’éviter l’exposition car c’est à ce moment-là que les UV sont les plus forts.

© getty images

Partner Content