C'est le résultat d'une enquête menée par l'Université d'Anvers, menée auprès de 11 000 personnes pendant les vacances de Pâques. Le gouvernement provincial qualifie ces résultats de "stimulant supplémentaire pour une politique qui veut rendre la nature accessible à tous".

Pendant la crise du coronavirus, quasiment toutes les personnes interrogées ont déclaré se rendre régulièrement dans la nature, et plusieurs fois par jour pour plus d'un tiers même. Après cette balade, près de 90 % se sentent plus en forme, plus positifs, plus détendus, plus heureux, moins anxieux et moins vulnérables. Environ 90 % se sentent en bonne santé physique, 85 % se sentent en bonne santé mentale.

Les personnes interrogées dotées d'un niveau d'instruction plus pas répondent se sentir un peu moins bien physiquement et mentalement que celles présentant un niveau d'instruction plus haut. Le premier groupe a aussi déclaré avoir moins l'habitude de faire une pause nature,et y sortir aussi un peu moins souvent que le deuxième groupe.

Sur la base des résultats obtenus, le gouvernement provincial veut se concentrer encore plus sur l'accès à la nature. "Un tiers des personnes interrogées trouvent même que les coins de nature sont trop fréquentés", déclare le député Jan De Haes (N-VA). "Avec les paysages régionaux, les groupes forestiers et les espaces verts, nous continuerons à investir dans de nouvelles forêts accessibles et un paysage varié avec des drèves, des mares, des lisières boisées, des vergers. De cette façon, nous prendrons soin de notre faune et de notre flore indigènes, mais aussi de nous-mêmes".

C'est le résultat d'une enquête menée par l'Université d'Anvers, menée auprès de 11 000 personnes pendant les vacances de Pâques. Le gouvernement provincial qualifie ces résultats de "stimulant supplémentaire pour une politique qui veut rendre la nature accessible à tous".Pendant la crise du coronavirus, quasiment toutes les personnes interrogées ont déclaré se rendre régulièrement dans la nature, et plusieurs fois par jour pour plus d'un tiers même. Après cette balade, près de 90 % se sentent plus en forme, plus positifs, plus détendus, plus heureux, moins anxieux et moins vulnérables. Environ 90 % se sentent en bonne santé physique, 85 % se sentent en bonne santé mentale. Les personnes interrogées dotées d'un niveau d'instruction plus pas répondent se sentir un peu moins bien physiquement et mentalement que celles présentant un niveau d'instruction plus haut. Le premier groupe a aussi déclaré avoir moins l'habitude de faire une pause nature,et y sortir aussi un peu moins souvent que le deuxième groupe. Sur la base des résultats obtenus, le gouvernement provincial veut se concentrer encore plus sur l'accès à la nature. "Un tiers des personnes interrogées trouvent même que les coins de nature sont trop fréquentés", déclare le député Jan De Haes (N-VA). "Avec les paysages régionaux, les groupes forestiers et les espaces verts, nous continuerons à investir dans de nouvelles forêts accessibles et un paysage varié avec des drèves, des mares, des lisières boisées, des vergers. De cette façon, nous prendrons soin de notre faune et de notre flore indigènes, mais aussi de nous-mêmes".