Même en Angleterre, où il n'a jamais vraiment disparu, l'afternoon tea est en train de s'offrir une nouvelle jeunesse. Se dégustant quelque part entre le lunch et le dîner, au moment de la petite fringale de l'après-midi, cette délicieuse tradition est apparue au début du XIXe siècle, lorsqu'on a commencé à exporter du thé des colonies britanniques. Une certaine Anna, duchesse de Bedford, en serait l'une des pionnières. Comme elle ne faisait que deux repas par jour - l'un sous forme de breakfast tardif et l'autre vers 20 heures, elle a fini par élaborer une stratégie afin de combattre son " sinking feeling ", ce petit creux qui tiraille le ventre. Son idée : se faire servir dans son boudoir une grande théière accompagnée d'un en-cas. Lorsqu'elle se mit à partager ce moment léger avec ses amies, le bouche-à-oreille fit son petit effet et, bientôt, l'afternoon tea acquit ses lettres de noblesse.
...