Grâce à un mélange de sel, de patience et de savoir-faire, le chou blanc se transforme en choucroute, le chou chinois - agrémenté d'ail, de gingembre et de piments - en un pétillant kimchi, et le chou-fleur et les carottes en délicieux pickles. Bienvenue dans l'univers culinaire de Liesbet Wouters et de son associé Christophe De Mey, dont la gamme de bocaux Sauer Power est en train de séduire de plus en plus d'adeptes de produits... fermentés. Le terme peut faire peur, à première vue. Mais de...

Grâce à un mélange de sel, de patience et de savoir-faire, le chou blanc se transforme en choucroute, le chou chinois - agrémenté d'ail, de gingembre et de piments - en un pétillant kimchi, et le chou-fleur et les carottes en délicieux pickles. Bienvenue dans l'univers culinaire de Liesbet Wouters et de son associé Christophe De Mey, dont la gamme de bocaux Sauer Power est en train de séduire de plus en plus d'adeptes de produits... fermentés. Le terme peut faire peur, à première vue. Mais derrière, se cache une démarche qui se veut humble et saine. Il suffit d'accepter de se laisser séduire. Et d'ouvrir ces récipients contenant des légumes locaux truffés d'excellentes bactéries lactiques. "C'est bête: nous pasteurisons les aliments vivants pour prolonger leur durée de conservation, alors que les bactéries qu'ils contiennent sont justement très bonnes pour notre santé", explique Liesbet. "Au passage, hélas, nous avons perdu le goût des saveurs à la fois ultrafraîches et complexes qui, acidulées et salées, se marient merveilleusement avec des ingrédients plus consistants comme les viandes grasses, les fromages ou l'avocat." Bien sûr, pour ne pas effrayer leurs clients, Liesbet et son associé prennent le temps de tout leur expliquer. Les bienfaits des ferments pour le corps. Mais aussi les réactions "bizarres" qu'il provoquent. "On peut être surpris quand la choucroute commence à pétiller après avoir passé un moment hors du frigo. Or, cela ne signifie absolument pas qu'elle n'est plus bonne, mais au contraire, que la fermentation a bien réussi!" Nos lecteurs les plus sceptiques n'ont plus qu'à tester la recette ci-dessous pour se faire leur propre idée. Essayer les produits fermentés, c'est (parfois) les adopter. Reste à noter que Liesbet et Christophe ont l'intention d'élargir prochainement leur gamme en imaginant des sauces - aux piments ou au raifort, par exemple -, mais aussi des condiments comme la moutarde ou le ketchup.