Après une année d'existence, le chocolat Ruby a gagné du terrain en Belgique. Pour lui, Leonidas a réinventé sa célèbre praline Manon, remplaçant la crème au café par la crème au beurre Ruby et son lit praliné. Nestlé a complété sa gamme Recettes de l'Atelier par une tablette Ruby, agrémentée de morceaux de framboises, pour accentuer les notes fruitées acidulées, et Libeert le met dans les rayons de tous les supermarchés via un coffret où le Ruby est présenté tel un bijou. Et ce n'est qu'un début. En attendant qu'il soit rentré dans nos habitudes de consommation, voici cinq points le concernant qu'il est bon de connaître.

Ruby est devenu officiellement le 4e type de chocolat, après le noir, le chocolat au lait et le blanc - créé dans les années 30. Sa mise au point représente ni plus ni moins que la plus importante découverte de ces quatre-vingts dernières années dans le monde du chocolat.

© DR

Contrairement à ce que l'on aurait tendance à croire spontanément, la couleur rose si singulière du Ruby n'est aucunement due à l'ajout de colorants. Idem pour le goût fruité qui n'est pas le fruit d'ajout d'arômes. Ces deux particularités trouvent tout naturellement leur origine dans le type de fèves de cacao et leur traitement. Dix ans de recherche ont été nécessaires à Callebaut pour créer ce chocolat à partir de ces fèves spécifiques.

© DR

Kitkat est le premier à avoir proposé le Ruby, à ses clients japonais. Un lancement stratégique quand on sait que l'on consomme 650 barres de KitKat chaque seconde. Quant au choix du Japon, il semble aller de soi. En effet, plusieurs dizaines de saveurs, jusqu'au plus insolites, de ces barres chocolatées sont mises en vente sur ce territoire chaque année. En 2014, en plein coeur de Tokyo, KitKat a ouvert sa première boutique dans le monde.

Certains mixologues utilisent aussi le Ruby dans leurs cocktails © DR

En terme de food pairing, le Ruby fait excellent ménage avec les bières belges, comme la Gueuze, la Kriek, ou encore la Rodenbach, mais aussi avec le champagne. Mais d'autres combinaisons encore plus inattendues en révèlent tout l'arôme. Ainsi, le wasabi, le caviar, le Roquefort, le Stilton ou même le Camembert s'associent à merveille avec le goût intense et légèrement acidulé du rose Ruby.

Wolfgang Puck, chef du dîner de gala des Oscars 2018, avait inscrit le Ruby au menu © Reuters

Le Ruby était l'une des stars des Oscars 2018, à travers les créations du chef Wolfgang Puck, qui l'a utilisé dans ces créations inscrites au menu de gala. Déjà une star ce Ruby.