Bouchées doubles

Ne dites plus "pain français" mais bien "patrimoine culturel immatériel de l'Unesco". Enfin, si l'organisation valide, à l'automne 2022, la candidature de la France, qui a soumis l'humble baguette au comité chargé de décerner le prestigieux label. Pour rappel, les critères sont la tradition et la contemporanéité, le caractère inclusif et représentatif et l'intégration dans une communauté. De quoi donner des idées à la Belgique, histoire d'affirmer une bonne fois pour toutes que les "french fries" viennent bien du plat pays?

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

Ceci n'est pas du chocolat

A quand des oeufs de Pâques à la caroube? Cette légumineuse au goût rond et un peu vanillé se présente comme une alternative au chocolat, saine et pleine de vitamines. Muffins, cookies ou cupcakes: les recettes pullulent en ligne cette année. Le must: le cacao chaud revisité, à base de lait végétal et de cuillerées de poudre de caroube.

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

Mili...thé!

Boisson fétiche de la Gen Z, le bubble tea, mélange aromatisé de thé vert ou noir, de lait et de tapioca a toujours eu, depuis sa création, comme un petit parfum de contestation. Dans les années 90 aux Etats-Unis, il est devenu le signe de ralliement des jeunes d'origine asiatique. Mais cette année, le bubble tea ou plus largement même le thé au lait - très peu consommé en Chine - a pris des accents politiques en devenant le symbole des militants pro-démocratie à Hong Kong, Taïwan mais aussi en Thaïlande et en Birmanie. Tous se reconnaissent derrière le hashtag #MilkTeaAlliance auquel Twitter a même dédié un émoticon.

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

Complètement givré

Après la feta au four, c'est un autre ingrédient célébré dans la péninsule hellène qui a connu son heure de gloire à l'été 2021: le miel, passé au congélateur par une ribambelle de TikTokeurs gentiment givrés pour coller à la vague "freezing honey". Qui consiste donc à surgeler du miel transvasé au préalable dans une bouteille d'eau, puis à croquer à belles dents le glaçon ainsi formé. Une lubie de courte durée, aussi visuellement plaisante (#ASMR) que gustativement incompréhensible et dont la popularité a pris un sacré coup après que plusieurs adeptes de la tendance s'y soient, littéralement, cassé les dents.

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

430 millions

Ne dites plus spéculoos, mais Biscoff: Lotus a décidé de changer le nom de son mythique biscuit, pour s'aligner sur le terme utilisé dans d'autres pays. C'est que le produit est ultrapopulaire sur les réseaux sociaux. Les recettes à base de cet ingrédient ont généré 430 millions de vues sur le seul site TikTok. The Guardian a même qualifié la friandise de "tendance de Noël de l'année".

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

Retour au sommet

C'est un message fort adressé au monde gastronomique par les influenceurs du World's 50 Best Restaurants, événement parrainé par San Pellegrino et Acqua Panna. On a beau prendre ce classement pour ce qu'il est - un outil marketing à l'usage des marques précitées et un fantasme déraisonnable car, non, le meilleur restaurant du monde n'existe pas -, on ne peut ignorer le message que véhicule la consécration de la table danoise Noma. Réinventée entre autres par le bureau d'architectes BIG de Bjarke Ingels, l'adresse affirme haut et fort que la saisonnalité est au-dessus de toutes les prouesses techniques, de tous les ego. Pour rappel, la cuisine de René Redzepi s'en tient à une orthodoxie stricte qui, qu'on se le dise, n'est pas près de passer de mode: fruits de mer en hiver, légumes au printemps et en été, ainsi que gibier et cueillette en automne. Le tout glané localement.

GETTY IMAGES
© GETTY IMAGES

Tiramisu forever

Aldo Campeol, l'homme qui inventa le tiramisu, est décédé à 93 ans. Il avait développé cette recette en 1972 avec sa femme Alba et le chef Roberto Linguanotto pour son restaurant Alle Beccherie à Trévise.

Ne dites plus "pain français" mais bien "patrimoine culturel immatériel de l'Unesco". Enfin, si l'organisation valide, à l'automne 2022, la candidature de la France, qui a soumis l'humble baguette au comité chargé de décerner le prestigieux label. Pour rappel, les critères sont la tradition et la contemporanéité, le caractère inclusif et représentatif et l'intégration dans une communauté. De quoi donner des idées à la Belgique, histoire d'affirmer une bonne fois pour toutes que les "french fries" viennent bien du plat pays?A quand des oeufs de Pâques à la caroube? Cette légumineuse au goût rond et un peu vanillé se présente comme une alternative au chocolat, saine et pleine de vitamines. Muffins, cookies ou cupcakes: les recettes pullulent en ligne cette année. Le must: le cacao chaud revisité, à base de lait végétal et de cuillerées de poudre de caroube. Boisson fétiche de la Gen Z, le bubble tea, mélange aromatisé de thé vert ou noir, de lait et de tapioca a toujours eu, depuis sa création, comme un petit parfum de contestation. Dans les années 90 aux Etats-Unis, il est devenu le signe de ralliement des jeunes d'origine asiatique. Mais cette année, le bubble tea ou plus largement même le thé au lait - très peu consommé en Chine - a pris des accents politiques en devenant le symbole des militants pro-démocratie à Hong Kong, Taïwan mais aussi en Thaïlande et en Birmanie. Tous se reconnaissent derrière le hashtag #MilkTeaAlliance auquel Twitter a même dédié un émoticon.Après la feta au four, c'est un autre ingrédient célébré dans la péninsule hellène qui a connu son heure de gloire à l'été 2021: le miel, passé au congélateur par une ribambelle de TikTokeurs gentiment givrés pour coller à la vague "freezing honey". Qui consiste donc à surgeler du miel transvasé au préalable dans une bouteille d'eau, puis à croquer à belles dents le glaçon ainsi formé. Une lubie de courte durée, aussi visuellement plaisante (#ASMR) que gustativement incompréhensible et dont la popularité a pris un sacré coup après que plusieurs adeptes de la tendance s'y soient, littéralement, cassé les dents. Ne dites plus spéculoos, mais Biscoff: Lotus a décidé de changer le nom de son mythique biscuit, pour s'aligner sur le terme utilisé dans d'autres pays. C'est que le produit est ultrapopulaire sur les réseaux sociaux. Les recettes à base de cet ingrédient ont généré 430 millions de vues sur le seul site TikTok. The Guardian a même qualifié la friandise de "tendance de Noël de l'année".C'est un message fort adressé au monde gastronomique par les influenceurs du World's 50 Best Restaurants, événement parrainé par San Pellegrino et Acqua Panna. On a beau prendre ce classement pour ce qu'il est - un outil marketing à l'usage des marques précitées et un fantasme déraisonnable car, non, le meilleur restaurant du monde n'existe pas -, on ne peut ignorer le message que véhicule la consécration de la table danoise Noma. Réinventée entre autres par le bureau d'architectes BIG de Bjarke Ingels, l'adresse affirme haut et fort que la saisonnalité est au-dessus de toutes les prouesses techniques, de tous les ego. Pour rappel, la cuisine de René Redzepi s'en tient à une orthodoxie stricte qui, qu'on se le dise, n'est pas près de passer de mode: fruits de mer en hiver, légumes au printemps et en été, ainsi que gibier et cueillette en automne. Le tout glané localement. Aldo Campeol, l'homme qui inventa le tiramisu, est décédé à 93 ans. Il avait développé cette recette en 1972 avec sa femme Alba et le chef Roberto Linguanotto pour son restaurant Alle Beccherie à Trévise.