... D'abord, par pure nécessité: nul besoin de rappeler à votre mauvais souvenir les nombreux apéros de Noël passés à grelotter dehors pour respecter les mesures sanitaires. Frank van Vliet, porte-parole de la marque de barbecues Ofyr, souligne toutefois que "la crise de la Covid n'est pas la seule explication à cet engo...

... D'abord, par pure nécessité: nul besoin de rappeler à votre mauvais souvenir les nombreux apéros de Noël passés à grelotter dehors pour respecter les mesures sanitaires. Frank van Vliet, porte-parole de la marque de barbecues Ofyr, souligne toutefois que "la crise de la Covid n'est pas la seule explication à cet engouement. Tout comme avec les appels vidéo ou l'attention portée à la santé, nous avons assisté à une accélération d'une tendance déjà présente dans la société. Dans leur existence surchargée, les gens recherchent une expérience dans la nature, une connexion réelle et de l'authenticité". Il n'y a donc pas que chez Ofyr qu'on a accueilli d'un bon oeil notre envie de cuisiner à l'extérieur. D'autres acteurs ont fait leur apparition sur le marché, comme le Néerlandais Fikki, ou le barbecue au four à bois de la start-up belge Ovun. Et les chefs y croient aussi: Wim Ballieu qualifie même les fours extérieurs de prochaine grande nouveauté culinaire. Une "nouveauté" déjà bien établie sur les réseaux sociaux, entre fours à pizza qui s'affichent sur Instagram et viralité de chaînes de cuisine dédiées aux plaisirs de la cuisson en plein air, le compte TikTok @menwiththepot en tête. Avec rien de plus qu'une marmite et un feu ouvert, ses créateurs montrent à des millions de spectateurs comment préparer des plats riches en saveurs, tout en s'inscrivant dans la tendance ASMR avec leurs vidéos de mets grésillants. Après le hygge danois, place donc au "friluftsliv", le terme utilisé par les Suédois pour désigner le fait de passer le plus de temps possible à l'extérieur avec ses proches.