Quel type d'eau boire si l'on tient compte de l'environnement ? À cette question, les chercheurs de l'Institut de santé mondiale de Barcelone (ISGlobal) formulent une réponse très claire : l'eau du robinet l'emporte, sans surprise, sur les bouteilles à tous égards.

L'étude, publiée dans Science of the Total Environment, a examiné l'impact de trois types d'eau potable différents : l'eau en bouteille, l'eau du robinet et l'eau du robinet filtrée. Les chercheurs ont calculé que si tous les habitants de Barcelone buvaient de l'eau en bouteille, la pression sur l'environnement augmenterait considérablement. L'impact sur les écosystèmes serait environ 1.400 fois supérieur à celui d'un scénario dans lequel toute la population passe à l'eau du robinet, et les coûts engendrés sont même 3 500 fois plus élevés.

Quel type d'eau boire si l'on tient compte de l'environnement ? À cette question, les chercheurs de l'Institut de santé mondiale de Barcelone (ISGlobal) formulent une réponse très claire : l'eau du robinet l'emporte, sans surprise, sur les bouteilles à tous égards. L'étude, publiée dans Science of the Total Environment, a examiné l'impact de trois types d'eau potable différents : l'eau en bouteille, l'eau du robinet et l'eau du robinet filtrée. Les chercheurs ont calculé que si tous les habitants de Barcelone buvaient de l'eau en bouteille, la pression sur l'environnement augmenterait considérablement. L'impact sur les écosystèmes serait environ 1.400 fois supérieur à celui d'un scénario dans lequel toute la population passe à l'eau du robinet, et les coûts engendrés sont même 3 500 fois plus élevés.