On peut consommer le petit pois toute l'année puisqu'on le trouve dans n'importe quel rayon de surgelé ou en conserve. On peut cependant aussi le manger frais, si on est rapide. La saison s'étale en effet de mai à début juillet.

De nombreux atouts santé

C'est l'un des plus vieux "légumes" cultivés en Europe et en Asie. Dans certains pays ils étaient déjà présents il y a 10 000 ans. En réalité, le petit pois n'est pas un légume, mais bien une légumineuse récoltée avant maturité. Il doit son succès à ses nombreuses vertus et sa saveur douce, voire sucrée.

Il est riche en fibre (100 grammes équivalents à 25% de la ration quotidienne recommandé) et est donc un allié de choix en cas de constipation et pour nourrir son microbiote. Il est aussi riche en protéines et en glucides, mais offre un indice glycémique bas. Ce "sucre lent" favorise donc la satiété, sans être trop calorique. Un parfait allié minceur donc. Ils ont également de fortes propriétés anti-inflammatoires et permettraient de retarder le vieillissement des tissus. Il contient de la vitamine K qui aide à ancrer le calcium dans les os et de la vitamine B aide à prévenir l'ostéoporose. Enfin, c'est une source non négligeable d'antioxydants et serait en particulier bon pour les yeux grâce à la lutéine et la zéaxanthine qu'il contient.

Getty
© Getty

Les petits pois contiennent même de si "bonnes" protéines qu'ils sont utilisés dans de nombreuses poudres protéinées, d'autant plus qu'ils n'ont pas les effets secondaires du soja ou des produits laitiers, par exemple.

Néanmoins, pour les personnes qui y sont sensibles, ils peuvent, si on les consomme à trop forte dose, provoquer des ballonnements. Les petits pois contiennent également de la purine qui peut nuire aux personnes souffrant de troubles rénaux ou la goutte.

La différence entre les petits pois frais, en conserve ou surgelé ?

Il y a peu de différence en ce qui concerne les apports en fibres et en protéines. Néanmoins les petits pois en conserve sont plus caloriques et plus riches en glucides et surtout en sodium. Si possible, on leur préférera le frais ou le surgelé. Les puristes vous diront tout de même qu'au niveau gustatif rien n'égale le frais.

Bien choisir son petit pois frais

Il faut que la cosse soit bien verte, brillante et ferme. Si elle est jaune, les petits pois risquent d'être trop mûrs. 1 kg de petits pois frais en gousses donne environ 400 g de petits pois écossés.

Voici comment les préparer:

Garder la belle couleur verte

En rajoutant, en fin de cuisson, une pincée de bicarbonate ou en les plongeant dans un saladier d'eau très froide, les petits pois restent joliment verts.

Recettes:

>>> Velouté de petits pois à l'oeuf mollet et allumettes de chorizo

>>> Risotto aux asperges, aux petits pois et au parmesan

>>> Méli-mélo de petits pois, gingembre et pamplemousse

>>> Salade "La Bruyère" au quinoa belge bio

>>> Raviolis chinois aux petits primeurs

>>> Hachis parmentier à la jardinière de légumes

>>>

Un cocktail : le London Peas

Ingrédients pour 4 verres

500 g de petits pois congelés, un ravier de fraises de 500 g, 160 cl de gin (Kasper Kurdahl utilise du Bombay Sapphire), 10 glaçons.

Préparation

La veille (facultatif), passer une barquette de fraise au mixer. Laisser reposer 24h. Verser 75 cl d'eau bouillante sur les 500 g de petits pois et mixer. Garder 400 cl du jus de petit pois ainsi obtenu. Le mixer avec les glaçons et le gin. Verser dans un verre à champagne et ajouter deux grosses cuillères à soupe de fraises mixées. Ne pas hésiter à rajouter des cuillerées de fraises au fur et à mesure que le verre se vide.

Mais aussi:

Tartinade de petits pois

Pancakes aux petits pois

Cappucino de petits pois

Flan de petits pois

Arancini à la crème de petits pois

Samossa aux petits pois

On peut consommer le petit pois toute l'année puisqu'on le trouve dans n'importe quel rayon de surgelé ou en conserve. On peut cependant aussi le manger frais, si on est rapide. La saison s'étale en effet de mai à début juillet. C'est l'un des plus vieux "légumes" cultivés en Europe et en Asie. Dans certains pays ils étaient déjà présents il y a 10 000 ans. En réalité, le petit pois n'est pas un légume, mais bien une légumineuse récoltée avant maturité. Il doit son succès à ses nombreuses vertus et sa saveur douce, voire sucrée.Il est riche en fibre (100 grammes équivalents à 25% de la ration quotidienne recommandé) et est donc un allié de choix en cas de constipation et pour nourrir son microbiote. Il est aussi riche en protéines et en glucides, mais offre un indice glycémique bas. Ce "sucre lent" favorise donc la satiété, sans être trop calorique. Un parfait allié minceur donc. Ils ont également de fortes propriétés anti-inflammatoires et permettraient de retarder le vieillissement des tissus. Il contient de la vitamine K qui aide à ancrer le calcium dans les os et de la vitamine B aide à prévenir l'ostéoporose. Enfin, c'est une source non négligeable d'antioxydants et serait en particulier bon pour les yeux grâce à la lutéine et la zéaxanthine qu'il contient. Les petits pois contiennent même de si "bonnes" protéines qu'ils sont utilisés dans de nombreuses poudres protéinées, d'autant plus qu'ils n'ont pas les effets secondaires du soja ou des produits laitiers, par exemple.Néanmoins, pour les personnes qui y sont sensibles, ils peuvent, si on les consomme à trop forte dose, provoquer des ballonnements. Les petits pois contiennent également de la purine qui peut nuire aux personnes souffrant de troubles rénaux ou la goutte.Il y a peu de différence en ce qui concerne les apports en fibres et en protéines. Néanmoins les petits pois en conserve sont plus caloriques et plus riches en glucides et surtout en sodium. Si possible, on leur préférera le frais ou le surgelé. Les puristes vous diront tout de même qu'au niveau gustatif rien n'égale le frais. Il faut que la cosse soit bien verte, brillante et ferme. Si elle est jaune, les petits pois risquent d'être trop mûrs. 1 kg de petits pois frais en gousses donne environ 400 g de petits pois écossés. Voici comment les préparer: En rajoutant, en fin de cuisson, une pincée de bicarbonate ou en les plongeant dans un saladier d'eau très froide, les petits pois restent joliment verts.>>> Velouté de petits pois à l'oeuf mollet et allumettes de chorizo>>> Risotto aux asperges, aux petits pois et au parmesan>>> Méli-mélo de petits pois, gingembre et pamplemousse >>> Salade "La Bruyère" au quinoa belge bio>>> Raviolis chinois aux petits primeurs>>> Hachis parmentier à la jardinière de légumes>>>