L'organisation avait déjà dévoilé le classement allant de la 50e à la 100e place. Le chef emblématique de Coxyde Willem Hiele y a fait son entrée et s'est invité à la 77e place, tandis que le restaurant anversois "The Jane" se retrouve en 66e position, contre la 111e place en 2019 (il n'y avait pas eu de classement en 2020 en raison de la pandémie).

C'est la première fois que la cérémonie est organisée en Belgique. Elle a lieu au Centre de conférence Elisabeth à Anvers. L'an dernier, Singapour était la ville hôte. L'attribution des prix s'accompagne de la venue de chefs et de propriétaires de restaurants du monde entier ainsi qu'une série d'événements parallèles.

Gagnants

Pía León peut aujourd'hui se targuer d'être la meilleure femme chef au monde. Viviana Vereisi (Italie), Kurt Evans (États-Unis) et Deepankher Kholsa (Thaïlande) ont été nommés Champions of Change.. Ce prix, présenté en partenariat avec S.Pellegrino, reconnaît et honore trois héros méconnus du secteur de l'accueil qui ont utilisé les événements extraordinaires des 18 derniers mois comme tremplin pour prendre des mesures significatives.

Le restaurant londonien Ikoyi a remporté cette année le prix American Express One To Watch. L'Icon Award 2021 a été remporté par le chef et activiste français basé aux États-Unis, Dominique Crenn. Le numéro dix et le gagnant du prix du plus grand bond dans le classement est The Chairman, de Hong Kong en Chine. Pujol, à Mexico, arrive en neuvième position. Odette à Singapour est le numéro huit. Le prochain est le restaurant Maido à Lima, au Pérou. Frantzén, de Stockholm, arrive en sixième position. Disfrutar, de Barcelone, arrive en cinquième position. Central, de Lima, au Pérou, arrive en quatrième position. Axedor Etxebari, d'Espagne, s'est hissé parmi les trois premiers et le numéro deux était Geranium, de Copenhague.

Le précédent classement des 50 meilleurs restaurants du monde, établi par le magazine britannique spécialisé Restaurant, avait couronné en 2019 "Mirazur", le restaurant français triplement étoilé du chef argentin Mauro Colagreco à Menton, sur la Côte d'Azur. Le "Hof Van Cleve" était alors arrivé en 43e position.

Ce palmarès, à la notoriété et à l'influence croissantes depuis son lancement en 2002, a souvent été décrié pour son manque de transparence et sa méthodologie. La liste est réalisée à partir des votes d'un millier d'"experts" internationaux, dont des chefs, des critiques culinaires et des voyageurs gourmets, répartis en régions géographiques. Sans qu'il n'y ait de liste pré-définie de critères, ils élisent, sur base de leur expérience personnelle, 10 restaurants - dont quatre au moins hors de leur région géographique - dans lesquels ils doivent avoir mangé dans les 18 mois précédents la publication du classement.

L'organisation avait déjà dévoilé le classement allant de la 50e à la 100e place. Le chef emblématique de Coxyde Willem Hiele y a fait son entrée et s'est invité à la 77e place, tandis que le restaurant anversois "The Jane" se retrouve en 66e position, contre la 111e place en 2019 (il n'y avait pas eu de classement en 2020 en raison de la pandémie). C'est la première fois que la cérémonie est organisée en Belgique. Elle a lieu au Centre de conférence Elisabeth à Anvers. L'an dernier, Singapour était la ville hôte. L'attribution des prix s'accompagne de la venue de chefs et de propriétaires de restaurants du monde entier ainsi qu'une série d'événements parallèles.Pía León peut aujourd'hui se targuer d'être la meilleure femme chef au monde. Viviana Vereisi (Italie), Kurt Evans (États-Unis) et Deepankher Kholsa (Thaïlande) ont été nommés Champions of Change.. Ce prix, présenté en partenariat avec S.Pellegrino, reconnaît et honore trois héros méconnus du secteur de l'accueil qui ont utilisé les événements extraordinaires des 18 derniers mois comme tremplin pour prendre des mesures significatives. Le restaurant londonien Ikoyi a remporté cette année le prix American Express One To Watch. L'Icon Award 2021 a été remporté par le chef et activiste français basé aux États-Unis, Dominique Crenn. Le numéro dix et le gagnant du prix du plus grand bond dans le classement est The Chairman, de Hong Kong en Chine. Pujol, à Mexico, arrive en neuvième position. Odette à Singapour est le numéro huit. Le prochain est le restaurant Maido à Lima, au Pérou. Frantzén, de Stockholm, arrive en sixième position. Disfrutar, de Barcelone, arrive en cinquième position. Central, de Lima, au Pérou, arrive en quatrième position. Axedor Etxebari, d'Espagne, s'est hissé parmi les trois premiers et le numéro deux était Geranium, de Copenhague. Le précédent classement des 50 meilleurs restaurants du monde, établi par le magazine britannique spécialisé Restaurant, avait couronné en 2019 "Mirazur", le restaurant français triplement étoilé du chef argentin Mauro Colagreco à Menton, sur la Côte d'Azur. Le "Hof Van Cleve" était alors arrivé en 43e position. Ce palmarès, à la notoriété et à l'influence croissantes depuis son lancement en 2002, a souvent été décrié pour son manque de transparence et sa méthodologie. La liste est réalisée à partir des votes d'un millier d'"experts" internationaux, dont des chefs, des critiques culinaires et des voyageurs gourmets, répartis en régions géographiques. Sans qu'il n'y ait de liste pré-définie de critères, ils élisent, sur base de leur expérience personnelle, 10 restaurants - dont quatre au moins hors de leur région géographique - dans lesquels ils doivent avoir mangé dans les 18 mois précédents la publication du classement.