Parallélépipède blanc brutal et monumental, le projet se découvre débarrassé de tous les ornements. Une sorte de paradis clair taillé à la serpe et ponctué de onze piliers. Quelques tables, de rares plantes vertes, des voiles tr...

Parallélépipède blanc brutal et monumental, le projet se découvre débarrassé de tous les ornements. Une sorte de paradis clair taillé à la serpe et ponctué de onze piliers. Quelques tables, de rares plantes vertes, des voiles transparents, des gaines techniques... L'impression qui domine, du moins par temps ensoleillé, est celle de pouvoir toucher la lumière du doigt, comme dans une oeuvre de James Turrell. La commande s'effectue au bar dont les briques blanches contribuent à renforcer la cohérence monochromatique. Et la carte? Toute simple, elle décline quelques tartines et des plats d'inspiration végétarienne, quand ils ne sont pas carrément végans. On a testé la tartine à 6 euros faisant valoir avocat et fromage frais. Un vrai délice de pain gris épais souligné de gomasio (un condiment composé d'un mélange de sésame grillé et de sel marin) et de ciboulette finement hachée. Le bon détail? La présence d'un petit quartier de citron vert avec lequel on arrose le tout. Sans oublier un délicieux soda au concombre qui achève de plaider la cause des légumes.