Où? Livraison dans les 19 communes bruxelloises via Deliveroo et Uber Eats
...

Romain David et Martin Giard lancent un concept d'atelier baptisé Dims et actif sur toutes les communes de la capitale. Le pitch? Une "ghost kitchen" qui mise sur le shumai, cette sorte de dim sum ouvert sur le dessus ayant l'avantage d'afficher un ratio pâte-farce en faveur de ce dernier ingrédient. Le résultat est plutôt efficace, avec pour seul bémol le fait que les dernières bouchées se dégustent tièdes - on sait combien le take-away peine à assurer des températures de service dignes d'une expérience "comme au restaurant". Il reste que l'on s'est laissé enthousiasmer par l'esprit "sharing is caring" d'un tel repas, passant allègrement d'une saveur à une autre. Nos coups de coeur? Sans hésiter le Beef ketjap (5,80 euros pour trois pièces) qui panache sésame, oignons jeunes, carotte et gingembre. Idem pour le Pulled pork (5,90 euros) dont la farce explose en bouche, soulignée par des rondelles de piment. Mention également pour la version Veggie (5,80 euros) qui fait mouche en raison d'un topping aux zestes de citron et aux graines de moutarde. Bien vu aussi: les accompagnements qui régalent façon "edamame" (3,50 euros) et surtout la très fraîche Coleslaw (4,50 euros) composée de carotte, de chou et de fèves de soja arrosés d'une vinaigrette au yuzu.