Mémoire brassée

05/12/18 à 14:10 - Mise à jour à 15:58

La bièrerie Dekkera avait ouvert la danse en septembre dernier à l'occasion du jour anniversaire du dernier brassin issu de la brasserie Wielemans-Ceuppens. Jusqu'à fin janvier, Le Brass, centre culturel forestois, ravive cette mémoire industrielle et la lie au présent dans une exposition courant sur 140 ans pour un joyeux brassage de mémoires.

Logé dans l'ancienne brasserie Wielemans-Ceuppens, le Brass revient sur l'histoire de ce lieu et de son inscription dans l'histoire et la mémoire de Bruxelles, du quartier et de ses habitants, sur plus d'un siècle. Fondée presque par hasard en 1862 par le couple formé par Lambert Wielemans et Constance-Ide Ceuppens, cette brasserie familiale devient, au fil du développement industriel et de l'histoire de la Belgique, un monument local et national. Et son destin sur un siècle d'être à l'image du secteur brassicole belge tout entier.

Publicité pour la bière Wielemans-Ceuppens

Publicité pour la bière Wielemans-Ceuppens © DR

Une destinée houblonnée qui prit fin le 29 septembre 1988, jour où le dernier brassin fut produit. Période aux antipodes des modes actuelles où la bière belge était sur le déclin.

Vue de l'expo Mémoire active

Vue de l'expo Mémoire active © DR

Au coeur même de sa salle des machines - au caractère industriel encore éminemment vivace grâce aux machines qui y sont encore conservées - le Brass revient sur l'histoire de cette entreprise, devenue institution, marquant la ville de son empreinte, à l'instar de l'hôtel Métropole. Une ligne du temps fourmillante.

Vue de l'expo Mémoire active

Vue de l'expo Mémoire active © DR

Publicité pour la bière Wielemans-Ceuppens

Publicité pour la bière Wielemans-Ceuppens © DR

La suite de l'exposition met en évidence comment ce passé industriel et brassicole, est en fait le terreau du quartier, dont les habitants, et acteurs se sont emparés, s'investissant dans la préservation du marais qui jouxte les bâtiments de l'ancienne brasserie, redynamisant la faune et la flore, particulière à ce terrain. Des habitants qui interviennent en vidéo, ou en direct lors de rencontres avec le public, côtoyant les témoins du passé glorieux de la brasserie, eux aussi conviés pour venir livrer leur mémoire du lieu. Un passage de relais entre passé et présent qui s'ancre dans ce lieu.

Collection de Celina El Bakkali, habitante du quartier

Collection de Celina El Bakkali, habitante du quartier © DR

Enfin cette exposition présente aussi une installation d'une collection populaire, rassemblant 1000 objets de la brasserie Wielemans-Ceuppens, issue de la collection de Celina El Bakkali, habitante du quartier.

Et pour témoigner de la vitalité des brasseries locales, le Brass organise dans le cadre de cette exposition, cinq "nocturnes", occasion de se rassembler autour de dégustations, consacrées aux productions bruxelloises. Des séances qui font place à un concert. Parce que la bière, la mémoire et leur célébration sont forcément une fête.

Mémoire active, au Brass, avenue Van Volxem, 364, à 1190 Forest. Visible jusqu'au 20 janvier 2019. Entrée gratuite. Toutes les infos sur lebrass.be/

Ce samedi 8 décembre, une visite guidée de l'exposition débutera à 16h. A 17h, une rencontre est prévue avec Edouard Soukiassian, ancien ouvrier de la Brasserie Wielemans-Ceuppens.

A 18h, place à la dégustation des bières de la brasserie L'Annexe, toute jeune brasserie crée en 2017 à Saint-Gilles. Enfin, le concert de Clare Louise commencera +/- à 19h.

La prochaine nocturne aura lieu le 12 janvier 2019, sur le même principe : visite, rencontre, dégustation et concert. Voir le programme ici lebrass.be/event

Les jours d'ouverture de l'exposition, et lors des évènements, le bar du Brass est ouvert. Le week-end et pendant les nocturnes, petite restauration (bio, végétarienne à base de produits locaux et de saison) assurée par les Cocottes volantes.

Nos partenaires