Le kéfir, c'est quoi au juste?
...

Le kéfir, c'est quoi au juste? Le kéfir est une boisson légèrement gazeuse, qui se décline sous deux formes: kéfir de lait et kéfir de fruits. Ces deux types de préparations sont obtenus grâce aux grains de kéfir, un levain constitué essentiellement de bactéries lactiques et de levures. Cette boisson est considérée comme un probiotique, dont elle répond aux critères : aliment vivant, fournissant certains oligoéléments et micro-organismes.Le kéfir contient un peu d'alcool en quantité très faible comparé aux fermentations les plus courantes. Ce degré alcoolique se situe en dessous de 1 %. Ce pourcentage varie en fonction de la durée de fermentation et le mode de préparation (aérobie ou anaérobie). Une trop longue fermentation - au-delà de 3 jours - produit une boisson impropre à la consommation, du fait de son acidité. Le kéfir de fruits est comparable au goût à une bonne limonade. Mais il contient en plus de nombreux bienfaits pour celui qui le boit. D'où vient le kéfir ? On dit le plus souvent, que le terme "kéfir" viendrait d'une langue du Caucase, où on le boit depuis au moins la haute Antiquité ; d'autres lui prêtent une origine turque. En Russie, il est consommé régulièrement, et même distribué aux patients des hôpitaux comme soutien au traitement. Le kéfir est également inscrit dans les cultures alimentaires serbes, slovènes et bulgares. Originellement, le kéfir est un moyen de conserver efficacement le lait et les jus de fruits frais. C'est en 1899 qu'Adolfo Lutz, médecin brésilien, découvre le kéfir de fruits, mais celui qui lui consacra le plus de recherches et le qualifia de "probiotique" est le Dr Elie Metchnikoff, bactériologiste, immunologiste et zoologiste russe. Spécialiste des mécanismes de défense immunitaire, il est prix Nobel de médecine en 1908. Metchnikoff obtient d'ailleurs sa grande notoriété grâce à ses recherches sur les probiotiques, bactéries productrices d'acide lactique, comme cela se passe dans le lait caillé et le yaourt, mais surtout dans le kéfir. L'immunologiste qu'il était, voyait en ces bactéries le moyen de prolonger la vie. Tout simplement.Les grains de kéfir sont des organismes vivants, donc, quand ils sont en bonne santé, ces grains se multiplient, et se partagent, se donnent. Donc après avoir trouvé une âme généreuse et suffisamment dotée pour vous donner une partie de ces grains, voici ce que nécessite la préparation du kéfir de fruits.Il existe de nombreuses variantes, selon les goûts, à la préparation du kéfir de fruits. Mais voici les bases à respecter, et autour desquelles élaborer ses propres recettes : De l'eau minérale + un fruit acide + un fruit sec + des grains de kéfir.Pour l'eau minérale, il est aussi possible d'utiliser un thé ou une tisane avec l'eau minérale avant de l'utiliser.Pour ce qui est des fruits acides, le citron vert, l'orange, le pamplemousse, la clémentine mais aussi l'ananas, les groseilles, les framboises ou le cassis sont possibles.Pour les fruits secs, il est souvent suggéré d'utiliser des figues. Mais feront aussi l'affaire : les raisins secs, les abricots secs, la mangue séchée, l'ananas... À éviter : les dattes ou les pruneaux qui ont tendance à se désagréger.Un conseil : avant d'expérimenter les variantes, garder une partie des grains de kéfir. En cas de ratage, il vous sera possible d'élaborer un kéfir de fruits selon une autre recette. IngrédientsCes proportions peuvent varier d'une recette à l'autre, à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. 3 cuillères à soupe de sucre non raffiné1 litre d'eau minérale2 grosses cuillères à soupe de grains de kéfir1 figue sèche coupée en deux1 demi-citron jaune bio MatérielUn bocal en verre Une passoire fine ou un chinois Organismes vivants, les grains de kéfir demandent un soin particulier. Ainsi, pensez à vous munir d'instruments de cuisine en tout autre matière que le métal, inox accepté.Comment le réaliserDans le bocal, mettre les grains de kéfir, les différents ingrédients successivement puis pour finir, l'eau minérale. Fermer le bocal - sans le caoutchouc pour permettre à l'air de passer pour éviter le trop plein de pression pendant la fermentation. Il est aussi possible de le couvrir d'un tissu avec un élastique ou une ficelle, cela permettra à l'air de rentrer, tout en le protégeant. Laisser reposer pendant 24 h minimum à température ambiante, mais sans lumière directe. On dit que lorsque la figue remonte à la surface, le kéfir est prêt. Ne pas dépasser pas 48h, au-delà, l'acidité le rendrait imbuvable. À l'aide de la passoire, filtrer puis presser le citron. Réserver la boisson 12h à température ambiante, puis mettez-la au réfrigérateur. Elle restera bonne pendant 3 jours. Les grains de kéfir se nourrissent du sucre en poudre et du sucre des fruits qu'ils métabolisent. La boisson ne sera donc pas sucrée. À la fin de la fermentation, les fruits sont donc vidés de leur sucre et sont à jeter. De leur côté, les grains de kéfir qui se sont multiplié, doivent être rincés à l'eau claire. Vous pouvez les conserver au frais, dans un bocal en verre, avec de l'eau et du sucre.