Son bras droit rend hommage à Dalí et Jean-Michel Basquiat. Sa main droite est ornée d'un dessin qui reproduit fidèlement la Pietà de Michel-Ange. Une larme à l'oeil gauche rappelle un événement de sa vie qui l'a rendu inconsolable. Sur ses doigts, on peut lire le prénom de son fils. Il y a aussi un portrait d'Oscar Wilde. Sans oublier ses chevilles qui figurent des dessins de chaînes, celles que l'on appose aux articulations des forçats. Ses genoux, eux, sont marqués de roses des vents. Des phrases se laissent observer: le Wish you were here de Pink Floyd ou le Art never comes from happiness de Chuck Palahniuk. Le corps de Filip...