Dans l'univers de Juliette Binoche

Dans l'univers de Juliette Binoche
Après un Oscar du meilleur second rôle féminin pour Le patient anglais, l'actrice française est couronnée pour son personnage de galeriste en couple avec William Shimell, qui joue un écrivain anglais. © Reuters

JBinoche111947405604881194740536330_LW_v2 © Reuters

Après un Oscar du meilleur second rôle féminin pour Le patient anglais, l'actrice française est couronnée pour son personnage de galeriste en couple avec William Shimell, qui joue un écrivain anglais.

JBinoche211947405604881194740536984_LW_v2 © Reuters

Autre moment fort du Cannes de Juliette: la conférence de presse de lundi dernier, durant laquelle l'actrice s'est mise à pleurer en évoquant le sort de Jafar Panah, réalisateur iranien emprisonné à Téhéran.

JBinoche311947405604881194740538795_LW_v2 © Reuters

Quelques heures plus tard, elle resplendissait sur les marches, très pro.

JBinoche411947405604881194740539161_LW_v2 © Reuters

Elle était tout sourire lors de sa première séance photo, parée d'un ensemble Givenchy par Riccardo Tisci.

JBinoche511947405604881194740540726_LW_v2 © Prod DB

Copie conforme d'Abbas Kiarostami, avec Willima Shimell, tourné en Toscane. Elle y interprète une galeriste française qui rencontre un écricain anglo-saxon...

JBinoche611947405604881194740546602_LW_v2 © Jumana El Heloueh/Reuters

Le chorégraphe Akram Khan et Juliette Binoche pendant une réprésentation de leur spectacle de danse contemporaine, "In-I", à Abu Dhabi en janvier dernier. "Je ne suis pas danseuse, je n'avais donc rien à perdre!", explique l'actrice.

JBinoche711947405604881194740546934_LW_v2 © T.Films/DR

Se doutait-elle en 1984 d'une telle ascension? Premier grand rôle et première collaboration avec André Téchiné: Rendez-Vous.

JBinoche811947405604881194740547059_LW_v2 © The Saul Zaentz Company/DR

La reconnaissance internationale avec L'Insoutenable Légèreté de l'être (1988), de Philip Kaufman, avec Daniel Day Lewis.

JBinoche911947405604881194740547130_LW_v2 © Mk2/DR

Dans Trois Couleurs. Bleu (1993), de Krzysztof Kieslowski.

JBinoche1011947405604881194740547200_LW_v2 © Reuters

L'année suivante, elle recevait le César de la meilleure actrice pour ce film, prix remis par Kim Basinger.

JBinoche1111947405604881194740550479_LW_v2 © Reuters

En 1997, elle obtient l'Oscar du meilleur second rôle pour le "Patient anglais" d'Antony Minghella.

JBinoche12b11947405604881194740555433_LW_v2 © Reuters

Changement de look en 2006, à l'occasion de la présentation à Venise de Quelques jours en Septembre, film d'espionnage de Santiago Amigorenal.

JBinoche1311947405604881194740557740_LW_v2 © Prod DB

Entre Jérémie Renier et Charles Berling, dans L'heure d'été (2008) d'Olivier Assayas.

JBinoche1411947405604881194740559061_LW_v2 © Reuters

Juliette Binoche à Cannes, pour la présentation du film de Hou Hsiao Hsien, Le Voyage du Ballon Rouge, en mai 2007.