La chaise autonome met fin à l’attente debout

© capture d'écran

Un restaurant, une longue file de clients qui patientent sagement devant: la scène est courante à Tokyo, sauf que là ils sont assis sur des chaises qui se déplacent toutes seules.

Malgré les quelque 160.000 établissements de la capitale, il n’est en effet pas rare de devoir patienter de longues minutes, voire heures avant de pouvoir se sustenter.

La chaise autonome met fin à l'attente debout
© youtube

Les chaises utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel d’analyse pour détecter la présence du siège les précédant et lui emboîter le pas selon un tracé prédéfini, une technologie similaire au système ProPILOT présent dans certains véhicules du groupe japonais Nissan.

La chaise autonome met fin à l'attente debout
© youtube

Cette innovation de Nissan, censée promouvoir les atouts de la conduite autonome, pourra être testée dès 2017 en grandeur nature dans des restaurants au Japon, sélectionnés parmi ceux qui auront manifesté leur intérêt.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le but de l’engin: « éliminer l’ennui et la fatigue d’attendre debout », explique le constructeur d’automobiles dans un communiqué accompagné d’une vidéo montrant des clients transportés le long d’un trottoir ou devant les toiles d’un musée.

Le partenaire du groupe français Renault avait diffusé en début d’année une autre vidéo de ce type, qui mettait en scène des chaises se rangeant d’elles-mêmes dans un bureau sur un simple claquement de mains pour illustrer l’aide au stationnement, de plus en plus répandue dans les voitures actuelles.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Et en clin d’oeil, la (pré)vision angoissante de Pixar, dès 2007, dans son film Wall E

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content