Le livre autobiographique de Jean-Luc Delarue, décédé le 23 août 2012 à 48 ans, doit sortir le 5 décembre aux éditions de l'Archipel. Paris Match dévoile des extraits de ses Carnets secrets.

Delarue à propos de sa mère

"On m'a souvent présenté comme le gendre idéal. Beaucoup de mamans auraient souhaité me faire partager leur famille, m'avoir comme beau-fils, moi, alors que ma propre mère ne jugeait pas utile de m'inviter aux réunions de famille, parce que je n'étais pas le fils idéal; colérique, excessif mais doué pour dégainer la carte Bleue."

Delarue à propos de Canal Plus

Alors que Jean-Luc Delarue présentait la Grande famille sur Canal+, il s'imaginait que "le reste du monde était habité par de pauvres types. En réalité, Canal+ était un creuset de prétention et de suffisance, du standard à la direction."

Delarue à propos de la drogue

"J'étais devenu un mort-vivant. Après que ma consommation de drogue eut atteint un point culminant en 2007, je n'avais plus d'autre issue que la mort."

L'intégralité des extraits à retrouver dans Paris Match du 29 novembre 2012.

Weekend.be avec l'Express

Le livre autobiographique de Jean-Luc Delarue, décédé le 23 août 2012 à 48 ans, doit sortir le 5 décembre aux éditions de l'Archipel. Paris Match dévoile des extraits de ses Carnets secrets. Delarue à propos de sa mère "On m'a souvent présenté comme le gendre idéal. Beaucoup de mamans auraient souhaité me faire partager leur famille, m'avoir comme beau-fils, moi, alors que ma propre mère ne jugeait pas utile de m'inviter aux réunions de famille, parce que je n'étais pas le fils idéal; colérique, excessif mais doué pour dégainer la carte Bleue." Delarue à propos de Canal Plus Alors que Jean-Luc Delarue présentait la Grande famille sur Canal+, il s'imaginait que "le reste du monde était habité par de pauvres types. En réalité, Canal+ était un creuset de prétention et de suffisance, du standard à la direction." Delarue à propos de la drogue "J'étais devenu un mort-vivant. Après que ma consommation de drogue eut atteint un point culminant en 2007, je n'avais plus d'autre issue que la mort." L'intégralité des extraits à retrouver dans Paris Match du 29 novembre 2012. Weekend.be avec l'Express