Bien que son nom déposé soit entré dans le langage courant, la marque américaine reste relativement confidentielle en Belgique. En revenant sur le devant de la scène, Jeep Belgique espère toutefois vendre 2 000 unités cette année et ainsi rattraper son retard commercial dans le domaine des SUV. Une façon de faire la nique à Toyota, son concurrent le plus direct, qui cartonne aujourd'hui avec son RAV4. Avec Christophe Reiter, Marketing Communication Manager Belgique, zoom sur les ambitions d'une marque bien décidée à confirmer son slogan américain de véhicule procurant un véritable " Mental Escape "...
...

Bien que son nom déposé soit entré dans le langage courant, la marque américaine reste relativement confidentielle en Belgique. En revenant sur le devant de la scène, Jeep Belgique espère toutefois vendre 2 000 unités cette année et ainsi rattraper son retard commercial dans le domaine des SUV. Une façon de faire la nique à Toyota, son concurrent le plus direct, qui cartonne aujourd'hui avec son RAV4. Avec Christophe Reiter, Marketing Communication Manager Belgique, zoom sur les ambitions d'une marque bien décidée à confirmer son slogan américain de véhicule procurant un véritable " Mental Escape "... Christophe Reiter : Aux Etats-Unis, Jeep est tout simplement le leader des 4X4. La marque américaine bénéficie d'une aura mythique avec la Willies, la " GP " ( NDLR : pour General Purpose, tous usages), le véhicule tout-terrain rendu célèbre en Europe lors du Débarquement de Normandie en 1944. Au niveau des ventes cette année Jeep en est à 550 000 unités (chiffres arrêtés en novembre 2006) dans le monde, dont 400 000 uniquement aux Etats-Unis. En Belgique, comme ailleurs, c'est le Grand Cherokee qui est best-seller. Il représente 1/3 des ventes globales dans le monde. Il est suivi par la Commander. Ces chiffres risquent toutefois d'être bouleversés en 2007 avec l'arrivée de 4 nouveaux modèles : la Compass en janvier, de deux nouvelles Wrangler (à deux et quatre portes) et, enfin, la Patriot pour le mois de juin. Avec la Compass et la Patriot, on peut affirmer que Jeep s'inscrit, dès à présent, dans le segment des petits et moyens SUV avec des prix compris entre 20 000 et 30 000 euros (la Compass s'annonce à 24 900 euros). Un segment important, où l'on retrouve des concurrents aussi sérieux que la Toyota RAV4, la Suzuki Grand Vitara ou encore le Hyundai Tucson. Il n'est pas trop tard... mais il est temps ! Le problème chez Jeep, c'est que ses véhicules étaient plutôt des modèles de niche avec de grosses motorisations essence. Les Américains ont mis du temps à comprendre que pour vendre en Europe il fallait absolument un moteur diesel. Les dirigeants américains de Jeep en ont pris conscience voici deux ans. Concrétisation aujourd'hui avec la Compass dotée d'un moteur 2 litres turbodiesel fabriqué par Volkswagen. Les différences se remarquent essentiellement par leur aspect extérieur car la base et la motorisation sont identiques. Schématiquement la Compass aura un design beaucoup plus urbain, plus féminin et plus élégant tandis que la Patriot sera davantage carrée, plus proche des anciens modèles mythiques de la marque américaine avec ce côté rugueux et " off-road " qui plaît tant chez Jeep. En effet... notre c£ur de cible est la femme urbaine de 30 à 45 ans... Mais pas essentiellement ! Nous visons aussi des consommateurs ayant un style de vie urbain voulant rouler " différemment ". Aujourd'hui, pour vendre, il faut à la fois jouer sur les côtés émotionnel et rationnel. Ainsi avec la Compass, on offre enfin l'occasion à un public élargi de conduire une voiture mythique à un prix très compétitif. Prix associé à une consommation modérée puisqu'elle est proposée avec un 2 litres turbodiesel consommant 6,5 l aux 100 km. Le côté pratique n'est certainement pas à dédaigner non plus avec un grand coffre, un tissu de sièges résistant aux souillures et facile d'entretien. La Compass sera aussi le premier véhicule Jeep à disposer d'un système de traction avant normal et d'un système à quatre roues motrices. Rien n'est à exclure mais pour le moment Jeep utilise de façon très satisfaisante l'excellent petit moteur diesel de VW. Les motorisations diesel chez Mercedes sont beaucoup trop élevées aujourd'hui pour envisager une collaboration. C'est un phénomène purement américain. Ce qu'on appelle là-bas Liberty équivaut chez nous à la Jeep Cherokee. Cela dit, chez DaimlerChrysler (ndlr : Jeep fait partie du groupe DaimlerChrysler au même titre que Mercedes, Dodge ou encore Smart) tous les véhicules peuvent circuler avec 5 % de biocarburant. Avec pour but d'atteindre prochainement 10 %. Mais ce n'est pas un challenge qui nous est propre : tous les constructeurs tentent aujourd'hui d'y parvenir. De nombreuses questions restent toutefois pendantes pour ce type de carburant. Dont le coût est la provenance. Tant que le pétrole coûte moins cher que le biocarburant, je pense que l'on continuera au pétrole... De toute façon c'est le consommateur qui décidera ! DaimlerChrysler travaille à ce niveau avec BMW et GM pour le développement de motorisations plus écologiques. Le problème c'est que l'on associe trop souvent les 4X4 à " de gros véhicules avec grosses motorisations ". Toutefois, si l'on envisage le marché des 4X4, on constate que les consommateurs se tournent davantage aujourd'hui vers de plus petits véhicules comme la RAV4. J'espère ainsi que la Compass, avec une petite motorisation turbodiesel de 2l et une consommation tournant autour de 6,5 l recueillera leurs suffrages. Plus pour très longtemps puisque la Compass et la Patriot vont arriver sur le marché ! Notons par ailleurs que le Grand Cherokee se vend depuis trois ou quatre ans avec des motorisations essentiellement diesel qui ne consomment que 8 litres aux 100 ! Il est vrai que ses dimensions impressionnent alors qu'il n'est pourtant pas plus grand qu'une Renault Espace ! Pas du tout. La marque saisit tout simplement l'opportunité de développer sa gamme dans un segment en pleine expansion. Il y a là un véritable potentiel mais aussi une demande. Demande émanant essentiellement de conductrices souhaitant ce genre de véhicule synonyme de sécurité. Et puis ne sous-estimons pas le côté trendy toujours attaché à l'image du 4X4 ! Ce qui est nouveau pour Jeep c'est que fin juin prochain, nous serons la marque SUV ayant la gamme la plus complète. Une gamme qui répondra à la demande d'un public séduit de plus en plus par le design d'un véhicule et non par une marque bien particulière. Et plus nous proposerons de modèles, plus nos chances d'accroître nos parts de marché se concrétisent ! Propos recueillis par Chantal Piret