LE PRINCIPE

Soyons claire. Le coup de la brosse démaquillante, mécanique d'abord, électrique et rotative ensuite, on nous l'avait déjà fait. Mais le buzz, qui ne s'appelait pas comme ça alors, n'avait pas duré. Cette fois, la lame de fond, partie de Seattle aux Etats-Unis, a pour nom Mia2 de Clarisonic et arrivera en juin prochain en Belgique, coiffée au poteau par la VisaPure de Philips débarquée dans les rayons des magasins d'électroménager il y a quelques semaines.
...

Soyons claire. Le coup de la brosse démaquillante, mécanique d'abord, électrique et rotative ensuite, on nous l'avait déjà fait. Mais le buzz, qui ne s'appelait pas comme ça alors, n'avait pas duré. Cette fois, la lame de fond, partie de Seattle aux Etats-Unis, a pour nom Mia2 de Clarisonic et arrivera en juin prochain en Belgique, coiffée au poteau par la VisaPure de Philips débarquée dans les rayons des magasins d'électroménager il y a quelques semaines. Le modèle de Philips est doté d'une technologie " double motion " : en pratique, la brosse effectue simultanément des mouvements rotatifs et vibratoires. Ces vibrations verticales détachent les peaux mortes et autres impuretés de la surface de la peau, éliminées ensuite par la rotation de la brosse. Chez Clarisonic, la Mia2 est basée sur une technologie " sonique de micro-massage " : en d'autres termes, la brosse ne tourne pas sur elle-même mais effectue 300 micro-oscillations par seconde invisibles à l'oeil nu. Comme elle ne tourne pas, elle ne tire pas sur la peau et protègerait de ce fait son élasticité. Plus légère et plus fine, la VisaPure rose pastel assume son côté résolument girly. Elle se recharge tête en bas - le support sur lequel on la pose n'est malheureusement pas très stable - et garantit, une fois chargée au maximum, une autonomie suffisante pour une utilisation bi-quotidienne pendant deux semaines au moins. Elle est vendue avec deux brosses - une pour peau normale, une pour peau sensible - mais il existe aussi une version exfoliante disponible au prix de 15,99 euros. Un peu plus massive, la Mia2 offre une meilleure prise en main. Sa parfaite étanchéité fait qu'on peut l'utiliser sans soucis sous la douche. On a le choix entre quatre types d'embouts brosse - peau très sensible, sensible, normale, pores dilatés - mais un seul seulement est fourni avec l'appareil. Bon point esthétique pour le chargeur aimanté qui vient se loger sur le manche. L'autonomie tourne elle aussi autour de 15 jours minimum. Dix fois plus efficace qu'un nettoyage à la main pour VisaPure. Six fois plus pour Mia2. Avec à la clé dans les deux cas un supplément d'éclat et des pores resserrés. Au-delà du slogan, les deux marques nous assurent aussi que les produits appliqués après ce nettoyage en profondeur pénètreront mieux et seront en conséquence plus efficaces. Un effet secondaire plus qu'appréciable. Globalement, le rituel est quasiment le même et dure une minute exactement. Trois fois 20 secondes chez Philips, splittées entre les joues et la zone T. La routine Clarisonic prévoit de s'attarder 20 secondes sur le front, 20 encore sur le nez et le menton et 10 sur chaque joue. Si l'on est maquillée, il est indispensable de nettoyer les yeux à part... et d'éliminer le gros du make-up d'abord. Dans les deux cas, si l'on ne prend pas cette précaution, la peau n'est pas nette après une minute de brossage - chez Clarisonic, on parle d'ailleurs clairement d'élimination de " résidus " de maquillage - et comme il est déconseillé d'utiliser les appareils au-delà du temps réglementaire, une étape de prélavage s'impose si l'on a mis du fond de teint. Un mauvais point donc pour toutes celles qui voient déjà le démaquillage comme une corvée et espéraient avec ces nouveaux outils le simplifier. Au niveau du ressenti, ça tourne plus que ça ne vibre avec la VisaPure, ce qui rend finalement la sensation assez comparable à celle procurée par les brosses tournantes " classiques ". On a davantage l'impression de se faire masser le visage. A l'inverse, ça vibre plus que ça ne tourne avec la Mia2. Ça chatouille même très fort - il faut s'y habituer - autour du nez, ce qui peut paraître un peu désagréable. Bluffant. L'effort... et l'investissement valent donc bien la peine. On se sent vraiment propre. La peau est plus douce au toucher lorsque l'on applique ensuite sérum et crème. Quant au supplément d'éclat - bien visible après quelques jours d'utilisation quotidienne - difficile de savoir s'il est dû au brossage ou à l'efficacité augmentée des soins utilisés. Contrairement à ce que l'on peut lire sur certains blogs, rougeurs et surproduction de sébum n'étaient pas au rendez-vous. En revanche, au bout d'une semaine de nettoyage avec la Mia2, le resserrement des pores des joues et des ailes du nez était bien là comme promis. La révolution de salle de bains semble bel et bien en marche. ?PAR ISABELLE WILLOT