Il n'est sans doute pas évident de se faire éjecter de son piédestal, a fortiori par plus jeune et plus jolie que soi. Et que dire si ce coup fatal est porté par une proche, confirmant ce vieil adage qui veut que l'on n'est jamais trahi que par les siens ? C'est pourtant le drame bien réel qui menace l'univers impitoyable des cosmétiques, chers lecteurs. Car, et là je sens que vous frémissez d'inquiétude, le " contouring ", cette tendance dont Kim Kardashian s'était fait l'étendard en 2015 et qui consiste à...

Il n'est sans doute pas évident de se faire éjecter de son piédestal, a fortiori par plus jeune et plus jolie que soi. Et que dire si ce coup fatal est porté par une proche, confirmant ce vieil adage qui veut que l'on n'est jamais trahi que par les siens ? C'est pourtant le drame bien réel qui menace l'univers impitoyable des cosmétiques, chers lecteurs. Car, et là je sens que vous frémissez d'inquiétude, le " contouring ", cette tendance dont Kim Kardashian s'était fait l'étendard en 2015 et qui consiste à se peinturlurer la face à l'aide de gros pastels clairs et foncés pour en accentuer les reliefs, est en passe de se faire dégommer par le " strobing ", soit l'application d'un stick nacré sur les parties saillantes du visage pour les faire briller. Or, l'ambassadrice de cette technique que de nombreuses marques de beauté mettent désormais en avant n'est autre que Kendall Jenner, la soeur cadette de Madame Kanye West ! Une fois encore, il pourrait y avoir du rififi dans le clan le plus célèbre de la télé-réalité... Que ceux d'entre vous qui, face à ces nouvelles effroyables, sentent l'angoisse monter inexorablement se rassurent cependant. Si le fait qu'une relation sororale puisse être mise à mal pour une histoire de maquillage vous chagrine, dites-vous qu'il en faudrait davantage pour faire imploser une tribu ayant quand même résisté à onze saisons de L'incroyable famille Kardashian et à un changement de sexe paternel - pour rappel, avant de devenir Caitlyn et d'afficher un 95D, le beau-père de Kim et papa de Kendall s'appelait Bruce et était champion de décathlon. Si, plus probablement, c'est plutôt l'idée qu'il faille ressembler à une boule à facettes pour être raccord avec la saison qui vous donne des sueurs froides, rappelons que les défilés ne sont qu'une source d'inspiration. Un terrain de jeu extrêmement vaste, où chacun(e) impose ses propres règles pour ne retenir que ce qui lui plaît. Dans mon cas, oui à la paupière bronze mais non à l'eye-liner qui prend le large. Va pour la bouche framboise mais pas pour le regard de poupée manga. La boucle hollywoodienne, je passe mon tour mais la queue de cheval basse, pourquoi pas ? Et, tant qu'à faire, plutôt la tresse repérée chez Vuitton ou Gucci que le crâne rasé des mannequins Kris Gottschalk, Tamy Glauser ou Ruth Bell, passée par les fourches caudines de la tondeuse pour se différencier de May, sa jumelle. Rivales ou complices, les frangines ?DELPHINE KINDERMANSRUTH BELL, PASSÉE PAR LES FOURCHES CAUDINES DE LA TONDEUSE POUR SE DIFFÉRENCIER DE MAY, SA JUMELLE.